26 juil. 2018

Mixité ou non-mixité à l'école, enjeu détourné et débat étouffé, pour des motifs doctrinaux occultes diffus, non pédagogiques nocifs.


Résultats catastrophiques au BAC. Mais aucune analyse sérieuse n'est faite sur les causes de ce désastre.
Notre "Dame de Plomb", Benghabrit, est bien sur silencieuse, et les média (qui la ménagent et la chouchoutent) ne la mentionnent pas, par peur de l'amalgame, voir qu'elle soit associée au bilan négatif de son département. La félonie envers le peuple se poursuit.
1- Pour être constructif et éviter les polémiques, je propose une solution que le généreux Internet offre, celui du débat (étrangement occulté) sur la mixité ou non-mixité à l'école.
Ce débat aux USA et en Europe s'amplifie et des experts intègres responsables sont passés de la parole à l'acte, de nombreux établissements adoptent "l'éducation différenciée", par la séparation des filles et garçons.
(Remarque en avant propos :
On découvrira les méfaits de la mixité, un choix irresponsable irréfléchi, doctrinal (laicité et féminisme), non pédagogique, défaillant, qui coïncide avec la dégradation du niveau scolaire dans maintes pays. (et en Algérie bien sûr)
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Extraits :
- "Quinze arguments pour la non-mixité"
- "L’éducation différenciée, pour garçons ou pour filles, est une formidable chance à offrir aux jeunes. Pourquoi est-elle si ignorée actuellement ?"
- " La mixité scolaire s’est développée sans vraies raisons pédagogiques, par commodité."
- "D’après le livre de Michel FIZE, "Les Pièges de la mixité scolaire", il n’y a eu aucune réflexion pédagogique préalable : la mixité s’est imposée parce que c’était plus facile d’élargir les établissements existants de cette manière, que de prévoir des structures différenciées financièrement plus risquées."

2- Les arguments ne manquent pas en faveur de la non-mixité. Exemple :
a- La séparation fille-garçon à l'école est dictée non seulement par les statistiques, résultats et performance extraits d'expériences et observations pluriannuelles, dans les écoles pilotes non-mixtes, mais même par les DIFFÉRENCES anatomiques/BIOLOGIQUES distinctes.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
"La différence entre les styles d’apprentissage spécifiques chez les garçons et les filles du même âge est peut être plus grande que les différences selon les groupes d’âge, selon une étude de l’Association nationale pour l’éducation par la séparation des genres, non mixité (NASSPE).
LES IRM (IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE) MONTRENT QUE LES GARÇONS ONT DAVANTAGE DE ZONES CÉRÉBRALES CONSACRÉES AUX FORCES SPATIO-MÉCANIQUES ET QUE LES FILLES ONT UNE MEILLEURE MAITRISE VERBALE ET ÉMOTIONNELLE. L'HIPPOCAMPE, UNE ZONE DU CERVEAU QUI TRAITE DU LANGAGE ET DE LA MÉMOIRE, SE DÉVELOPPE PLUS VITE ET DEVIENT PLUS GRAND CHEZ LES FILLES QUE CHEZ LES GARÇONS. EN RAISON DES TAUX PLUS ÉLEVÉS DE SÉROTONINE ET D'OCYTOCINE, les filles sont également plus aptes à se concentrer, ce qui leur permet de rester assises, de lire et d'écrire plus tôt, alors que les garçons ont souvent du mal à rester assis et à prêter attention. De ce fait, les garçons ont souvent besoin de plus de temps de repos entre les cours et sont parfois mal diagnostiqués avec des problèmes d’apprentissage ou de déficit d’attention."
b- Avantage appuyant (a) les caractéristiques biologiques, l'adaptation de la température des salles de classe au genre :
"Certaines recherches sur les différences entre les genres en matière d'apprentissage examinent même la manière dont les filles et les garçons réagissent différemment aux changements de température, suggérant que les filles préfèrent les chambres plus chaudes alors que les garçons préfèrent apprendre dans des conditions plus froides. Les écoles non-mixtes permettent d’adapter l’environnement d’apprentissage aux différents besoins des garçons et des filles."
 Conclusion : L'enjeu mixité ou non-mixité à l'école, est
détourné de l'attention publique, et son débat étouffé, pour des motifs doctrinaux occultes diffus, non pédagogiques, nocifs.

 

23 mai 2018

Une dame au grand courage s’investit dans la renaissance du patrimoine national légué par son aieul l'Émir Abdelkader.


Une dame au grand courage s’investit dans la renaissance du patrimoine national légué par son aïeul l'Émir Abdelkader.
L'ex-ministre KAMEL BOUCHAMA LUI ADRESSE SES REMERCIEMENTS.
-«Mes remerciements fraternels et ma profonde reconnaissance à ma soeur Zohour Boutaleb, membre active de la FONDATION ÉMIR ABDELKADER  qui a osé casser les tabous et franchir ce mur d'airain, construit par l'indifférence, l'inconscience, voire la démission de certains cadres qui se sont recroquevillés dans leur inertie, depuis bien longtemps, en laissant un Génie pareil, hier fondateur de l'État algérien moderne et Précurseur de la Révolution de Novembre, dans les affres de l'abandon....et de l'oubli.
  Merci, à elle pour avoir osé se lancer dans ce domaine, intelligent et rentable, qui puisse remettre notre Émir au summum de son prestige...
  Merci également, à vous tous qui êtes là et au Groupe Hadjadj qui nous assiste dans cette tâche, non seulement noble, mais aussi mobilisatrice.»

   Kamel Bouchama

Note  : Mr Bouchama résume en une courte lettre le dilemme de la gestion de ce patrimoine négligé et abandonné.
De quoi se poser des questions sur les raisons d'une telle négligence à l'encontre de la Fondation Émir Abdelkader.
Qui s'oppose à ce projet ? Il est certain que ceux responsables d'une telle défaillance ont d'autres valeurs et engagements que ceux partagés par la majorité des algériens.

22 mai 2018

Cours d'Histoire et de sciences politiques dévoilant la réalité du gouvernement en charge du Nouvel Ordre Mondial, précurseur du règne du Dajjal.


Vidéo doublée en français.
Un cours de sciences politiques résumant le paradigme du Nouvel Ordre Mondial ! Du concentré !
Pour l'expert et le débutant ! À ne pas rater !
Toute la démence du pouvoir occulte qui gouverne la planète et a désigné Jérusalem comme vitrine du monde en devenir, le monde gouverné par le Dajjal !
Les hommes de la religion , juifs et chrétiens en sont les organisateurs. Les Wahhabites ("Qarn Eccheitan") sont dans les coulisses et attendent le moment opportun pour ouvertement rejoindre leurs alliés.

Sellal : le rigolo se foutait de notre gueule et ses décisions nous sont restées à travers la gorge !


La liste des sévices de la forfaiture gouvernementale de Sellal ne finit pas de s'allonger !
L'inventaire de ses interventions et le recensement des conséquences de sa gouvernance permet d'affirmer que le rôle et la mission remplis par ce descendant de harki/zouave flirte avec le sabotage prémédité ! Trop de carences, de décisions absurdes, de lois aberrantes, lui sont endossables ! Ses agissements méritent-ils une condamnation ? Une justice indépendante, une APN intègre, un peuple authentiquement souverain, n'hésiteraient pas à déclarer cet ex-ministre véreux de "traitre à la nation" et l'accuser de haute trahison !
L'article précédent donnait un aperçu de la généalogie  familiale connue du personnage, dévoilant une vérité : tous ses proches étaient acoquinés et collaboraient avec la France. Des ZOUAVES en due forme !
LES CRIMES COMMIS :
1- sa loi sur la retraite qui a radié et RÉFORMÉ des dizaines de milliers de professionnels hautement qualifiés, issus des corps sensibles et stratégiques de l'enseignement, de la santé, et des autres ministères aux prérogatives à caractère  technique et dont les activités nécessitent une expertise exemplaire, des qualifications académiques exceptionnelles et surtout une expérience accumulée au prix de sacrifice et d'amour de la patrie. Car ceux qui immigrent vers de meilleurs horizons n'ont pas enduré les conditions de travail souvent lamentables, contrairement à ceux que Sellal a sanctionnés et qui eux étaient restés fidèles à leur patrie.
CONSÉQUENCE : UN CAPITAL HUMAIN INESTIMABLE A ÉTÉ, du revers de la main et d'une signature, LITTÉRALEMENT DILAPIDÉ, JETÉ À LA POUBELLE . La loi approuvée par une APN rétrograde et incompétente, impressionnée par le pressing gouvernementale orchestré par le malfrat, démontre la gabegie de la gestion des affaires du pays par des parasites, des mercenaires entièrement dédiés à  servir ....fafa-sion.
2- son voyage en Chine était en réalité une mission d'obstruction à la mise en place du traité de partenariat stratégique. Le manque de sérieux et de préparation, le choix des membres de sa délégation (importance démesurée accordée à certains d'entre eux, ex. Ali Haddad) étaient intentionnellement programmés pour déprécier le projet et décourager le gouvernement Chinois qui constatait l'absence d'interlocuteurs sérieux et visionnaires avec qui engager un partenariat mutuellement bénéfique.
CONSÉQUENCE : les échéances du projet sont repoussées vers l'inconnu. Pendant qu'entretemps, Renault est accueilli à Oran; sauvetage du modèle Symbol moribond, et un bonus financier au constructeur. Le tout dans l'opacité traditionnelle caractérisant les incursions commerciales françaises en Algérie.
3- une affaire significative, parmi  d'autres, illustrant les malversations du personnage et sa malveillance .
L'affaire de transfert d'une entreprise publique prospère au profit de l'industriel de Amor Benamor


29 avr. 2018

Du nouveau sur la biographie de l'ex-premier ministre, Abdelmalek Sellal. Raison de ses facilitations "Renault" et sympathie envers Fafa-Sion.

Publié sur Facebook un complément de données généalogiques de la famille Sellal. (lien)

Résumé : Adul Rahman Sellal envoya ses deux fils, Mohand Areski et Hamoud combattre  dans l'armée française qui sévit contre la révolte d'El Moqrani. Après 1871 trouvant la vie difficile à Ighil Ali et craignant les représailles des alliés d'El Moqrani, Hamoud se déplaça à B'ni Yenni (Tizi Ouzou) puis à El-Harrach (Alger), pendant que Mohand Arezki s'installa à Constantine, accompagné de ses enfants dont Moussa le père de Abdelmalek Sellal.
La branche qui s'est installée à Constantine affecta ses fils dans l'administration française, notamment dans le "2em bureau" des services de renseignement français, chargés de la communication avec le peuple musulman !
Remarque :
Le présence de collabos et de leurs enfants dans l'administration algérienne n'est pas étrange, car TOUTE l'administration de l'ère de Boumédienne alias Boukharrouba avait intégré en plus des DAF, les anciens SAS et forces locales dans ses effectifs, clause opaque des accords secrets avec la France (en dehors des accords d'Évian), une entente entre le Zaim et son vis à vis De Gaulle.
Retour à Sellal.
Sellal Kabyle on le savait, mais crypto Berbériste, ceci est dévoilé dans un lapsus en 2017. Quarante (40) ans dans l'administration, ambassadeur, ministre de l'intérieur, de l'hydraulique, premier Ministre, et pas un mot correct d'arabe dans son vocabulaire !

Sellal : «ressusciter nos morts»! (ceux du dit printemps berbère). Un symbole ou une symbol-renault pour comprendre les dessous des agissements de la dictature berbériste.
Son bilan : Gestion catastrophique et moquerie du peuple; la propagande médiatique lavigeriste feignant de le dénigrer pour mieux abuser l'opinion manipulée, avec en toile de fond les blâmes à Bouteflika pour son choix de chef de gouvernement! Il a le dos large notre Président !
 Note : Des affres,  parmi tant d'autres, des intrigues de Sellal et C°, sont exposées dans l'article suivant dans un aperçu des manigances de Farida, l'épouse Sellal, et son escroquerie de l'IMZAD targui. (une affaire juteuse a suivre...)