17 sept. 2015

Réfutation des arguments de Benghabrit et des théories de l'Unesco dites "républicaines". Algérie et Israel, développement et généralisation d'une "langue nationale officielle".

Intéressante découverte : l'expérience de l'éducation en Israël dans le préscolaire. Similitudes frappantes entre la problématique
- de la restauration en Algérie de l'Arabe (langue vivante) en langue officielle, et
- en Israël de l'Hébreu (langue morte "ressuscitée").

Les raisons de cette comparaison est la découverte frappante de la similitude du profil linguistique
- des enfants Algériens en préscolaire, ayant un(e) dialecte/langue maternel(le) différent(e) de la langue officielle (Arabe) et
- les enfants d'immigrés (Olim) issus du monde entier et de langues maternelles diverses, installés en Israël dans le cadre de l'Aliyah, qui doivent s'initier à l'Hébreu.
Cas Anglais-langue maternelle   Lien   "aliyah/education" (traduction partielle) :
Question : "Est-il préférable d'envoyer mon enfant à un programme anglophone au cours de sa première année en Israël? De cette façon, il peut s'adapter à son nouveau foyer, sans se soucier d'une nouvelle langue (Hébreu)".

Réponse : "Alors que toutes les décisions de l'éducation doit être faite selon les besoins individuels de chaque enfant, en général, ma réponse à cette question est - NON. Il est pas dans le meilleur intérêt d'un jeune enfant de retarder l'apprentissage de l'hébreu pour une année entière. Être inscrit à une "Gan" (pre school, crêche) dispensant les cours en Anglais anglais peut rendre la première année de l'enfant un peu plus facile, mais AUGMENTERA la probabilité qu'il SOIT ACADÉMIQUEMENT MOINS APTE À RÉUSSIR en première année. Alors que de nombreux enfants INSCRITS dans un ÉTABLISSEMENT d'expression hébraïque à quatre ans réussissent en première année sans assistance, pas les autres (utilisant l'Anglais). Comme il n'y a aucun moyen de prévoir ce que les capacités linguistiques de votre enfant seront, il vaut mieux ne pas prendre le risque. Votre enfant recevra une aide supplémentaire à l'école pendant trois ans après l'Alya, mais ne recevra plus d'aide supplémentaire parce qu'ayant commencé à apprendre l'hébreu tard. Ceci est mon opinion professionnelle personnelle, BASÉE SUR 15 ANS DE TRAVAIL avec les jeunes enfants Olim en Israël. Il y a, cependant, d'autres professionnels en désaccord avec mes conclusions."

Le religieux, dont la lecture de la Bible/ Thorah, est primordial et la séparation garçon/fille (non mixité) largement répandue ! 


Remarque : le choix de crèches à programme religieux et non religieux, ou d'autres basées sur la mixité ou, est un droit !
Dans la région de Shomron, Benyamin et la vallée du jourdain : 
LIEN : exemple sur 65 écoles maternelles de Shomron, eulement 12 sont laiques, soit 82 % des écoles sont RELIGIEUSES !

Aucun commentaire: