27 mai 2014

Algérie Et pouvoir Occulte : L'ingénierie Sociale En Action (1 ère Partie)

 Sur la Vérité.
- «Les chiens n’aiment pas le bâton, les hommes n’aiment pas la vérité.»
- «Beaucoup d’hommes naissent aveugles et ils ne s’en rendent compte que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux. »
- «Si mille personnes croient en une stupidité, c’est quand même une stupidité.»
- «Si la vérité est amère, ses fruits sont doux.»
- «Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus intérêt à savoir.»
Introduction : "L'arbre se reconnait a ses fruits."
Par l'étude du fruit des politiques engagées pendant 50 ans dans les secteurs de l'éducation, de la culture, de l'information et de la communication, de l'agriculture, des finances publiques, des ressources naturelles, de l'organisation de la société civile, et d'autres secteurs d'activités nationales, il sera déterminé dans la série d'articles qui va suivre la confirmation de l'hypothèse soulignée tout au long de ce blog : de la présence en Algérie d'une branche de l'arbre de la conspiration mondiale dirigée par les Illuminati - Banquiers juifs - Tenants du nouvel Ordre Mondial Talmude. Elle étend ses rameaux au dessus de l'Algérie et constitue la source de toutes les déconvenues endurées par le pays depuis 1965, date du coup d'état militaire et de la prise de pouvoir illégale orchestrée par Boukherrouba (alias Houari Boumédienne) accompagnés d'une bande de déserteurs de l'armée française (DAF) et de nombreux franc-maçons inscrits aux loges françaises!
Pour procéder à cet exposé, il est important de souligner que l'étude de nombreuses décisions politiques, économiques, et sociales autorise tout observateur averti à affirmer que le peuple algérien a été soumis par le pouvoir de l'ombre, soit une organisation occulte regroupant les agents cités, à un travail d'ingénierie sociale partialement calqué sur le programme dicté dans les Protocoles des sage de Sion et les instructions qui en découlent aux structures maçonniques subalternes.
L'histoire se dénude avec le temps, car «le temps mûrit toutes choses; par le temps toutes choses viennent en évidence; le temps est père de la vérité.» (Rabelais).
Le travail furtif de destruction silencieuse engagée par cette frange d'Algériens alliés au NOM, se poursuit et a failli livrer l'Algérie aux mains des maitres de la subversion, à sa tête les banquiers shylocks, d'abord par le piège de la dette, puis l'incitation aux troubles fratricides.
Conjoncture actuelle: elle est caractérisée par le refus de l'Algérie et de ses dirigeants de se plier au diktat international d'essence juive talmude, qui étend son emprise sur une grande partie de la planète, à l'exception de la Russie, de la Chine, et de pays récalcitrants. Les manœuvres qui se déroulent le long de nos frontières s'intensifient et se multiplient. Les élections présidentielles et l'agitation démesurée qui les accompagna sont un signe de l'impatience des maitres de la prédation à exécuter leurs plans de déstabilisation, établis et mis en œuvre par leurs proxies et leur coordinateur Israël, contre le dernier rempart à leur hégémonie sur la région MENA.
Les algériens, parmi eux des plus lettrés, sont tristement empêtrés dans leurs phantasmes et l'illusion de leur quiétude matérielle pendant que les tambours de la guerre résonnent bruyamment à leurs oreilles ! Ils ont investi, avec beaucoup de résolution et de conviction les réseaux sociaux, parmi eux beaucoup par amour de leur patrie, mais la plus part diluent leurs efforts dans les futilités et les passions artistiques stériles. Ils disposent d'une opportunité de constituer une alternative sérieuse aux média subversifs pilotés des centres de propagande juive basés à Paris, Londres et New York. L'échange de fleurs, d'images enchanteresses de sites naturels, de paysages, de merveilles de la nature, qui inondent les pages partagées entre utilisateurs est bien certainement signe de convivialité, mais une dépense d'énergie et de ressources inestimables offertes par ces supports puissants d'information, Facebook et Twitter !
«Lorsque la fausseté est agréable, elle est souvent plus respectée que la vérité.»
Ingénierie sociale
Il est étrange de constater que Wikipedia/français énumère la notion mais ne répertorie pas de définition pour chaque domaine mentionné. Seul celui de la sécurité informatique y est élaboré. Le thème qui nous intéresse réfère à celui des sciences sociales et de la psychologie appliquée à l'échelle d'une population et pas uniquement à celle de l'entreprise dans le cadre de l'administration des ressources humaines.
 Les changements négatifs qui apparaissent dans les comportements et les usages des populations sont analysés par les observateurs avertis qui y détectent des tendances et un cheminement non fortuits mais programmés et gérés sur de longues périodes. Aux USA, les chercheurs taxés de "conspirationnistes", militants de la vérité, hautement qualifiés dans leur domaine de connaissance, contestent les versions officielles de l'histoire, de l'économie, de la culture et toute représentation de l'activité humaine pour la simple raison qu'ils prouvent que la version évolutionniste des transformations majeures des deux derniers siècles est intentionnellement propagée pour falsifier la perception populaire de la réalité.  
Les changements politiques, économiques, sociaux ne sont pas aléatoires ou résultats de forces libres du marché, mais minutieusement  programmées, planifiées, orchestrées et dirigées étape par étape jusqu'à accomplissements d'objectifs tracés de longue date. Henry Makow  (une page en français est disponible Ici) est un exemple de ceux qui ont percé le secret de la conspiration qui contrôle les évènements majeurs affectant l'humanité sur le plan individuel et collectif. Son journalisme d'investigation dévoile les tenants du complot dirigé contre l'humanité par une élite satanique, les Illuminatis, et élucide les mécanismes qui engendrent les phénomènes sociaux régressifs qui affligent la société humaine.
Les perversions les plus dégradantes se transmuent  graduellement en tendances sociales ou culturelles! Pires, légalisées et normalisées par les lois des gouvernements, et propagées à grande échelle via les média et les puissants outils de communication. La réalité est enveloppée d'oxymores, qui transpose le bien en mal, et le mal en bien. Inimaginables et inconcevables 30 ans en arrière, le "mariage pour tous", la banalisation des pratiques LGBT, l'enseignement à l'école des pratiques homosexuelles (théorie du genre), l'athéisme au nom de la laïcité, l'adoration de Satan (dans la musique moderne appréciée par des centaines de millions de fans), les guerres génocidaires contre les civils innocents prosaïsées publiquement (par des "philosophes" tournés criminels de guerre BHL) !
 Pour paraphraser Makow
«Si vous souhaitez échapper aux ravages de la vie moderne,  sachez que l'humanité est diaboliquement possédée. Nous sommes entrainés dans les rangs les plus bas d'un culte satanique, les Illuminati
 [ Wikipedia :Ingénierie sociale (sciences sociales), une pratique d'action sociale visant à faire évoluer les formes d’action individuelle et collective dans une approche coopérative, démocratique et participative ;
-Ingénierie sociale (science politique), une pratique visant à modifier à grande échelle certains comportements de groupes sociaux ;
-Ingénierie sociale (sécurité de l'information), une pratique visant à obtenir par manipulation mentale une information confidentielle ;
-Ingénierie sociale (psychologie), une pratique utilisant des techniques de manipulation psychologique afin d'aider ou nuire à autrui.] Sur Wiki/anglais une page lui est réservée à "social engineering" dont extrait (traduit) : «L'ingénierie sociale est une discipline en sciences sociales qui se réfère aux efforts visant à influencer les attitudes populaires et des comportements sociaux à grande échelle, que ce soit par les gouvernements, les médias, ou des groupes privés
«Un ingénieur social est celui qui tente d'influencer les attitudes populaires, les comportements sociaux et la gestion des ressources à grande échelle. L'ingénierie sociale est l'application de la méthode scientifique de préoccupation sociale. Les ingénieurs sociaux utilisent les méthodes de la science d'analyser et de comprendre les systèmes sociaux, de manière à parvenir à des décisions appropriées en tant que scientifiques, et non pas comme des politiciens. Dans l'arène politique, la contrepartie de l'ingénierie sociale est l'ingénierie politique.»«La prise de décision peut affecter la sécurité et la survie de littéralement des milliards de personnes. Le sociologue allemand Ferdinand Tönnies dans son étude les problèmes actuels de la structure sociale, la société ne peut plus fonctionner avec succès en utilisant des méthodes dépassées de gestion sociale. Pour obtenir les meilleurs résultats, les conclusions et les décisions doivent utiliser les techniques les plus avancées ainsi que des données statistiques fiables, qui peuvent être appliquées à un système social. En d'autres termes, l'ingénierie sociale est un système fondé sur des données scientifiques utilisées pour élaborer une conception durable de manière à parvenir à une gestion intelligente des ressources de la Terre avec les plus hauts niveaux de la liberté, la prospérité et le bonheur au sein d'une population.»
 D'autres sources élucident ce concept, dont celle-ci, extraits :  «Pour Pierre BOURDIEU l’ingénierie sociale est une pratique suspecte qui instrumentalise les sciences sociales au profit des pouvoirs institués.»
« Une bonne partie de ceux qui se désignent comme sociologues ou économistes sont des ingénieurs sociaux qui ont pour fonction de fournir des recettes aux dirigeants des entreprises privées et des administrations. Ils offrent une rationalisation de la connaissance pratique ou demi-savante que les membres de la classe dominante ont du monde social. Les gouvernants ont aujourd’hui besoins d’une science capable de rationaliser, au double sens, la domination, capable à la fois de renforcer les mécanismes qui l’assurent et de la légitimer. Il va de soi que cette science trouve ses limites dans ses fonctions pratiques; aussi bien chez les ingénieurs sociaux que chez les dirigeants de l’économie, elle ne peut jamais opérer de mise en question radicale ».
«Cette dénonciation d’une allégeance de pratiques demi-savantes d’ingénierie sociale aux diktats des pouvoirs publics permet d’attirer l’attention sur la question de l’expertise et de la relation construite entre un commanditaire et un prestataire. Elle interroge aussi le statut de la science et de son utilité sociale, la critique distanciée et radicale d’un côté, l’instrumentalisation des connaissances à des fins politiques de l’autre
Le document traitant du sujet, sans aucun doute le plus pertinent, est "Armes secrètes pour guerres tranquilles " (Silent Weapons for Quiet Wars). Un document incontournable pour quiconque souhaite s'initier à l'analyse critique des mécanismes qui modèlent les changements majeurs du monde moderne depuis 70 ans (fin de la 2eme guerre mondiale). Vision claire et réelle de la société du 21em siècle à travers le prisme de l'agenda énoncé par les maitres du monde réunis autour des banquiers Rothschild et de leurs alliés Illuminati (groupe de Bilderberg). 
« Il est manifestement impossible de parler d'engineering social, ou d'automatisation d'une société (engineering des systèmes d'automatisation sociale ou "armes silencieuses") sur une échelle nationale ou internationale sans impliquer de vastes objectifs de contrôle social et de destruction de la vie humaine (c'est à dire d'esclavage et de génocide).»
Les explications et instructions contenues dans le document présenté comme un manuel ne sont pas aisément accessibles au néophyte car faisant appel à certaines notions de sciences physiques et d'économie que les manuels d'école éludent sous cette forme. Deux
Apanage de cercles occultes qui en aucun cas n'en divulgueraient les secrets, un modèle de cybernétique  représentant la société a été testé et simulé par ordinateurs, présenté sous forme de manuel  il est aujourd'hui disponible sur la Toile sous le titre  "armes silencieuses pour guerres tranquilles"  (NB : Des critiques l'attribuent à un activiste  américain L.H. Van Dyke, une hypothèse que rejette le bon sens, tant vraisemblables sont les instructions du manuel et ses implications dans le monde actuel.)

«Les clés de la compréhension du monde et de ses règles du jeu véritables se trouvent peut-être dans ce
document Top Secret qui utilise certaines théories issues de la cybernétique pour définir un "manuel de programmation" de la société, ainsi que les principes d'une guerre contre les citoyens. Il expose en détail les stratégies et les objectifs des "Maîtres du Monde", qui ne sont plus les chefs de gouvernements, mais les dirigeants des grandes organisations économiques et financières, le seul pouvoir à dimension planétaire...
Ces stratégies, masquées mais évidentes pour "celui qui sait quoi regarder", sous-tendent la transformation radicale et accélérée de la société et de l'économie mondiale.Une transformation qui nous emmène plus vite que nous ne le réalisons vers un monde déjà décrit par de nombreux livres et films de science-fiction: Rollerball, Soleil Vert, Blade Runner, Matrix, ou Le Meilleur des Mondes...
»

Extraits du manuel "Armes silencieuses..." :
«Introduction-historique

 La technologie des armes silencieuses a évolué à partir d'Operations Research (O.R.), une méthodologie stratégique et tactique développée par l'état-major militaire en Angleterre durant la Seconde Guerre Mondiale. Le but original d'Operations Research était d'étudier les problèmes stratégiques et tactiques de défense aérienne et terrestre avec pour objectif l'utilisation effective de ressources limitées contre des ennemis étrangers.
     Il fut bientôt reconnu par ceux en position de pouvoir que les mêmes méthodes pouvaient être utiles pour contrôler totalement une société. Mais de meilleurs outils étaient nécessaires.
     L'engineering social (l'analyse et l'automatisation d'une société) requièrent la mise en relation d'une grande quantité d'informations économiques toujours changeantes, si bien qu'un système ultra-rapide de traitement de l'information était nécessaire pour prendre de vitesse la société, et prédire quand celle-ci sera parvenue à sa capitulation.»

                                                   À Suivre....

Aucun commentaire: