19 juil. 2017

Pépé Rebrab : l'instruction jésuite-judaique a fait de lui un maitre de la diversion - simulation - dissimulation.




 Rebrab actionne ses troupes et ses agitateurs pour manifester à Bougie et défendre ses "projets".
 Ayant malgré tout fait fortune en Algérie, il donne cependant à ses exigences un caractère régional, dévoilant des desseins subversifs. À défaut de "créer de la richesse et des emplois ", sa formule  cheval-de-bataille et astuce marketing, il crie au trouble et au désordre".
Serait-ce uniquement son insatiable et gargantuesque appétit qui deviendrait incontrôlable ou dévoile-t-il enfin son rôle d'agent déstabilisateur aussi service de ses amis Paris-Sionnistes ? Les relations intimes du pirate d'industrie avec le gotha politique français et ses échanges intenses avec les ambassadeurs de Paris à Alger, ont au cours des années dévoilé l'attention spéciale que lui accorde la France et sa haute hiérarchie gouvernante (naturellement sioniste).


Les trompettes de Pépé résonnent du slogan-alibi de création de richesse et d'empois, euphémisme et oxymore d'une règle commerciale  élémentaire classique : l'exploitation des bas salaires et de la sueur de ses ouvriers qui lui accorde des avantages comparatifs compétitifs décisifs. Les agitateurs qu'il mobilise crient leur mécontentement tout en occultant la vérité sur le cheminement de Cevital, un monstre sorti de l’iniquité du socialisme scélérat et de la décennie noire sanglante conduite sous le voile occulte d'un pouvoir que l'Histoire commence à exposer. Inversion de la réalité, la richesse accumulée illégalement durant 30 ans est transformée, grâce à l'alchimie jésuite, en outil de philanthropie et source de bienfaisance au profit de la région.


En un mot, cet homme est dangereux, en plus de son égoïsme fiévreux et ses ambitions démesurées, sa menace provint du fait indiscutable de ses liens avec Paris-Sion ! 

 Je le décrit comme un cheval de Troie de la judéo-maçonnerie-jésuiterie parisienne, sur lequel d'énormes espoirs sont placés et un investissement médiatique colossal a été investi. Ses maitres jésuites ont des plans subversifs datant de plusieurs siècles, leur sermon les révèle, et de Rebrab ils ont fait un levier actionnant une multitude d'évènements. 
- d'abord celui central du régionalisme, 
- puis du mécontentement populaire (injustifié) et de l'opinion envers le gouvernement perçu comme insensible au réalité de l'économie et aux enjeux de l'industrialisation,
 - celui de la démobilisation due à la perception fictive que "l'état ne fait rien et qu'il empêche ceux qui veulent travailler et créer de la richesse", 
- celui du renforcement des rumeurs sur la présence de clans concurrents se disputant l'accaparement de l'argent publique,
- également politique, le dénigrement et critique non-fondée de Bouteflika, l'homme qui donne du fil à retordre à Paris-Sion et démantèle le système occulte dictatorial, installé depuis 1962, et basé sur la nébuleuse DAF-SM-généraux-DRS-Sorbonnards-Lavigeristes et bien sûr ....franc-maçons. 
- le positionnement des banquiers rothschild (les financiers de Pépé) dans les projets stratégiques (les ports, l'agroalimentaire, le transport, les industries délocalisées), occasionne par leur présence un risque sécuritaire à la souveraineté, à l'indépendance (dettes liées),  et dans le long terme un obstacle à l'accord stratégique global algéro-chinois ! Ce dernier point est particulièrement important dans la mesure où l'Algérie serait maintenue dans le giron de la France et écartée du projet chinois de la "Nouvelle route de la soie", causant un préjudice démesuré.





Plus de détails :
Pépé se plaint de blocages, de harcèlement, de discrimination.
OUI APRÈS QU'IL AIT DÉVOILÉ TOUTE SA NUISANCE.
LE PEUPLE ALGÉRIEN REFUSE, DE VOIR SON PAYS VICTIME DES MANIGANCES INTERNATIONALES, FINANCIÈRES OU ÉCONOMIQUES, ET ACCEPTER
QU'UN COMPTABLE SANS FOI NI LOI LIVRE LA KABYLIE OU BEJAIA À SES MAITRES !
Rebrab est le produit du système prédateur le plus vil et plus meurtrier qui ait existé en Algérie depuis 1962.
- Il a profité de privilèges exubérants, même durant le socialisme scélérat (grâce au pouvoir franc-maçon d'alors),
- puis durant les décennies 80-90 avec l'appui des généraux et du DRS,
- a bénéficié de prêts des banques publiques, qu'il n'a jamais remboursés
- de faveurs du ministère des finance (sous contrôle du DRS), sous forme de réajustements fiscaux astronomiques (contrairement au mensonge diffusé par ses média aux ordres, le qualifiant de premier contribuable au trésor publique, via les impôts),
- il a bénéficié d'autorisations spéciales de transfert de fonds à l'étranger, et certainement opéré d'autres mouvements avec la complicité des banques françaises partenaires,
- depuis 1999, il a bénéficié d'une grâce judiciaire, Bouteflika ayant promis de ne pas enquêter sur les malversations antérieures à son élection de 1999,
- malgré toutes ces faveurs, Rebrab n'a jamais remercié quiconque, versant dans la provocation et uniquement s'auto-congratulant pour son "génie managérial ".
- parallèlement, comble de l'ingratitude, il s'engage dans la politique des clans (celui de son tuteur Toufik) et critique acerbement Bouteflika, soit directement en public, ou via ses canaux médiatiques acquis (Liberté, El Watan, TSA, Tamurt, Siwel, Kabylie.com, etc...). Les vexations de son dessinateur Dilem contre Bouteflika, qu'il applaudit, sont légende,
- ses projets pharaoniques (port de Bejaia, etc...) devraient être financés conjointement avec les banques de Rothschild, et constituent une incursion menaçante des usuriers, un danger pour la sécurité nationale. Un port, porte grande ouverte sur l'étranger est potentiellement une voie de passage de produits nocifs (armes, drogue, produits avariés, produits contaminés, épidémies).


DANS QUEL PAYS DU MONDE UN TEL VAMPIRE/ AGITATEUR BÉNÉFICIERAI-IL D'UNE TELLE CLÉMENCE ? AUCUN !
- EN RUSSIE, IL SERAIT EN PRISON
- EN CHINE,
EXÉCUTÉ ET DANS SA TOMBE 
- EN EUROPE, AUX ARRÊTS,
- USA, ATTENDANT LA PEINE CAPITALE (et certainement la chaise électrique) !
- ETC, ETC...

Aucun commentaire: