30 mai 2014

Algérie et El Watan : Comment expliquer Sa Haine Et Son Mépris Du Peuple !

El-Watan le quotidien de la subversion, financé par Rothschild (BNP-Paribas) est un vrai poignard planté dans le dos de l'Algérie et qui ne cache ni sa haine et ni son mépris de l'Algérie, de son peuple, des ses dirigeants, l'Islam et des Arabes !
1- ses agissements subversifs coordonnés avec
- les sionistes de France (BHL et consorts),
- les mouvements sectaires racistes des kabyles (enfants adoptifs des écoles de Pères Blancs formant une coalition judéo-chrétienne),
- Israël (le personnel du quotidien est le lièvre du "MIK-MAK" de Ferhat M'Henni)
- les associations civiles de la diversion à caractère régionaliste sectaire (amazighs, Kabyle, Mozabite),
- les ONG étrabgères, outils de l'ingérence juive dans le monde (Freedom House, NED, et autres fondations des juifs Brezjinsky, Soros, Kissinger )
- les ONG algériennes (LDDHA) et syndicats libres (même étudiant), affiliés à des organismes étrangers à leur tête une multitude de commissions européennes logées à Bruxelles,
- les partis politiques racistes (RCD de Said Saadi, et FFS de Ait Ahmed, Mik-Mak),
- les mouvements pour un "printemps arabe", Barakat le dernier en date,
- les intellectuels laïcs transfuges culturels et religieux installés en France/Canada/UK/USA et militants de partis locaux,
- les universitaires et écrivains de service, Daoud, Sansal, Mebtoul, Chafik-Mesbah, Lamiri, etc... 
2- Ses sources de financement et partenaires,
- la banque Rothschild BNP (le conseiller avisé des affaires du quotidien),
- ses clients français et qataris de la publicité,  
- ses partenaires/complices des média (Algérie-Focus, Maghreb-Émergent, Al Khabar, Quotidien D'oran, Liberté, Le Figaro, Le Monde, L'Express, l'agence AFP, Slate, etc..) tous adhérant au même agenda et à la même obédience culturelle et religieuse,
- ses maisons d'édition sionistes de France (ex.Bouchène),
- les écoles de business/marketing (Nabni, MDI), alliées des "capitaines d'industrie", Rebrab, Othmani ;
- les politiciens déchus et de la déchéance nationale, les Hamrouche, Ghozali, Benflis, El Ibrahimi, Hidouci, Benbitour;
- les écervelés des nouveaux partis dits de jeunes, Sofiane Djillali (Jil Al Jaddid) entre autre,
- ses nombreux invités des institutions internationales (FMI, BM) et des "philanthropes" du corps diplomatiques !
3- La grande fraternité internationale maçonnique.
La cerise sur le gâteau, cette affiliation occulte est évidente, le culte du "grand architecte" illuminati, seul à pouvoir réunir autant de gens éloignés les uns des autres par l'histoire, les intérêts, les engagements politiques, la géographie et l'origine. Le quotidien a constament banalisé et vulgarisé, à la moindre opportunité et événement, le proxénétisme .....pardon prosélytisme, des Rotary et Lyons clubs en offrant sa page aux annonces de réunions et "séances".  Ceci est donc le "vrai milieu", l'oxygène, le ciment qui les unit, comme le plasma sanguin est aux globules rouges !
Résumé :
Décrire l'envergure du quotidien nécessiterait un recueil de publications volumineuses par l'existence de sa multitude de relations et l'étendue de ses réseaux. Il est le pilier de la dissidence, le porte drapeau de l'ingérence, le cheval de Troie de tous les agents de déstabilisation armés d'équipement silencieux et menant une "guerre tranquille" !
Une nébuleuse à lui seul, le titre est singulier et unique par les rapports et les soutiens internationaux qu'il tisse depuis son lancement en 1990 ! Cette position et ce statut n'ont pu être réalisables que grâce aux soutiens internationaux et l'appui du généreux parrainage de l'hégémonisme juif mondial (information
 et communication ).
Leçon à retenir :
Pendant que le peuple endurait la décennie noire, la nébuleuse et ses agents réunis dans les bistrots et les terrasses parisiens préparaient en spectateurs avisés l'après-crise et tissaient les  réseaux denses et étendus de la subversion, pour s'accaparer le pouvoir et le pays, le beurre et l'argent du beurre.
Hélas, Allah dans Son immense Sagesse et Omniscience en décida autrement par gratitude aux millions de Musulmans morts pour cette patrie bénie et inviolable ! 
Conclusion :
Le dilemme qui se pose est de savoir comment El-Watan est en mesure de poursuivre sa vendetta contre l'Algérie et son peuple, aux mépris des règles de déontologie de la profession, et des règles de respect des intérêts nationaux (dont la sécurité) ?
Devenu directeur d'opération du mouvement Barakat, son arrogance me déconcerte. Devant l'évidence, de sa nocivité et de ses méfaits, de ses accusations diffamatoires contre les institutions de l'État (la Défense, le DRS, la Présidence, le Gouvernement), de ses associations douteuses, et de mille autres délits, que restent-ils comme arguments supplémentaires pour mettre fin à la saga de cet Frankeinstein sorti des laboratoires talmudes de France ?
Alors que des sacrifices énormes en ressources humaines (les milliers de jeunes soldats livrés aux sables du désert et aux dangereuses lignes frontalières) et les coûts astronomiques des équipements militaires contractés, comment est-il permis à cet ennemi de l'intérieur et à ses partenaires (la nébuleuse) de miner la sécurité du pays, à partir des bases arrières, en plein jour et au vu de tous  ?
Prière "Alli fham Ifahamni" !

Aucun commentaire: