25 mars 2018

Chine et Xi Jinping, marche vers un système de gouvernance démocratique participatifve?

 Chine: le choix des hauts responsables se fait sur la base de la performance des candidats, non par les prouesses oratoires et l'élégance de discours démagogiques.
Le choix est fait par des politiciens réunissant compétence, expérience, intégrité, et patriotisme, et surtout issus du peuple et non désignés par la hiérarchie du parti communiste (titre euphémique vu le type d'économie de marché existante).
En comparaison,
les clowns et bouffons du genre Nekkaz, Benflis, Benouari, Benbitour, Hamrouche, etc.... n'auraient aucune chance de prétendre à un siège dans la plus élémentaire structure gouvernementale chinoise, rien ne plaidant en leur faveur, ni leur performance passée dans le gouvernement, ni leur CV, ni leur profile opaque!
 En peu de mot  Chine avance vers l'instauration de la démocratie participative, pas celle représentative (maçonnique).
 "Le PCC n’a nullement renoncé à son rôle dirigeant dans la société, et il fournit son ossature à un État qui tire sa force de sa souveraineté. Hérité du maoïsme, l’État central conserve la maîtrise de la politique monétaire et contrôle le secteur bancaire. Doté depuis les lois de 2008 d’une fiscalité moderne, d’un code du travail et d’un système social – certes imparfaits -, il s’est fixé pour objectif numéro un l’élévation du niveau de vie de la population." (Lien)

Autre point important  : Financement non conventionnel.
"Sur de nombreux aspects, le dragon est en en train de cracher tout son feu. La dette chinoise est principalement interne et en yuan, tandis que l’économie devient rapidement plus productive grâce à des solutions de haute technologie telles que le big data. La transition d’un modèle économique axé sur les exportations vers une économie fondée sur la connaissance et l’innovation a été très rapide et relativement réussie."
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
BRAVO À XI JINPING  ON NE CHANGE PAS UN NUMÉRO GAGNANT
Chine : Xi Jinping obtient son ticket pour une présidence à vie.
Le nombre de mandats présidentiel !  Une futilité et alibi des média de la subversion qui ont noyé l'opinion algérienne dans des débats stériles, improductifs et fantaisistes.
 (Note : Merkel a été réélue pour un quatrième mandat dans l'anonymat)
"Le Parlement chinois a aboli hier la limitation des mandats présidentiels, donnant les mains libres à Xi Jinping pour imposer sa vision à long terme d’une superpuissance toujours plus "soumise" au Parti communiste", rapporte ......l’AFP.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
(Note : Selon l'AFP il s'agit de "soumission", entendre despotisme. Entre ce despotisme et celui régnant en France, on peut constater des deux celui profitant le mieux au pays.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Il pourra ainsi rester à la tête de l’État au-delà du terme prévu de 2023. Il a accédé au pouvoir en mars 2013. Par 2958 voix pour, deux contre, et trois abstentions, les députés de l’Assemblée nationale populaire (ANP) ont plébiscité, lors d’un vote à bulletin secret, un changement de la Constitution, qui limitait les mandats présidentiels à deux fois cinq ans. La majorité des deux tiers était requise. L’amendement fait aussi entrer «la Pensée Xi Jinping» dans la Constitution, ainsi que «le rôle dirigeant» du Parti communiste chinois (PCC) dans son article premier.

Aucun commentaire: