27 mars 2018

L'économie numérique ne peut être le moteur du développement, son rôle marginal se limite à accompagner et gérer l'économie réelle physique !

Dossier "économie numérique". (suite)
La fabrication des mirages, le "faire croire", est une spécialité du Nouvel Ordre Mondial. Une gigantesque machination est en cours, elle a trait à l'économie du numérique, une grenouille qui veut se faire boeuf ! Si cette approche était fiable, pourquoi l'Occident enregistre-t-il les statistiques de chômage et les crises successives ? Qu'il l'exploite le premier, démontre son efficacité ! Pas question, les USA se sont cassés les dents en s'y investissant entièrement !
Le "faire croire" mobilise nécessairement les média. Pour comprendre les intentions non déclarées, occultes, dissimulées derrière la façade embellie des campagnes de désinformation, il faut examiner le volume de couverture alloué à un évènement par les média.
Explication par l'exemple
1- "Partenariat Stratégique Global Sino-Algérien", un traité commerciale et économique capital pour l'avenir de l'Algérie qui s'attèle à la locomotive chinoise, moteur économique-scientifique-financier mondial en coordination avec  ses partenaires, la Russie et les membres du BRICS.  Elle permet l'intégration de notre économie dans la Nouvel Route de la soie  (grande ceinture russo-chinoise), un projet civilisationnel révolutionnaire planétaire, que l'Occident tente vainement de saborder.
Verdict des média : omerta, silence assourdissant. Presque pas d'analyse, aucune étude, et bien sûr aucune mention de son maitre d'oeuvre, le Président Bouteflika.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
2- conférence organisée par la Banque Mondiale sur l'économie numérique. Une platitude, une frivolité, concernant l'utilisation de l'internet pour certaines transactions et opérations bancaires. Une bulle d'air, un épouvantail virtuel, sans poids dans l'économie réelle, dite "physique", qui s'applique  à la production de biens divers (dont ceux de l'agriculture, de l'énergie renouvelable, de la transformation des matières premières).
Verdict des média : Un Lavigeriste accourt pour sauver l'Algérie,  en mission sous les auspices de la BM !  Les médias  complices jubilent  !
Campagne infernale, sur-dimensionnée, transformant ce défi purement technique en une opportunité unique pour assurer la croissance et le progrès ; tous les média le reprennent, le glorifient, le chantent. Cette agitation doit immédiatement  réveiller nos reflexes d'auto défense, appeler à la prudence et sonner l'alerte de nos sens et de notre pensée.
Le nom du directeur régional de la BM, Rabah Areski, est sur toutes les lèvres, en première page, magnifié, érigé en sauveur de l'Algérie ! SES PROMESSES SONT AU CONDITIONNEL, SPÉCULATIVES, ACCOMPAGNÉES DE "PEUT ÊTRE ET DE POURRAIT"! RIEN DE CONCRET QUE DES ILLUSIONS ! DU BARATIN MARKETING !
 Incroyable ! Inimaginable dans un pays qui se devrait se souvenir des années '90 et les sévices endurés par l'Algérie sous le diktat de la Banque et du FMI. Révisons l'Histoire, car elle tente de se répéter.
La nouvelle star de nos média, le sympathique Rabah Areski, décrit dans la littérature militante mondiale  comme un  "assassin économique" (Lien 1, Lien 2) ! Ne vous fiez pas la à tonalité algéro-kabyle de son patronyme, il est en Algérie uniquement pour servir ses patrons de la BM !
Et les intérêts de la BM sont acquises par tous les moyens, grâce à des méthodes prédatrices, impitoyables, sans foi ni loi, destructrices de nations entières, et très sophistiquées ! 
                                                                           À SUIVRE....

Aucun commentaire: