5 avr. 2011

Libye : Soulèvement Populaire Détourné Au Profit Du Nouvel Ordre Mondial.

 Les dernières nouvelles sur le conflit opposant le colonel Al Kadafi aux "révolutionnaires" de Benghazi présentent un tableau très confus de la situation réelle de la Libye.
La main mise sioniste sur les media dominants ne laisse aucun espace pour l'analyse objective et pour peser les vrais enjeux. D'abord présentée comme un mouvement de libération contre la dictature du "Roi des Rois" de Tripoli, la révolte avait gagné la sympathie de l'opinion et les encouragements de tous ceux que l'excentricité, l'autorité tyrannique et l'arrogance du dictateur irritaient. 
Le flot d'images et de commentaires biaisés des chaines de télévision satellitaires (menées par Al Jazira) ont définitivement dénaturé l'événement. La revue d'opinions différentes ne peut provenir que des media alternatifs, non liés aux réseaux de propagande et d'intox du NOM. Ces media s'affichent majoritairement sur le Net, et seul un travail de prospection patient et averti permet de les repérer tant ce domaine est noyauté par les agents au service du NOM qui prétendent critiquer le mondialisme judéo-talmude, mais ne font que le servir en menant les lecteurs vers des fausses pistes et en diffusant des informations erronées. 
Les analystes et observateurs avertis s'accordent à condamner l'intervention étrangère autorisée par l'ONU  et exécutée par l'OTAN sous couvert de droit d'ingérence pour la "protection" de civils. Ils dévoilent l'infiltration des forces rebelles par les mercenaires d'Al Qaida, anciens combattant de la CIA en Afghanistan et Irak ! Une vraie catastrophe en perspective pour la Libye  !

par Manlio Dinucci*
«Après que Reuters ait révélé l’autorisation donnée par Barack Obama à la CIA d’agir en Libye, le New York Times a enquêté sur le type de mission de ses agents. Présents depuis plusieurs semaines aux côtés des « bons » insurgés, ils sont chargés d’identifier des interlocuteurs et de marquer les cibles des bombardements.»

War of pillage waged against Libya at the behest of a One World Government 
«Guerre de pillage menée contre la Libye à la demande du  Gouvernement GLobal Mondial (NOM) :
 Le dirigeant libyen, le colonel Muammar al-Kadhafi Muhammad, a de toute évidence «contrarié»  les principales forces du NOM, en n'acceptant pas que les finances du pays soient contrôlées par la Banque mondiale et le IMF. Ainsi, cette guerre vise à renforcer «L'Ordre du Système mondial des Bankster" visant à mettre en place un gouvernement mondial unique, gérée par eux. Bien que de nombreux pays au Moyen-Orient et Afrique du Nord se chamaillent sur ​​les droits de l'eau, la Libye a puisé dans un aquifère  «d'eaux fossiles» - eaux de l'ère glaciaire conservée dans les grès nubiens poreux de l'aquifère. Ce projet aurait modifié la topographie du pays - tournant du sable en sol cultivable. Maintenant, les fauteurs de guerre visent à détruire le GMR (Great Man-Made River), projet d'approvisionnement en eau. Le projet de  20 milliards de dollars est presque terminé. Il est clair que cette guerre a pour but de détruire ces installations de haute technologie, construites au cours des 26 dernières années. Ils veulent que la Libye redevienne un mendiant arabe rampant devant le système hébreu de la finance mondial. Ceux qui contrôlent l'eau de la région, contrôlent le monde arabe
Dans le même article : «Dans le cas de la Libye, Farrakhan a ouvertement demandé au président Barack Obama pourquoi lui et son administration sont soudainement intéressés par des supposées atrocités dans ce pays alors que le gouvernement des États-Unis tournait la tête il y a quelques années, quand les Israéliens étaient engagés dans bombardement sans répit des Palestiniens, dont beaucoup étaient des femmes et des enfants. De façon encore plus pertinente, Farrakhan a fait une comparaison entre Kadhafi et le président Obama. Il a souligné que comme pour Kadhafi en Libye, il y a des millions d'Américains qui ne veulent pas voir Obama au pouvoir, et intervenir dans les dissensions internes en Libye ne serait pas différent de la même chose ici aux États-Unis
Farrakhan à Obama: «Qui Diable croyez-vous être pour pouvoir parler à un homme qui a construit un pays en 42 ans et lui demander de démissionner et de sortir, est-ce que quelqu'un peut vous demander, à vous ...de quitter la Maison Blanche  parce qu'ils ne veulent pas de face de nègre à la Maison Blanche? »
voltaire.org : «Dans une dépêche exclusive pour Reuters, Mark Hosenball a révélé que le président Barack Obama a autorisé la CIA à mettre en place des actions secrètes pour soutenir les insurgés libyens. Selon le journaliste, l’ordre a été signé avant que le vote de la résolution 1973. Washington a soutenu ce texte alors même qu’il interdit les actions secrètes en cours.»
  Du site Rebel.news :
«Au cours des deux dernières semaines en Libye a été soumise à la plus brutale impériale agression,  par air, mer  et voies terrestres, de son histoire moderne. Des milliers de bombes et de missiles, lancés depuis des sous-marins, navires de guerre et des avions de combat, américains et européens,  sont en train de détruire les bases militaires libyens, aéroports, routes, ports, dépôts pétroliers, emplacements d'artillerie, chars, véhicules blindés, des avions et des concentrations de troupes. Des dizaines de troupes de la CIA et des forces spéciales britanniques (SAS formation) ont été envoyées pour offrir conseil et cartographie des cibles aux «rebelles» que l'on appelle libyens engagés dans une guerre civile contre, le gouvernement Kadhafi, ses forces armées, les milices populaires et des partisans civils (NY Times 3 / 30 / 11). »

Remarque : Les voix s'élévent sur les cinq continent contre la tournure prise par les événements libyens suite à l'intervention impérialiste, et dévoilent graduellement les objectifs subversifs du triumvirat USA-UK-France et son arme l'OTAN, présageant une catastrophe du type somalien en Libye !
La rapidité avec laquelle l'ONU a voté la résolution 1793 et la diligence de l'intervention militaire assume sans crainte d'erreur de jugement la préparation du soulèvement par les services des puissances engagées dans l'agression à visée impérialiste. La spontanéité que j'avais pensé déceler ( Article du 15 Mars) était virtuelle, projetée par les média dominants. Ce qui nous ramène à renouveler le message original : les "révolutions de jasmin " sont sous contrôle du NOM, sans exception ! Gare à ceux qui les glorifient ! Et aux citoyens des pays ciblés par le "tsunami" initié par les tenants du Nouvel Ordre talmudien, urgence signalée : restez vigilants face aux complots des chevaux de Troie locaux, média "indépendants", ONG et partis politiques, qui servent les plans de domination de l'éternel prédateur, le pouvoir sioniste juif ! 
 

Aucun commentaire: