10 sept. 2017

Grande annonce : Ouyahya confirme l’approche politique-économique-financière pratiquée par Bouteflika depuis 2001 : le « financement non conventionnel de l’économie ».


 Grande annonce de politique économique et financière. Ouyahya formalise la politique pratiquée par Bouteflika depuis 2001 : le « financement non conventionnel de l’économie ». Connu sous la formulation de « quantitative easing ».
 
Explication de la méthode et des mécanismes associés: 
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les média de la subversion ont immédiatement lancé leur machine de désinformation, le comble est leur méconnaissance des mécanismes préconisés par cette approche. Leur ignorance ne les arrête pas ! Chacun présentant une interprétation approximative aux fins de discréditer la politique géniale du président. Lui les ignore et leurs…. aboiements.
Ce choix est accompagné du renouvellement de Bouteflika de son sermon « ne jamais plus, jamais plus, jamais plus  » recourir au financement externe au près des usuriers ! En réaction à ce plan, les économistes orthodoxes lancent des analyses classiques monétariste-keynesiènes, et les schémas enseignés dans les universités formant des perruches pour berner les intellectuels de la populace.
«Le flot de concepts économiques déversé au commun des mortels est caduque, inopérant, et inutilisable, aussi complexes et sophistiqués soient-ils; seules les lois prouvées efficaces et opérationnelles, connues des seuls éternels prédateurs et réservées à leur cercle restreint et exclusif, ont un intérêt pratique et servent les intérêts occultes de la Kosher Nostra. Elles sont gardées secrètes dans les cercles fermés des banquiers juifs et de leurs associés /coreligionnaires. Quand à la littérature massive mise à la disposition des Goyim, elle est pure exercice intellectuel, spéculation vaine et utopie inculte. »
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
RÉACTION À CETTE POLITIQUE VENANT D’UN CHAMPION DU RECOURS À LA DETTE, ET DONC CHEVAL DE TROIE DES BANQUIERS : A.MEBTOUL (Rappel : lire le profile sans complaisance de ce professeur, qui il faut le rappeler s’aligne sur l’opposition à Bouteflika et n’hésite pas à se parader sur les plateaux de Paris-Sion pour…vilipender l’Algérie !
 

Aucun commentaire: