11 oct. 2017

La question du berbérisme : une querelle de clocher tounée en adversité dangereuse.


Je ne suis ni linguiste, ni archéologue, ni anthropologue, ni historien (bientôt le deviendrai si je m'y applique) mais je suis armé d'un solide esprit logique, mathématique et scientifique.
Ma consultation de la documentation couvrant le paradigme amazigh-berbériste me fait découvrir fur et à mesure de mes lectures des aberrations et contradictions dans la méthodologie, raisonnement, argumentation, des militants (dits experts), exemple de Salem Chaker, également qualifié d'expert, rang académique usurpé puisqu'en réalité qu'élève plagiariste des linguistes - simiologistes Joseph Greenberg (usa), René Basset (fr, le père), et Henri et André Basset (fr,enfants), et Lionel Galand (fr).

Au hasard des lectures de ses publications je découvre des mensonges grossiers, signe de son militantisme dogmatique dénué de toute vérité et évidence scientifiques !
1- l'écriture en caractères latins n'a aucune justification, les caractères en berbère n'existant pas, ce que Chaker rapporte en s'aidant de l'opinion de Joseph Greenberg dans « Le berbère », et .......Les langues de France (exact !!) [sous la direction de Bernard Cerquiglini, Paris, 2003, p. 215-227.]
LA LANGUE BERBÈRE par Salem CHAKER
QUELQUES TRAITS LINGUISTIQUES (Lien)
1-"Le berbère est l'une des branches de la grande famille linguistique chamito-sémitique (ou "afro-asiatique", selon la terminologie américaine initiée par J. Greenberg), qui comprend, outre le berbère : le sémitique, le couchitique, l'égyptien (ancien) et, avec un degré de parenté plus éloigné, le groupe "tchadique" (Théories fantaisies appuyées d'aucune évidences).
notez la fabulation "pas de trace "
2. Le berbère peut être considéré comme la langue "autoch-tone" de l’Afrique du Nord et...
... il n’existe actuellement pas de trace positive d’une origine extérieure ou de la présence d’un substrat pré-/non-berbère dans cette région. ( =D )
"Aussi loin que l’on puisse remonter le berbère est déjà installé dans son territoire actuel. "
(installé comment ? Il n'y en pas de trace comme vous le dites =D ) la contradiction suit :
"La toponymie notamment n’a pas permis jusqu’ici d’identifier un quelconque sédiment pré-berbère. " =D
L'origine des querelles et des polémiques :
Le dialecte berbère nord africain et ses différentes variantes ont survécu sans heurts durant 15 siècles, vu l’absence d'animosité de l'Islam envers tous les dialectes et langues des peuples convertis en majorité ...par conviction et non par la force (car la langue écrite et parlée présente, le phénicien, permettait par sa similarité la compréhension du message divin et son approbation).
D'où provient l'hostilité et souvent haine, filtrant des débats sur internet, en particulier sur les réseaux sociaux, entre berbéristes et arabisants, entre naturellement....lavigeristes et musulmans ?
 L'adversité est l'enfant du diviser pour régner initié par des pouvoirs occultes (la judéo-maçonnerie-jésuiterie) et leurs enfant adoptifs berbères( en général lavigeristes), dans le but subversif de galvaniser une rupture berbère-islam !
Fut inventée une codification graphique du langage à base d'alphabet latin, pour accentuer les divergences avec ceux désignés (arbitrairement) comme "arabes". Un des soldats de cette guerre silencieuse religieuse (contre Allah et son Prophète saaws) est le français Salem Chaker qui reconnait lui même les carences et insanités de cette entreprise linguistique érigée en arme de conflit.
LIENS
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Basset
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Basset_(linguiste)
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Vermondo_Brugnatelli
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Lionel_Galand
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Greenberg
-https://fr.scribd.com/document/321821302/La-Langue-Berbere-Recueil-de-Textes-de-Salem-CHAKER
- http://www.tamazgha.fr/La-codification-graphique-du.html 

Aucun commentaire: