17 sept. 2015



Il est toujours intéressant de se tourner vers les USA, pionniers dans nombre de domaines, pour examiner les résultats d'expérience sociale, économique, culturelle, et dans ce cas scolaire/
pédagogique.
Chronologie :

- "Dans son adresse État de l'Union en 2013 , le président Obama a demandé au Congrès d'élargir l'accès à l'éducation préscolaire de haute qualité pour chaque enfant en Amérique, en proposant des investissements qui soutiennent un continuum de l'opportunité d'apprentissage précose, commençant à la naissance et continuant jusqu'à cinq ans. En Janvier 2014, il a convié plus d'Américains - élus, chefs d'entreprise, philanthropes, et le public - à participer pour que plus d'enfants accèdent à l'éducation dès leur jeune âge ce dont ils ont besoin pour réussir à l'école et dans la vie." (la Maison Blanche..https://www.whitehouse.gov/issues/education/early-childhood)
-Puis  "En Décembre 2014, le Président convoqua les responsables politiques nationaux et locaux, les maires, les directeurs d'école, les chefs d'entreprise et communautaires, et les adhérents au projet, pour un Sommet à la Maison Blanche sur l'éducation précoce, en soulignant le leadership collectif en faveur de l'éducation préscolaire pour les enfants de l'Amérique. Lors du Sommet, les organisations privées et philanthropiques principaux annoncérent de nouveaux engagements pour encourager un plus grand accès à l'éducation préscolaire de haute qualité et l'apprentissage précoce. Avec les nouveaux investissements fédéraux, le Président annonça un investissement collectif de plus de $1 milliard dans l'éducation et l'encouragement aux plus jeunes apprenants de l'Amérique. (Lien ci dessus)
Quand est-il deux ans v, le scepticisme est de rigueur, les voix expertes se prononcent et réfutent les avantages de ce projet, sur le plan purement pédagogique et en terme de performance scolaire et d'impact académique et social.
Grover J. "Russ" Whitehurst  , Brookings.education (voir son profil  et la mesure de son expertise Lien)Ignorés ou mal expliqués, les résultats de la National Head Start Impact Study (un grand test randomisé), n'a trouvé aucune différence dans les résultats de l'école primaire entre les enfants qui avaient et ceux qui n'avaient pas bénénficié du programme "Head Start" dès l'âge de quatre ans. Ils IGNORENT aussi des recherches montrant l'impact négatif sur les enfants qui reçoivent des soins dans le cadre du programme fédéral de subvention globale de développement de l'enfant, ainsi que les évidences des programmes pré-k (préscolaire) pour tous, en Géorgie et en Oklahoma, qui sont les plus similaires de ceux que l'administration Obama a proposé, et qui ont eu au mieux, que de faibles impacts sur la réussite scolaire ultérieur.» (Brookings, http://www.brookings.edu/research/papers/2013/11/20-evidence-raises-doubts-about-obamas-preschool-for-all-whitehurst)   

Aucun commentaire: