18 avr. 2017

Dilem dessinateur de Rebrab est définitivement un agent de la subversion médiatique, ses attaques répétées, quotidiennes, de Bouteflika et de l'ANP ne sont pas fortuits.

Le président Bouteflika et le général Gaid Salah (de l'ANP) sont deux piliers de la défense nationale. Une réalité prouvée par le bilan de leur décisions, soit une situation sécuritaire enviable pour un pays dont la politique étrangère dérange par son indépendance, sa doctrine inaltérée de non ingérence extérieure et sa position contestataire de la colonisation de la Palestine par le sionisme.
Que politiquement on soutienne ou s'oppose au président Bouteflika, on ne peut nier l'évidence, sous sa direction, l'ANP a restauré la sécurité interne et rendu nos frontières sures. Un accomplissement colossal, au vu de la conjoncture décrite par les observateurs et analystes, de l'existence d'une conjuration d'ennemis, TOUS proxies d'Israël, ciblant l'Algérie, un fait documenté amplement depuis 2011 (déclarations explicites à ce sujet de Sarkozy et BHL, deux agents de Tel-Aviv ). L'OTAN par le biais de la France et des USA s'activent dans le Sahel et leur encadrement de mercenaires djihadistes est exposé par non autres que les ex-hauts responsables de DGSE française. 
-«Alain Chouet, ancien chef de la DGSE, rappelle que « nous sommes alliés avec ceux qui sponsorisent depuis trente ans le phénomène terroriste »
 MILITAIREMENT LA MENACE EST PRÉSENTE, ET ELLE AMPLIFIÉE PAR LES ENNEMIS DE L'INTÉRIEUR COMPLICE.
- comment ?
- par le travail de sape médiatique d'agents affilés à Paris-Sion. L'un d'eux est le quotidien de Rebrab, Liberté.com
Pépé Rebrab est un ennemi non déclaré de ce pays.
Son discours ne trompe plus personne, ni son sourire commercial mécanique ! Son identité religieuse a été récemment dévoilée.
Nous connaissions ses fréquentations suspectes (Paris-Sion), ses sponsors financiers (Rothschild), son éducation et celle de ses enfants (pure jésuite), et récemment sa judaïcité (donc un crypto juif).

(http://fr.reingex.com/Issad-Rebrab.shtml)
Son arme visible est le dessinateur Dilem, le pourfendeur inlassable de Bouteflika et Gaid Salah !
Caricaturiste attitré, ce dernier a bénéficié d'une formation à Tel-Aviv, est acoquiné avec des sionistes israéliens, et est employé par Charlie Hebdo le média islamophobe-arabophobe par excellence. (https://fr.kichka.com/2015/10/30/adieu-baha-boukhari/)

Hollon (Tel-Aviv, 2008)

Sa technique est l'amalgame. L'association des deux personnagesavec toutes les carences et tous dysfonctionnements imaginables du pays. Qu'importe le non-sens, l’irrationalité, l'irrelevance de la caricature, l'essentiel est qu'elle mette en relief les deux personnages? les ridiculise,  et les associe avec un sujet d'actualité qui déprime ou irrite le peuple
QUOTIDIENNEMENT DILEM S'ATTAQUE À BOUTEFLIKA ET À L'ANP !
Sa caricature amalgamée, sans queue ni tête, déprécie l'image de l'ANP, prive le lecteur d'apprécier les enjeux liés à son rôle et sa lourde responsabilité. Est-ce de l'art pour de l'art ? Certainement pas lorsqu'on connait l'impact que tout matériel publié dans des media "sérieux" a sur l'opinion.
L'information revêt une importance capitale par son pouvoir de façonner et manipuler l'opinion, elle n'est pas innocente, mais orientée, et poursuit une ligne rédactionnelle précise. 

Chevalier des arts, décoré à l'ambassade de France à Alger, est un défi, un geste d'arrogance, une provocation envers la souveraineté nationale. Façon de dire "nous sommes ici et nous y resterons !"  Complétant le message crypté... "avec la complicité de nos larbins".   

Aucun commentaire: