21 nov. 2014

CULTURE, CONTENU RATIONNEL OU ÉMOTIONNEL ? LE CHOIX A ÉTÉ FAIT ET CONDUIT À NOTRE PERTE !

LA CULTURE EST LA DENRÉE DE L'ESPRIT DE TOUTE L'HUMANITÉ, AVEC DES NUANCES NATIONALES ET RÉGIONALES. LA RÉDUIRE À UN OUTIL DE DÉFOULEMENT OU À UN CATALYSEUR DE PASSIONS ET D'ÉMOTIONS EST NOCIF POUR NOTRE PENSÉE. LA PENSÉE EST L'ENSEMBLE DES FACULTÉS PSYCHOLOGIQUES TANT AFFECTIVES QU'INTELLECTUELLES ET A COMME SYNONYME «ÂME, CŒUR, ESPRIT»
LA CULTURE DOIT SERVIR À NOUS AIDER À ATTEINDRE UN ÉQUILIBRE ENTRE LA DUALITÉ DE NOTRE EXISTENCE EXTÉRIEURE - PHYSIQUE - ET - MATÉRIELLE, ET NOTRE EXISTENCE INTERNE  SPIRITUELLE - MORALE - ET - PSYCHIQUE. 
AVERTISSEMENT :
LE DIVERTISSEMENT EST UNE FACETTE DE LA CULTURE, UNE SPHÈRE RÉDUITE DE L'UNIVERS CULTUREL. RELATIVEMENT À LA DIMENSION RÉELLE GLOBALE DE LA CULTURE,
 LE DIVERTISSEMENT A UNE FONCTION LIMITÉE DE SOULAGEMENT, D'ALTÉRATION DE L'HUMEUR, DE SUPPRESSION DES ÉTATS DE TENSION OU DE STRESS, DE RELAXATION ET DE DÉTENTE PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE. IL PERMET À L'INDIVIDU DE SORTIR DE LA ROUTINE, DE CHANGER D'AIR, D'INTER-AGIR AVEC AUTRUI, DE SE DÉFOULER, D'EXTÉRIORISER SES ÉMOTIONS (SURTOUT DE JOIE), DE S'AMUSER, DE SE DÉLASSER, DE CHANGER D'IDÉES, ETC...
L'ERREUR MONUMENTALE EST D'ÊTRE PERSUADÉ QUE LA CULTURE SE LIMITE À CE VOLET.
LE DIVERTISSEMENT EST PAR LA MÊME OCCASION ASSOCIÉ AVEC LA BEAUTÉ, PARCE QUE "CE QUI PLAIT À L’ŒIL, À L'OREILLE, AU PALAIS, AU TOUCHER, ET ÉGALEMENT À L'ESPRIT,  GÉNÈRE DU PLAISIR. LA RECHERCHE DU PLAISIR EST UN INSTINCT NATUREL. MAIS L'INSTINCT DOIT ÊTRE DOMESTIQUÉ POUR ÉVITER QU'IL NE DOMINE NOTRE ESPRIT RATIONNEL ET NOUS TRANSFORME EN BÊTE À LA RECHERCHE DE SOURCES DE PLAISIR QUI COMBLENT NOS SENS ET PARALYSE LA RÉFLEXION, LA PENSÉE, ET LA RAISON.
QUELQUE SOIT LEUR NATURE, LES ÉVÉNEMENTS EXTÉRIEURS NOUS INFLUENCENT, ET LA CULTURE EN EST UNE SOURCE IMPORTANTE.
INTRODUCTION :
QUELQUE SOIT LEUR NATURE, LES ÉVÉNEMENTS EXTÉRIEURS NOUS INFLUENCENT, ET LA CULTURE EN EST UNE SOURCE IMPORTANTE PAR LE VOLUME DE SES PRODUITS ET L'ÉTENDUE DE SA PRÉSENCE. PUISQU'ELLE "TOUCHE" À TOUT !
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
L'INFLUENCE DE LA CULTURE EST PERCEPTIBLE PAR LES COMPORTEMENTS ET LES RÉACTIONS DES INDIVIDUS ET DES GROUPES DE PERSONNES EN RÉPONSE AUX EFFETS PSYCHOLOGIQUES ET SOCIALES PROVOQUÉS PAR LES NOMBREUX "PRODUITS CULTURELS". AU PLAN INDIVIDUEL OU COLLECTIF, L'EFFET DE LA CULTURE EST GÉNÉRALEMENT PERCEPTIBLE SOUS DEUX FORMES, UNE ÉMOTIONNELLE ET LA SECONDE RATIONNELLE.
LA DÉFINITION DE CES EFFETS SOULÈVE D'ÉTONNANTS CONCEPTS QUI, NOUS ALLONS VOIR, SONT DÉTERMINANTS DANS L'ÉTUDE DE LA CULTURE ET DE SES DIFFÉRENTES COMPOSANTES LIÉES AUX ARTS, SPECTACLES, TRADITIONS, VALEURS, MONUMENTS, CROYANCES, DROITS INDIVIDUELS, MODES DE VIE, DONC PRATIQUEMENT À TOUT CE QUI FONDE L'IDENTITÉ DES NATIONS.
UNE CULTURE ORIENTÉE "ÉMOTIONNELLE " OU UNE "RATIONNELLE " PRODUISENT RESPECTIVEMENT DEUX DIFFÉRENTS TYPES D'INDIVIDUS ET DONC DE SOCIÉTÉS, ET DONC DE MŒURS, DE MODES DE VIE, DE TRAITS INTELLECTUELS ET AFFECTIFS, ET DES SYSTÈMES DE VALEURS DISTINCTS.
INCROYABLE MAIS VRAI ! LA CULTURE NOUS RÉSERVE DES SURPRISES ! PLUS ON LA DISSÈQUE ET PLUS ON CONSTATE SON IMPORTANCE ET SON RÔLE PRIMORDIAL DE DÉTERMINANT DE LA NATURE DES NATIONS ET DE LEUR SITUATION ÉCONOMIQUE, POLITIQUE, SOCIALE, DE LA CONDITION DES VALEURS MORALES ET SPIRITUELLES, ET MÊME DE LEUR AVANCEMENT MATÉRIEL ET TECHNOLOGIQUE.
D'ABORD LES DÉFINITIONS
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
1- L'ÉMOTIONNEL /
- «Émotion collective, populaire.»
- « Conduite réactive, réflexe, involontaire vécue simultanément au niveau du corps d'une manière plus ou moins violente et affectivement sur le mode du plaisir ou de la douleur. Éprouver, ressentir une émotion. La plupart des émotions sont grosses de mille sensations, sentiments ou idées qui les pénètrent (Bergson, Essai donn. imm.,1889)».
- «À présent nous pouvons concevoir ce qu'est une émotion. C'est une transformation du monde. ... Le passage à l'émotion est une modification totale de « l'être-dans-le-monde » selon les lois très particulières DE LA MAGIE. (Sartre, Esquisse d'une théorie des émotions,Paris, Hermann, 1939).
- «[La cause de l'émotion est extérieure au sujet] Bouleversement, secousse, saisissement qui rompent la tranquillité, se manifestent par des modifications physiologiques violentes, parfois explosives ou paralysantes. Une émotion forte; crier, trembler d'émotion. Une émotion terrible lui serrait la gorge, la faisait vaciller sur ses pieds (Maupassant., Contes et nouvelles,t. 2, Abandonné, 1884, p. 469)».
- «La cause de l'émotion n'est pas seulement extérieure : Elle est alimentée par les différents niveaux de la sensibilité, du sentiment et des passions propres à la personnalité du sujet.»«L'émotion est d'origine esthétique, spirituelle, mystique.» « Certaines combinaisons de paroles peuvent produire une émotion que d'autres ne produisent pas, et que nous appellerons poétique.( Valéry, Variété V,1944, p. 137)
ETC, ETC....


  




2-RATIONNEL :
- «Qui appartient à la raison, relève de la raison.»
- « La MAGIE était vaincue, du moment que la terre et le mouvement rectiligne obtenaient la même dignité ontologique et épistémologique que le ciel et le mouvement circulaire. Auparavant, les hommes ne pouvaient en effet espérer de parer aux situations émotives par des inventions et des conduites rationnelles; la raison tout entière s'aliénait alors dans le comportement de transposition, que nous nommions magie.(J. Vuillemin,Essai signif. mort, 1949, p. 224.)»
- «Connaissance rationnelle; évidence rationnelle. Où la révélation surnaturelle finit, la révélation rationnelle commence (Proudhon,Confess. révol., 1849, p. 68). Leur connaissance mystique, leur contemplation se distingue, et de la connaissance rationnelle et de la sensible (Bremond,Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 551).»
-« Conforme à la raison, à la logique, au bon sens : La morale chrétienne exige de l'homme qu'il vive une vie parfaitement rationnelle (Gilson,Espr. philos. médiév., 1931, p. 212)»
- «Personne qui raisonne avec justesse, se laisse guider par la raison. [La couleur] abominée par les rationnels, qui ne l'admettent que comme un enjolivement, elle fait les délices des sensibles et leur ouvre l'univers magique de la peinture (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 206).»
- ETC, ETC..
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
DÉSOLÉ POUR LE CONTENU VOLUMINEUX  MAIS NÉCESSAIRE ! ......

 A SUIVRE --------> L'ÉMOTIONNEL EST DOMINANT. PROMU ET MAGNIFIÉE PAR LA "CULTURE" ACTUELLE IL A POUR BUT DE MODELER LES PERSONNES !
 

Aucun commentaire: