8 avr. 2011

Les Plans De la CNCD et L'Utopie de la Démocratie : Un Mirage Dans Le Désert De La Subversion .

 Plans De CNCD : L'Illusion de la Démocratie Pour Instaurer L'Anarchie.
 
Un brin de symbolisme, L'emblème du CNCD : L'Algérie encerclée par le sionisme !
"Vent de changement", "émeutes", "révolte", "révolution", "transition" : les slogans politiques des groupes se proclamant de l'utopique démocratie prennent chaque jour de nouvelles appellations et expressent  de nouveaux objectifs. Après l'incitation, à la violence lors des premières manifestations (800 policiers agressés dont beaucoup hospitalisés et dans un état grave), puis à l'immolation, à la destruction des biens collectifs, à la grève des lycéens-étudiants (causant la destruction de matériel pédagogique et administratif. Une année blanche ?), etc, etc...
la CNCD a déclaré récemment proclamer un Conseil National de Transition et créer une plateforme pour une transition démocratique. (Lien)
Les mesures préconisées :
-«dissoudre toutes les institutions élues, nommer un gouvernement de transition pour gérer les affaires courantes et engager le pays dans une refondation nationale dont la clé de voute sera la rédaction d'une constitution qui sera proposée au peuple algérien par voie référendaire.»
-"Nommer un gouvernement " ? Qui le nommera ? L'ONU, les USA, l'OTAN, Sarkosy ?
-"Refondation nationale" ? On démolie et on reconstruit, l'Algérie  un gourbi ou quelque habitation précaire qui du jour au lendemain pouvait être rasée au bulldozer et remplacée par un immeuble au gré des goûts de nos démocrates d'occasion, irresponsables et capricieux.
-«Ce conseil sera composé de personnalités résolument engagées pour le changement démocratique ».
-Qui par exemple ?
-Notre néo-harki SS, docteur ambulant à la solde du Nouvel Ordre Mondial, sous traitant du sionisme de France et copain de B.H.Levy ? 
-Ou Yacine Teguia, membre du conseil national du Mouvement démocratique et social (MDS), un communiste qui n'arrive pas à se libérer de l'endoctrinement marxiste subi pendant les années de "socialisme spécifique", la fraude idéologique diffusée dans la fumée des cigares Havana soufflée à la face des crédules et ingénus de la révolution agraire ?
-Ou Moulay Chentouf, coordinateur du Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD), un laxiste qui nous promet de légaliser l'abomination des mariages "gay", d'autoriser l'athéisme, supprimer le statut de l'Islam religion d'état et du peuple, et permettre la liberté d'expression même celles des caricatures blasphématoires ?
-Ou  Ait Ahmed qui dirige son parti par télépathie, parce que le chocolat et l'air pur des montagnes suisses produisent des états de transe mystique qui lui permettent d'observer l'Algérie à distance, à travers ses visions sans fil  (wifi) ? Rendons malgré tout hommage à sa prudence puisque son représentant en Algérie, K.Tabou déclarait avec une objectivité inhabituelle : «Si les Algériens sont favorables au changement, ils sont traumatisés par 20 ans de violences islamistes, ils veulent que le changement ne soit pas une aventure».
A ce propos l'aventurisme, les contradictions et les aberrations contenues dans les déclarations de la nébuleuse "démocratique" nous avertissent des dangers auxquels ces mythomanes exposent le pays. Ils respirent le mensonge comme l'oxygène. Pire, tous adhèrent à la religion de la laïcité, la religion du Nouvel Ordre Mondial et de son "Grand architecte", Lucifer. Une recherche sur Google de 
" Laicité+lucifer " retourne 208 000 références, de quoi éduquer les plus sceptiques de nos "démoncrates" attardés ou bornés.  
Mais après le "Qui tue qui ?" qui visait la cohésion de l'Algérie en s'attaquant à l'intégrité de son armée, les chevaux de Troie du NOM proposent carrément de placer "les forces de sécurité sous l'autorité du CNCD" !! En ces temps qui courent, d'impérialisme sioniste, et d'injustices contre les peuples entérinées par les résolutions de l'ONU, proposer de "paralyser" les forces de sécurité et de défense nationale, ne constitue-t-il pas un acte de haute trahison ? Le néo-harkisme à arôme démocratie se réveille et tente de régler des comptes avec l'Algérie indépendante depuis 50 ans ! Burlesques ces ânes de Troie. Pourquoi pas nommer Kissinger Ministre de la défense à la tête de l'ANP ? Ou mieux encore Obama Président d'honneur et chef des armées ? Ou pour faire plus "local", opter pour l’ancien officier Mohamed Chafik Mesbah, connu pour être un transfuge de la sécurité militaire "socialiste" et qui s'est recyclé politologue ? Ce dernier joindrait le meilleur des deux mondes, Britannique (note ci-dessus) et Algérien. Sa longue expérience de la sécurité (durant la longue infamie primitive-tyrannique-génocidaire-boukharoubiste), couplée de sa formation (en tablier ?) au "fraternel" "Royal College of Defence Studies" (cf note), qui prodigue une introduction aux sciences de la conspiration intellectuelle pour les cadres devant occuper des postes de responsabilité dans leur pays d'origine.  Un capital humain à haut rendement. Grâce à l'esprit alerte de nos responsables, le stagiaire de la perfide Albion s'est fait évincé de l'ANP. 
Aujourd'hui, livré aux professionnels du commérage (les média indépendants) il  s'est embarqué sur le rafiot de la démocratie anti-Boutéflika.(voir note ci dessus)

 Risibles leurs visées subversives ? Non, pertinentes et annonciatrices des subterfuges que ces tordus tentent d'utiliser pour leurrer l'opinion, n'excluant pas la trahison pour remplir la mission qu'ils accomplissent avec ferveur. Démocratie creuse et stérile par la création de l'anarchie, un oxymore, un concept abstrait et spéculatif qui occupe les philosophes désœuvrés, mais qui ne renvoie à aucun modèle historique réel. Que les démocrates de la CNCD citent un pays, un seul,  parmi ceux de leurs maitres occidentaux qui a jouit de ce "bienfait" du mirage démocratique, politique et institutionnel  ! Partout les états qui se réclament de la démocratie sont dominés par la toute puissante oligarchie financière, celle des banquiers kosker (✡). Ils les engagent dans les guerres les plus impitoyables que l'Histoire ait enregistrées, dirigent l'exploitation de l'homme par l'homme des plus féroces (esclavage, capitalisme, usurerie, etc), et commettent les injustices passées et présentes les plus barbares (ONU, FMI, BM)
Une dernière : les démocrates étudient la faisabilité d'une version rajeunie "2011" de la Révolution Française en Algérie,  avec une assemblée constituante, etc...
Il a fallu 10 ans d'anarchie et de guerres meurtrières, et le coup d'état de Napoléon Bonaparte pour mettre fin à la Révolution. « Le Consulat est mis en place, un régime autoritaire dirigé par trois consuls, dont seul le premier détient réellement le pouvoir : la France entame une nouvelle période de son histoire en s’apprêtant à confier son destin à un empereur.» (Lien)
_______________________________________________
(Note ) : 
Un vrai phénomène culturel, sociologique et politique, notre M.C.Mesbah, ou disons notre agent 007-DZ. Un intellectuel-doctor de la sécurité militaire qui s'affiche sur les média et nous révèle plein de secrets militaires et de dessous de l'histoire occulte et occultée de nos services secrets.
Notre agent secret 007-DZ !
Envoyé en Angleterre, au "Royal Collège of Defence Studies" (!!), il revient en Algérie pour.... être mis en retraite ! Bizarre la gestion des ressources humaines à l'ANP ! Prospecter une telle mine de savoir pour ensuite la délestée des services de la Défense Nationale.  Gaspillage, ou devait-il présenter quelques inconvénients professionnels ?  Victime des envieux officiers qui voyaient en lui une menace à leur hiérarchie ? Ou était-il, au vu de son passage chez la perfide Albion, devenu personna non grata à la Défense, pour raison de...sécurité ?
 Beaucoup de points d'interrogation, n'est-ce pas ? Un personnage digne de roman...d'espionnage notre imposant politologue. Ce qui nous intéresse en lui est cependant d'élucider les raisons de sa rancune inexplicable envers Bouteflika, et ses convictions idéologiques en faveur de la "démocratie", dont il a jouit des bienfaits lors de son "stage" au pays de Sa Majesté. Fervent supporteur de Benflis lors des élections présidentielles, il opte pour les qualités de cet exceptionnel démocrate (sic) et fustige du bout des lèvres Bouteflika qu'il accable de l'entière responsabilité des carences du pays. Ses critiques sont très raffinées, car ce gentleman ne verse pas dans la crudité ou l'insulte, à l'image du maquignon Ferhat M'Henni.  Il a un plan pour la transition et le changement en Algérie : (Lien). Voyons ce qu'il propose.
«Du coup, puisque le pouvoir c’est Bouteflika, et que Bouteflika c’est le pouvoir, le départ de celui-ci, donnerait le la à un probable processus de démocratisation de l’Algérie, dont Mesbah préconise les étapes :
1. Mise en place d’un gouvernement de transition;
2. Mise en place d’une commission nationale indépendante de révision de la constitution ;
3. Organisation d’élections législatives anticipées dans un délai de six mois ;
4. Ouverture immédiate du champ politique et médiatique ;
5. Organisation d’une élection présidentielle anticipée dans un délai de douze mois;
6. Ouverture de procédures judiciaires contre les personnalités impliquées dans des affaires de grande corruption ;
7. Exercice par l’institution militaire, dans des conditions à déterminer, d’un rôle de garant de la transition démocratique.»
La révision constitutionnelle envisagée porterait, notamment, sur la limitation des mandats du Président de la République. L’actuel Chef de l’Etat devra, symboliquement, annoncer, d’emblée, qu’il ne se présenterait pas à la prochaine élection présidentielle. »
 Donc les mêmes utopies et vagues "commissions indépendantes". Mais "qui sera indépendant de qui ?"
"Grandes affaires de corruption" ? Laquelle par exemple ? Celle du contrat gazier Sonatrach-El Paso ? 
Sans réponse claire, ni indice probant sur les faits légitimant ce "changement", nous restons sur notre faim. Personnellement  déçu par le verbiage de 007-DZ, verbiage pédant, mais verbeux quand même, je clos l'article et retourne fouetter d'autres chats. 
En marge du tumulte politico-politicien malveillant et nauséabonde, un moment de sérénité et de joie : le grand Sud étanche sa soif et Boutéflika inaugure le transfert et la distribution d'eau potable Djanet-Tamanrasset. Rafraichissant !

Aucun commentaire: