19 juil. 2016

Développement industriel et économie, l'Algérie en marche ! Sape sociale et désinformation dévoilées et les oracles du malheur ridiculisés !



Pas plus tard qu'hier des campagnes infernales de désinformation , par vagues successives, hurlaient que l'Algérie était insolvable, son climat des affaires infecte, les entreprises ingérables, sa bureaucratie insurmontable, ses banques rétrogrades, impossibilité au pays d'accueillir tout investissement étranger potentiel au vu de tant d'obstacles et d'entraves, etc..  ! Tous les investissements étrangers, mais miraculeusement pas ceux de Rebrab, un génie, un créateur de richesses ! Or la situation n'est pas celle décrite par les media aux ordres (El-Watan, Liberté, le Soir, Quotidien d'Oran, TSA, Algérie-Focus, Algérie-Patriote, etc,) ou les économistes conventionnés (Lamiri, Mebtoul, Bahloul, et des dizaines d'enseignants d'université, employés par l'université du peuple, participants aux forum et colloques internationaux comme pleureuses à un enterrement tentent de se faire remarquer en dénigrant l'Algérie). De la sape sociale, dont seul l'ennemi a le secret !
- Qui menait cette propagande ? Il est évident de quelque chose se tramait en coordination avec les media de la sape sociale !
- Au service de qui ?
- Évidemment le  "pouvoir de l'ombre ", le cercle occulte judéo-maçonnique-jésuite !

Résumé : Investissement dans la cagnotte de sociétés nationales, un bien publique, pas dans le tiroir à double fond de Rebrab, l'Algérie en est bénéficiaire  à long terme, pas le Brésil, ni l'Italie, ni la France !
Avec un seul pays, l'Indonésie, qu'en est-il de ceux qui attendent a la porte ?
(APS)
$4,5 Milliards, c'est plus que ce que le pirate de l'industrie Rebrab et les partenaires des banques casher, fanfaronnait d'investir en Algérie. Des contrats gagnant-gagnant, où l'état ACCROIT SON CAPITAL, DONC LE NOTRE !
«Trois accords d'investissements d'un montant global de 4,5 milliards de dollars ont été signés, lundi à Alger, entre deux entreprises publiques nationales et un groupe industriel indonésien.
Ces accords de joint-ventures ont été paraphés par les P-dg des groupes, respectivement, Asmidal, Miloud Louhichi, et Manal, Messaoud Houfani, du côté algérien, et le P-dg du groupe indonésien Indorama Corporation, Sri Prakach Lohia.»
APS---->http://tinyurl.com/gtt9kdv


Aucun commentaire: