23 févr. 2011

(Révision)LIBYE : Découvrez Et Comtemplez La Perfidie Du "Monde Libre" Face A L'Oeuvre De Génocide De Leur Partenaire El kaddafi !

Qu'Allah accepte dans son Vaste Paradis les Martyrs du soulèvement populaire Libyen, et défait César de Tripoli et ses alliés, les adorateurs du veau d'or . 
 Note importante :
 Cet article, à lire avec circonspection, fut malencontreusement rédigé à un moment où les informations disponibles suggéraient l'adhésion de Al-Kaddafi au groupe de jockeys du NOM; il s'avéra que le leader libyen s'amusait à leur faire croire à son affiliation au Nouvel Ordre Mondial pour les dérouter et gagner leur confiance. La suite de l'histoire est connue,
la juiverie internationale avait, depuis dix ans, décidé la destruction de la Libye, indépendamment de la volonté du dictateur de modérer sa politique étrangère.
"Les écrits restent "cependant, et cette lettre est maintenue sur le blog, malgré le contre sens qu'elle suggère.
 
«Dans le contexte actuel où, depuis plus de cinq jours, le dirigeant libyen se trouve sur un de siège éjectable, les Occidentaux semblent s'être donné le mot, pour protéger leurs intérêts, dans ce pays riche d'immenses gisements pétroliers et gaziers. Les Etats-Unis se sont contentés de regretter, par la voix du Porte-parole de leur diplomatie, Philippe Crowley, la mort des citoyens libyens. En Italie, le Premier ministre Silvio Berlusconi, qui a été, à maintes reprises, l'hôte de Kadhafi, n'a même pas dénoncé, verbalement, le massacre des Libyens. Et il s'est justifié en disant qu'il ne voulait pas déranger Mouammar Kadhafi, dans ces moments si critiques!!»
«Les révoltes actuelles en Libye suscitent assez peu de réactions de la communauté internationale. Pourquoi ? Il y a là une grande différence avec les situations tunisiennes et égyptiennes. Dans ces deux derniers cas, nous pouvons rétrospectivement dire que les pressions occidentales ont été importantes et directes. Il était par ailleurs très important pour la population mobilisée de savoir que l'Occident soutenait le mouvement. Dans le cas libyen, cela va vraisemblablement se passer de manière très différente. Les Occidentaux en ont effet peu de moyens de pression sur le régime. Cela s'explique par plusieurs raisons.»
«KHADAFI : Tyran meurtrier et membre officiel du conseil des “Droits de l’homme” à l’ONU.
Mouammar Khadafi, fidèle à ce qu’il a toujours été, à savoir un tyran sanguinaire, est entrain, à l’instant où je vous parle, de massacrer son peuple à l’aide des plus puissants moyens d’une armée moderne. Des avions de combats bombardent et mitraillent les populations libyiennes ! La mollesse des réactions occidentales, et du reste du monde aussi d’ailleurs, laisse pantois ! Mais qu’on y réfléchisse, c’est bien normal, et ça fait quarante ans que ça dure. Quarante ans que le peuple libyien ne dispose pas de la moindre petite liberté démocratique. En Tunisie ou en Egypte on faisait au moins semblant. C’est à dire que pour la galerie on offrait au moins des institutions similaires à celles d’une démocratie, sauf qu’on les bafouait pour les vider de tout leur sens. En Libye même pas une seule organisation concentre tous les pouvoirs entre les mains du dictateur, et le simple fait de vouloir s’organiser de quelque autre manière que ce soit expose à la peine de mort. Comme ça c’est clair !»
Une réaction chutzpah du président de la France judaisée: « Libye : la colère de Sarkozy contre Kadhafi »
En apparence, le titre de "LePoint" donne l'impression d'un remontrance du cocu contre El Khaddafi, d'un peu de compassion pour les Arabes qui se font charcuter au missile et bombes larguées par avion, en réalité loin de l'agent du MOSSAD en France colonisée un tel sentiment "humain". Ces enfants de Satan ont perdu leur humanité depuis que Dieu par la voix de Moise les ait maudits. Au fond de son âme démoniaque d'impie, il jouit du malheur qui afflige ces populations "karcherables", et pour dissimuler sa jubilation intime, simule de la colère pour la galerie et annonce avoir demandé « au ministre des Affaires étrangères de proposer aux partenaires de l'Union européenne l'adoption rapide de sanctions concrètes afin que tous ceux qui sont impliqués dans les violences en cours sachent qu'ils devront assumer les conséquences de leurs actes". "Ces mesures concernent notamment la possibilité de les traduire en justice, l'interdiction d'accès au territoire de l'Union et la surveillance des mouvements financiers". "Je souhaite en outre que soit examinée la suspension des relations économiques, commerciales et financières avec la Libye, jusqu'à nouvel ordre!»
Quelles mesures ! Rien de concret et d'immédiat répondant à l'urgence à sauver des vies humaines.
En vérité celles-ci pénalisent le peuple Libyen, selon une stratégie déjà rodée en Irak où le "boycott" allié avait causé la mort de pas moins de 1.5 millions d'enfants. Les mesures efficaces, telle une interdiction de l'espace aérien aux avions de guerre pour arrêter les bombardements des villes par les mercenaires d'El Khaddafi, ne sont même pas mentionnées dans les cercles talmudes européens, ni ceux des organisations onusiennes. Au niveau des média c'est le Black out, seuls des fragments vidéo de mauvaise qualité sont diffusés.
«Pourquoi l'Occident ne vole pas au secours des Libyens ?» Un article de la girouette "Rue89" qui aborde pour une fois l'évènement d'une œil critique et serein, tout en soulevant des questions pertinentes.

Alerte : Comme c'est la coutume chez les média judéo-talmudes, les maitres de l'intrigue et les ténors du mensonge se devaient d'intervenir pour orienter l'opinion vers les labyrinthes de l'obscurantisme. L'astuce consiste à créer un deuxième "voile de fumée" pour aveugler l'opinion, au cas où le "black out" (censure) sur les évènements réels n'aurait pas empêcher le filtrage total de l'information objective, sachant que l'internet autorise la fuite de vérités partielles. 
Quel artifice ?  Celui du stratagème talmude classique : l'outil sophistiqué de la manipulation des masses par la propagation de la peur (émotion) et sa gestion par le déluge d'images et de commentaires complices "experts"( les bateaux pleins d'immigrants illégaux accostant les côtes sud-européennes).
Thème de cette manipulation : "la menace d'invasion de l'Europe du Sud par le déluge de réfugiés Libyens et Africains ".  Les maitres de l'intrigue, dans leurs œuvres diaboliques de détournement et de manipulation de la perception de la réalité, historique, sociale, ou économique ! Les enfants de Satan ne pouvaient laisser se développer chez leurs esclaves occidentaux un moindre sentiment de compassion envers les redoutables Musulmans sur lesquels les stratèges du "Clash des civilisations" pointent le doigt et fixent l'attention dans le but de perpétuer l'abstraction "du danger menaçant la civilisation judéo-chrétienne" !
Résumé : Jusqu'à ce que le peuple Libyen se débarrasse, avec l'aide d'Allah, de la tyrannie, le risque à ne pas 
sous-estimer est la complicité et l'ingérence active des "hypocrites malveillants des chancelleries Occidentales" pour le maintien du Démon de Tripoli aux rênes du pouvoir. 

Aucun commentaire: