22 mai 2014

CIA et Mossad partage l'allégresse du printemps arabe en Libye.

L' allégresse du printemps arabe en Libye s'est définitivement dissipée et les ténors des révolutions de Jasmin ont perdu la voix ! Mêmes les enthousiastes avocats algériens, des média indépendants (El-watan, Al-Khabar, Echourouk), des partis politiques (Djil-Jadid, MSP, Ennahda, et les Islam-mimistes de circontance), des personnalités politiques, sont subitement  devenus muets. C'est à l'Algérie, à la Syrie et à l'Égypte qu'ils dédient aujourd'hui leurs conseils et leurs recommandations pour un "changement" de régime. Toujours avec l'irresponsabilité et le cynisme qui les accablaient hier, ils ne déclarent aucune repentance pour leur participation à la destruction de pays voisins. Criminels par leur complicité et l'approbation du génocide contre le peuple libyen ! Tous agents de la subversion juive contre le monde musulman, thèse-et-antithèse hégélienne de la conspiration des tenants du Nouvel Ordre Mondial talmudien ! 
Ils ont reçu en Algérie une leçon lors des élections présidentielles, qu'ils n'ont encore pas digérée, et ils mâchent leur rancœur et rancune en attendant quelque nouveaux ordres de leurs commanditaires : "les cornes de Satan" (Qatar, Saoudite, Illuminati, proxies occidentaux sionisés) !
Notre ami Henry Makow rapporte le témoignage et le diagnostique publiés par Jo-Anne Moriarty publié sous le titre "
«Zionist/NATO Vultures Reclaim Libya Carcass»
(les vautours Zionisme/Otan réclament la carcasse libyenne).
«Après que les terroristes islamistes aient terminé 
le sale boulot de l'OTAN, les deux partenaires/prédateurs se disputent les restes de la carcasse.
Arrive l'agent de la CIA, le général Khalifa Hafter.
Le Royaume-Uni, la France et les États-Unis vont maintenant, selon eux "sauver" la Libye du chaos crée en premier lieu par eux. Le Général Haftar était dans la gibecière des États-Unis, grâce à la CIA, depuis sa traître défection durant le conflit libyen-Tchadien des années 70 et 80. Il s'est enfui et s'est rendu aux États-Unis où il vécut pendant des années, aux environs de Langley en Virginie.C'est un fait bien connu qu'il travaillait avec la CIA. Pendant la révolution factice en Libye en 2011, Haftar a été parachuté en Libye pour mener les mercenaires Al-Qaïda de l'OTAN les quelques 5% de Libyens (islamistes radicaux) qui ont adhéré à l'OTANHaftar a tenté un coup d'Etat en Février. Il a échoué. Il s'est caché à l'intérieur de l'ambassade des États-Unis, d'où il s'est échappé de la Libye. Il est de retour aujourd'hui à la tête de militaires de l'ancienne armée libyenne qui veulent récupérer le pays aux mains des groupes d'Al-Qaïda, qui l'occupent actuellement. Il est appuyé aujourd'hui par les Etats-Unis avec de l'argent et des systèmes électroniques et peut-être des moyens militaires dans l'avenir. 
............................................................................
Les États-Unis ( les sionistes ) pense que le peuple libyen est tellement démoralisé qu'il accepterait n'importe quel autorité. La Libye est maintenant considérée comme une zone «sombre» 
(pas de gouvernement, pas de frontières, etc ) et tous les pays voisins sont menacés, y compris l'Italie et l'Europe. Al-Qaïda se déplace librement avec des armes et sa terreur. Le pétrole ne coule plus et les terroristes ont maintenant au moins 20 camps en Libye .
 
Devant cette situation, le Royaume-Uni , la France et les États-Unis arrivent pour "sauver" la Libye de l'anarchie qu'ils ont installée. En réalité ils accourent pour tenter de s'accaparer une plus grande part du butin. Les États-Unis utilisent Haftar pour s'engager dans cette bataille. Les tribus de la Libye ainsi que la résistance libyenne (la plupart des tribus sont ses alliés) temporisent et laissent Haftar accomplir sa mission car ceci leur convient pour l'instant. 

(Note : Al Qardawi a lancé un appel aux Libyens pour s'opposer au général Haftar ! )

......................................................
Les tribus de la Libye collaborent avec la Résistance et y participent (résistance s’employant à nettoyer la Libye de tous les islamistes radicaux). Elles jouent chacune différents rôles, de la communication à l'organisation, à la stratégie, au sein des troupes armées et dans l'armement: elles prêtent un soutien économique entier aux personnes dans le besoin, à l'intérieur et à l'extérieur de leur pays. Il y a deux millions de Libyens toujours en exil qui attendent pour revenir.
  Les tribus sont un gros problème pour les sionistes
le sionisme ne peut les détruire ou les noyauter. Parce qu'elles partagent plus de 8000 ans d'histoire et de culture, et se considèrent frères. Bien sûr, elles eurent des désaccords dans le passé et certaines tribus participèrent à la guerre au coté de l'OTAN, mais ont depuis eu des regrets et sentent qu'elles ont été leurrées. Elles rejoignent maintenant leurs frères dans la lutte pour libérer leur pays.
 Les tribus ont un plan pour l'avenir de la Libye,  

comme elles l'affirment:  
- La Libye sera un État démocratique et libre;
- Le peuple choisira le type de gouvernance et la façon de choisir le gouvernement et le régime, au service de tout le peuple libyen   
- Personne ne sera menacé et la guerre civile sera évitée; 
- L'extrémisme religieux et le terrorisme islamique interdits ...
À ce propos les tribus ont ratifié une nouvelle Constitution démocratique dès la fin Août 2011. Elle sera votée par tous les peuple libyen quand l'alliance des tribus sera en mesure de la présentée.
»

Résumé: Le parachutage du général Khalifa Hafter est la première étape du plan dressé par le sionisme international pour tenter de reprendre le contrôle de la Libye et préparer une farce électorale qui devrait mener à installer leur marionnette à la tête du pays. Abdul Basit Igtet le gendre de Bronfman (ex-président du Congrès Mondial Juif) est sur la rampe de lancement pour ce poste.  Voir article couvrant ce thème (Lien, ou Lien)

Aucun commentaire: