8 janv. 2011

Le FBI Opère Au Sein Des Communautés Musulmanes Aux USA. Pas pour Les Surveiller, Mais Pour Recruter, Compromettre, Et "Faire Chanter" Des Agents. Le Savoir Faire Du MOSSAD Dans Ses Oeuvres !

RebelNews est un site australien hébergeant les écrits des patriotes et militants, américains et d'autres pays, luttant contre le "Nouvel Ordre Mondial Juif". Il dévoile dans un article en date du 07 Janvier 2011 ce que beaucoup d'observateurs soupçonnaient : l'implication des services de sécurité gouvernementaux, FBI et CIA, dans la création, manipulation, et gestion du terrorisme dit "islamique" !
Résumé :
«Des dirigeants américains musulmans dénoncent : Les agents du FBI et des informateurs seraient chargés d'encadrer les musulmans aux États-Unis pour les contraindre à commettre des actes de terrorisme et des crimes similaires
«Des agents du FBI ne se limitent pas à surveiller les musulmans susceptibles de s'engager dans des actes criminels liés au terrorisme, ils assurent leur recrutement dans la préparation et la machination d'opérations terroristes,  a déclaré Shaker Elsayed, l'Imam de "Dar al-Hijrah Islamic Center" à Falls Church, en Virginie. »
«Dans deux affaires récentes, deux hommes ont été invités, puis dotés de faux explosifs par des agents sous couvert du FBI, pour mener des attaques contre les Américains. 
D'origine somalienne Osman Mohamed Mohamud aurait tenté de faire exploser une bombe lors d'une cérémonie d'illumination du sapin de Noël dans l'Oregon, en Novembre, alors que le mois dernier (Décembre), Antonio Martinez de Baltimore, au Maryland, aurait planifié une attaque similaire dans une base de recrutement militaire.»
«Elsayed avertit que «ces pratiques sont de plus en plus fréquentes aujourd'hui, qu'elles ne l'étaient avant.»
«L'imam de la mosquée al-Islam dans le sud de Washington, Abdul Alim Musa, a décrit la tactique du FBI comme étant de la "provocation"
«Dans chaque cas, ces dernières années, ... par exemple à New York, où il était prévu de faire sauter une synagogue. Ils harcelèrent nos frères ... et finalement les contraignirent d'aller à la synagogue, et là leurs dirent "vous êtes en état d'arrestation" !». 
«Des révélations d'informateurs du FBI dans les centres islamiques à travers les États-Unis sont devenues plus fréquentes. Dans un cas, au Centre islamique de Irvine, en Californie, un informateur a déclaré publiquement qu'il avait été formé par le FBI pour inciter les musulmans à commettre des actes de violence 
Un fait connu et largement documenté, l'implication des services secrets et de sécurité américains dans le contrôle du terrorisme "islamique", depuis la guerre de libération afghane contre l'occupant Russe, 1979-1989, jusqu'à nos jours. Distinguons terrorisme et lutte armée légitime. Le premier réfère aux actes de violence visant généralement les populations civiles et militaires de manière indiscriminatoire, surtout lorsqu'ils sont commis par des autochtones contre leurs propres concitoyens. Le second est un acte légitime d'auto défense contre un envahisseur, ou une forme de combat contre un occupant illégal usurpateur, ou pour protester contre une injustice grave.
A la lumière des révélations dénonçant les agissements illégaux du FBI aux USA, on peut objectivement extrapoler l'incidence et le rôle de services plus pernicieux ailleurs dans le monde, ceux du MOSSAD israélien et de ses réseaux, en Irak, Afghanistan, Egypte, et dans tous les pays présentant un antagonisme à Israël et l'hégémonie juive internationale. Quoi de plus évident que d'affirmer que le dernier obstacle naturel gênant l'avancée de ce pouvoir dictatorial, est l'Islam et les Musulmans. D'où les événements qui se succèdent dans les pays ciblés par l'agression directe du sionisme de Tel Aviv ou par l'envoi de ses hordes d'esclaves  occidentaux,  sans manquer à l'avance de fabriquer un prétexte :  la guerre contre le terrorisme, le droit d'ingérence, la défense d'intérêts économiques, les accords de défense bilatéraux, la protection de minorités, l'exécution de décisions arbitraires de l'ONU, etc... 
  Le 21em siècle a vu une accélération et une intensification des agressions contre le monde musulman, de génocides et de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, d'agressions arbitraires, de discrimination dans les cercles des organisations internationales.  Les millions de civils et de prisonniers victimes des abus et des violations de la convention de Genève ne bénéficient d'aucune miséricorde. Les chrétiens, en nombre réduit, qui souffriraient de quelque désagrément, offrent toujours un prétexte supplémentaire aux donneurs de leçon, mensongers et hypocrites, pour justifier une nouvelle aventure guerrière ou croisade contre les "fanatiques Mohamedans" !
Les réactions aux derniers attentats contre les églises chrétiennes au Moyen Orient sont symptomatiques de la prédisposition de l'Occident, sous la domination totale de la juiverie sioniste internationale, à "casser" de l'Arabe et du Musulman, dés que l'opportunité se présente. Même si les responsables des violences ne sont jamais découverts, et que les observateurs avertis désignent comme étant les agents au service du MOSSAD israélien dont la signature est détectable, la politique de "si ce n'est pas toi, c'est ton frère" est de règle.
Il est inconcevable que des communautés chrétiennes crédules ou de mauvaise foi, qui doivent leur survie à la tolérance prêchée par l'Islam et la convivialité des Musulmans, se découvrent des protecteurs au sein du pouvoir juif international alors que les lois religieuses contenues dans les écrits du Talmude et les enseignements des Rabbins, prêchent l'anéantissement du Christianisme et le génocide de ses adeptes, adeptes qui, pour le Juif moyen, demeurent des "Goyim", voir "des excréments et  animaux destinés à l'abattage" !  Exemple frappant de l'ignominie des ecclésiastiques, la situation juridique et politique de Jérusalem, berceau du Christianisme, n'est jamais abordée sous l'angle "des droits humanitaires", de l'accès aux sites historiques de pèlerinage et à la pratique libre des rites et cérémonies.  Dans ce contexte la question est subtilement réduite au conflit Israélo-Palestinien,  les intérêts et droits de l'Église sont subtilement occultés de la dialectique des débats de l'opinion, débats orientés et partials toujours encadrés par les démons talmudes de la communication.
Le plus étonnant dans cette injustice aux conséquences dramatiques, contre le droit et la défense de la vérité,
est la participation des média locaux des pays victimes de l'intox juive-sioniste dans la propagation du mensonge. Les média "indépendants" algériens, par exemple, jouent le rôle de chambre d'écho dans cette machination, acceptant de répéter à la lettre tout ce que leur dictent les agences et organes de presse internationaux, tous au service des cabalistes talmudes, les éternels conspirateurs, maitres de toutes les impostures !
A méditer: quelles sont les raisons de cette complicité ?   

Aucun commentaire: