12 déc. 2013

Algérie : Économistes Et Conseilleurs, Les Agents De Rothschild Sont Parmi Nous ! (Partie 2)

Rappel : 
Les sciences économiques dominantes et leur apparat savant sont des instruments de contrôle de la pensée et une apologie des malversations opérées par l'oligarchie financière juive, principalement de la City de Londres. Il existe des approches alternatives au corps de doctrines actuelles dans le monde académique et dans les pratiques professionnelles admises. Un consensus est imposé par les éternels conspirateurs au reste de l'humanité. La preuve du maintien de ce système de la pensée unique, par les moyens les plus répréhensibles aux mains de l'oligarchie, est démontrée par les agissements maffieux perpétrés contre d'innombrables chercheurs et critiques qui opposent les pratiques et les théories "orthodoxes" généralisées liées à l'économie. Beaucoup exposent dans des études extensives les défauts des théories dominantes adoptées dans le monde de l'économie. Ils dénoncent les préceptes frauduleux qui justifient les injustices sociales endurées par la majorité de l'humanité. Ils opposent l'endettement des nations et des individus suite à l'usage abusif du pouvoir financier détenu par les banquiers. Ils pointent vers la source de tous les maux qui affectent la planète : l'usure. Ainsi l'utilisation des oxymores "aide", "investissement", ou "soutien au développement", dissimulent l'endettement et la mise en esclavage de millions de nécessiteux dont beaucoup souffrent de la famine. La situation en Occident est désastreuse suite aux combines et abus commis par les banquiers. La spéculation, gérée à la vitesse des ordinateurs, est une spécialités des places financières qui dilapident les fonds des pensions de retraités et les économies des ménages. Les victimes sont alors mobilisées pour redresser les budgets gouvernementaux déficitaires en "serrant la ceinture" ou en payant plus d’impôts. Les banques qui s'adonnaient aux paris (spéculation), bénéficient de la règle "qui perd gagne" et sont renflouées grâce aux dons (signification réelle des termes techniques trompeurs officiellement utilisés pour justifier le soutien de l'État et décevoir l'opinion) des gouvernements qui transfèrent les pertes des banques au crédit de la population (dette imputée au peuple) qui aura à rembourser des sommes astronomiques. Les populaces voient leur budget amputé de droits sociaux, de services publics, et des échéances de dette contractées par......leur gouvernement auprès......des mêmes banques que l'état providence arrivé au grand galop avait secourues. Les générations futures sont déjà endettées jusqu'au cou, avant même d'avoir vu le jour et leur avenir décidé sans eux. L'oligarchie bancaire juive leur a économisé l'effort de choisir leur destin d'esclaves, destin scellé en leur absence par les lois décrétées par les gouvernements-agents de Rothschild dans les prémisses théâtrales d'assemblées nationales bouffonnes. La grande farce de la démocratie, de la défense des libertés, des droits de l'homme, souvent diffusée en direct par les TV occidentales lors de mascarades parlementaires verbeuses, toutes gérées et encadrées par les criminels eux-mêmes, les cousins talmudes.
Un monde surréaliste défile devant nous, et comme au cinéma l'horreur des images est magnifiée par des ricanements lugubres, sarcasme des talmudipèdes maitres de l'illusion qui sadiquement tourmentent les peuples esclaves, peuples qui trouvent plaisir dans leurs propres souffrances et se plient au diktat de l'oligarchie, ironiquement brandissent les pancartes portant le slogan maçonnique "liberté-égalité-fraternité" !
Les méthodes destructrices de ce système économique prédateur et broyeur d'hommes sont dénoncés à haute voix par Maurice Allais, Jean Zigler, Juri Lina, Webster Tarpley, Henry Makow, et des observateurs avertis (aux sites web "susauxbanques", "lecitoyenengagé.fr", "realinfos", "fortune.fdesouche", "pcfbalaruc", etc, etc..)(Éduquons nous, profitons intelligemment du web !)
Une escale incontournable :
À mon humble avis, un personnage historique vivant méritant une attention particulière, qui dans la mesure où tout en réfutant et démolissant les théories politiques et pratiques économiques officielles (en vigueur, instaurées dans le cadre de l'agenda des "Protocoles"), propose une approche novatrice et cohérente d'organisation et d'utilisation des sciences en général, de l'économie, et de la politique économique (Lien). Il s'agit du célèbre  Lyndon Larouche, citoyen des États Unis, et connu pour ses activités politiques et académiques depuis les années soixantes. La biographie de cette homme est l'épopée d'un savant multidisciplinaire dans l’œuvre encyclopédique est étrangement mise en sourdine, carrément boycottée; homme politique ayant démontré sa vision claire des enjeux capitaux affectant la société nord américaine et du monde en général; candidat à la présidence sabordé par l'oligarchie de Wall-Street (banquiers); pédagogue proposant des méthodes éducatives développant l'initiation et l'esprit d'invention chez l'étudiant; opposant au dogme réductionniste du consommateur en "animal guidé par ses perceptions sensorielles" ;  patriote contestataire des choix politiques et économiques adossés au système monétariste; partisan de celui basé sur le crédit non usurier émis par un organisme d'état (banque publique); confronté au gouvernement de l'ombre (les Talmudipèdes), il est la cible des pires complots accompagnés de campagnes de diffamation et de dénigrement sans précédent dans l'histoire moderne, toutes menées sous la direction de Kissinger-et-cousins opposés à l'homme de science et penseur. Il est révoltant de constater l'omerta entourant le scientifique, son œuvre, son sacrifice dans le combat pour la justice et l'équité (emprisonné aux USA à l'age de 67ans, pendant 05 années); création et promotion d'un mouvement international de jeunes militants de la cause "Solidarité et Progrès"; travail d'éducation dans les écoles et universités ou ses dissertations sur les fondements des sciences(épistémologie);  élaboration d'expertises techniques, d'aide à la décision et à la gestion économiques, offertes gracieusement aux gouvernements US et à de nombreux pays sous développés; etc...
Son site et la documentation offerte (Lien) ouvre un nouvel horizon à tous curieux soucieux de se libérer des chaines de la culture aliénante dictée par les démons de Sion et les connaissances au rabais servies sur les plateaux de l'endoctrinement à grande échelle et inondant la planète. Un avant-propos de Jacques Cheminade   «Notre objectif, ici, est de permettre aux lecteurs de langue française de juger sur pièces. En même temps, ils se familiariseront avec une conception de l’économie qui permet de faire face à l’horreur financière, par des actes et un engagement politiques, non par des mots demeurant nécessairement vains.»        Que de ressources gâchées par les étudiants privés d'une telle référence dans leur cursus ! Rien de ce travail titanesque élaboré durant un demi siècle, n'est suggéré dans les cours de science politique et économique. Les programmes sont chargés par contre d'infamies publiées par les Kabbalistes, enfants de Satan répertoriés par le complaisant Wikipedia, qui les énumère comme "ses économistes": Milton Friedman, Allan Greenspan, Ben Bernanke, et la pléthore de Nobel juifs , Aaron, David, Abba, Moses, Abraham, Simon, Klein, Levin; soit  la garde prétorienne du système usurier.  

Les théories classiques/libérales et ses adeptes en Algérie, la subversion en marche.
 

Les crédules qui décrochent des diplômes en sciences sociales, "made kosher", et pensent accéder à une élite intellectuelle de gens très intelligents, doivent être en privé la risée des talmudipèdes qui leur distillent ce non-savoir. Ces illusionnés trahis par le diktat juif de l'éducation, tristement imbus d'un savoir stérile, répercutent dans l'enceinte des écoles et universités l'aliénation et l’inefficacité; parmi eux des spécimens sont mentionnés dans des articles précédents, d'autres sont repérables sur internet. 
 Le Dr A.Mebtoul. Ce personnage est ce que l'on peut classer comme un cas d'école des intellectuels, transformés en véhicule de la malversation juive ciblant la connaissance, qui deviennent des agents commandités au service du pouvoir de l'ombre, consentants ou simplement intéressés par leur rôle de mulets chargés de balivernes et d'abbérations intellectuelles nocives.
Après sa formation universitaire défective à l'école des sciences humaines de Lille (cursus célébré par les tenants des "Protocoles"), il rejoint l'Algérie en accord avec la politique gouvernementale d'aide à la réintégration des cadres expatriés. Ce genre de retour constitue une faille dans le système de sécurité du pays, hélas difficile à contourner vue la charge émotionnelle de cette tare (l'exode massif de diplômés légué par le mandarinat socialiste-maçonnique de gestion de l'université). Cet immigré a été formé en France, son départ effectué à l'âge de deux ans implique l'acquisition d'une culture étrangère laissant le champ à de nombreuses présomptions sur sa mission réelle en Algérie; la possibilité d'avoir été recruté par les loges, les services secrets français, ou une autre nébuleuse suspecte.. Ces hypothèses sont citées non pour diffamer, mais pour souligner le préjudice potentiel que des mauvais choix et l'excès de confiance peuvent causer dans un monde jonché de mines et de guet-apens, et où règne la cupidité, l'ambition, la jalousie. La suspicion n'est pas né d'un excès d'imagination ou d'une psychose "conspirationniste", mais est le résultat de l'examen du "travail" de ce personnage :
  1. - ses prises de positions extravagantes sur la situation économique, 
  2. - ses solutions fantaisistes aux problèmes diverses, 
  3. -ses jugements subjectifs dénigrant les usages politiques nationaux, 
  4. - son opposition farouche, injustifiée et dogmatique, à Bouteflika et à tout ce qui est entrepris depuis 1999,
  5. - ses ingérences H/24 dans toutes les activités sociales et évènements enregistrés dans le pays, 
  6. - sa passion pour les bourses et les marchés financiers
  7. - son insistance à ouvrir la finance au capital étranger malgré sa disponibilité dans nos coffres, 
  8. - son parrainage et plaidoirie pour l'adhésion à l'OMC, 
  9. - son militantisme actif pour les regroupements            régionaux, étape intermédiaire essentielle de l'agenda du NOM juif,
  10. - sa dévalorisation du rôle et de l'importance des   hydrocarbures accompagnée de présages sinistres sur la fraude du "Peak Oil" et l'épuisement des recettes d'exportation, travail dédié à la sape sociale,
  11. - ses impératifs pour le développement des "tic", aux détriment de la vraie économie physique (infrastructure, industrie de transformation et agriculture, Larouche !!) un détournement grave des priorités et des orientations stratégiques,
  12. - son verbiage et discours frivoles bafouent des lois et principes élémentaires de gestion des ressources humaines et matérielles
  13. - son utilisation des plateaux des média étrangers pour dénigrer l'Algérie, un comportement que s'interdirait tout patriote sincère et tout responsable de l'éducation qui plus a occupé des postes de responsabilité sensibles exigeant la confidentialité,
  14. -  et dernier indice important de la nuisance de notre caméléon, sa promotion par les média les plus sournois et les agitateurs les plus subversifs de l'opinion qui mènent une guerre "tranquille" contre l'Algérie. 
  15. Remarquons que son adhésion doctrinale au libéralisme pure et dure l'a positionné naturellement dans l'écurie des chevaux-de-Troie mondialistes. Le Nouvel Ordre Mondial Juif apprécie leur capacité à jouer le rôle de mule transportant l'intox et l'aliénation particulièrement dans les sociétés où son pouvoir ne domine pas totalement le fonctionnement de l'état. Les armes "silencieuses " utilisées sont celles de l'arsenal classique, brandies par les prédateurs juifs dans leur offensive belliqueuse contre l'humanité, elles sont licenciées à des agents consentants récompensés grâce au panier de ristournes, gratification matérielles, et même pécuniaires. Le monde académique est composé dans sa grande majorité de ces mercenaires courant après la gloire et l'argent. Des experts de l'OMS corrompus n'ont-ils pas sans sourciller approuvé et recommandé les vaccins nocifs, aux enfants ? Science sans conscience n'est que ruine de l'âme, en supposant qu'ils croient en son existence. Nombreux ceux parmi les économistes du libéralisme qui assimilent l'être humain à un animal luttant pour la survie dans la jungle malthusienne, où survit le plus fort. Dans un paragraphe qui suit je tenterais d'exposer la malveillance de plusieurs économistes et professionnels qui conspirent à détruire l'ordre et la stabilité établis difficilement depuis 1999, pour leur substituer la jungle du libéralisme et ouvrir la porte à tous les excès, à l'image du pillage du pays au nom de l'économie de marché dans laquelle ils se sont bâtis une position de force au prix de leur collaboration avec l'oligarchie juive, celle dirigée par Rothschild (BNP Paribas !!).   
  16. Mon intérêt pour le personnage, Doctor Mebbtoul, s'est donc accru après avoir découvert l'agitation médiatique du docteur et son vernissage par les média de la subversion, soit :  "Expert international en management stratégique"," professeur d'économie et de sociologie", "professeur d'université", "spécialiste de l'économie de marché" (néo-libérale), "avocat de l'adhésion de l'Algérie à l'économie mondialisante", "militant des droits de l'homme et de la bonne gouvernance", "membre de l'opposition", "conseillé à la conférence de l'union maghrébine et du partenariat euro-méditerranéen", "théoricien des énergies non-renouvelables et renouvelables", "analyste de la situation actuelle des hydrocarbures et de l'après pétrole", "expert en finance et en échanges monétaires internationaux", etc... 
  17. -J'oubliais......sa critique personnelle acerbe de Bouteflika et du système dit de la "rente".
L'homme jouit de facto d'une stature exclusive certifiée kosher par la certification internationale   "Star-K", ce qui a provoqué un déclic dans ma tête, réflexe de défense naturelle acquis depuis ma sortie de l’innocence. L'expérience maintes fois revécue permet d'énoncer une loi empirique, testée et vérifiée : la notoriété publique internationale "certifiée K", par les temps qui cours et les forces de l'ombre qui s'activent, est du ressort exclusif des puissants K-média, et tout bénéficiaire de promotion internationale exagérée et complaisante doit offrir un retour sur investissement aux rédactions qui le parrainent. Ce retour n'est pas quantifiable, il est purement opérationnel et stratégique, car il fait avancer "l'agenda", celui du NOM juif. 
Le mercenariat a pris différentes formes. Un aperçu non exhaustif :
  1. - islami-mique (les djihadistes pour l'OTAN), 
  2. - sectariste (MIK-MAK, F.M'Henni pour Israël), 
  3. - les ONG (liens financiers M.Bouchachi avec New York, donc pour la "Freedom-House" de Brezjinsky-Soros) 
  4. - politique (le partenariat S. Saidi - BH. Levy, etc..)
  5. - les laico-laxistes ( W.Tamzali, K Daoud, B. Sansal, etc...pour la culture, l'intox et la littérature doctrinaire sioniste),
  6. - les media indépendants (ElWatan, Liberté, El Khabar, etc.., comme caisses de résonance de la propagande talmude commanditées par les banques Rothschild) 
  7. -Les champions de l'industrie qui ont ouvert la porte de la cité au capital juif (BNP Paribas), par le biais du crédit bancaire et la prise de participation dans les sociétés privées (Rouiba-Jus)  et bâtissent un casino baptisé "Bourse d'Alger". 
  8.  - Et pourquoi pas l'intelligentsia ?
 ____________________________
 Remarque : C'est le constat alarmant de la situation à laquelle fait face l'Algérie. Le travail subversif de longue haleine accompli par les "Enfants de Satan" avec la complicité de harkis aux apparats diverses, qui ne brandissent pas les fusils des Goumis d'hier, mais présentent un danger plus grand, s'attaquent plus à l'âme de la nation qu'à son intégrité physique. Leur nuisance est programmée pour pourrir l'atmosphère par l'ingénierie sociale axée sur la sape psychologique.
 Comment ? Par l'utilisation du poison de l'intox répandue par les auto-élus avocats du peuple situés dans différents rangs de la société, remuant sans cesse le mécontentement populaire en pointant inlassablement le doigt vers les "problèmes", occultant tous les bienfaits dont jouit le pays, et n'offrant des solutions destinées non à corriger mais à dérouter l'opinion, et à aggraver les carences, relativement normales et du moins réparables. Une revue des archives d'El Watan depuis sa création, démontre ce stratagème programmé de stimuler le "pourrissement "social" par tous les arguments disponibles, au point qu'un lecteur fortuit, ayant échappé au rouleau compresseur de ce conditionnement quotidien, doit penser que le pays concerné par la diatribe du journal est situé sur quelque planète déserte et inhospitalière, mais pas l'Algérie !    
Quand à d'autres sources de contestation "simulée", K.Daoud en est un cas et l'exemple de la perfidie qui s'active à détruire le pays et préparer le "chaos enfantant l'ordre", credo "Ordo Ab Chao" du dogme maçonnique juif adopté par les nouveaux harkis ! Un coup d’œil sur nos pays voisins donnent un aperçu des oeuvres juives, commissionnées par BHL, l'ami de S.Saidi/RCD..
Toute personne ayant souhaité un "printemps algérien" est complice de la conspiration juive, volontairement ou tacitement, et doit être classé comme ennemi, quelque soit son appartenance politique ou sa tendance politico-religieuse. Faites une brève recherche (Google) et dépistez la racaille humaine qui savourait la victoire de la "démoncratie" en Tunisie, Libye, Égypte et faisait le vœu que l'Algérie suive ! L'histoire vivante, pas celle défunte des manuels scolaires que préparent l'oligarchie juive pour les générations avenir, est affichée sur grand écran pour notre éducation. Va-t-on prendre la peine d'y jeter un coup d’œil ?   (Article de Djerrad Amar, sur "Alger-Républicain" à propos de " Mebtoul et la Syrie" - Lien )
__________________________________
Les indices qui grossissent le dossier :
L'enquête a donc débuté par une revue des déclarations publiques largement couvertes par les média et publiées sur internet. Il y en a tant qu'elles sont aisément repérables et exploitables pour découvrir la mission assignée à notre doctor et de là arrêter définitivement le profil sulfureux de cet agent double, à vocation subversive sous un manteau académique.
Avant propos : Le profil schématique.
a- Les critiques économiques et diatribes:
Les torts dont il accable le système, sont innombrables et sa diatribe n'épargne personne, ni un quelconque secteur de l'activité humaine dans le pays : la politique, l'économie, les finances, les hydrocarbures et ses revenus, la gouvernance, les partis politique, les élections, l'éducation, Bouteflika et son "clan", le retard à l'intégration dans la mondialisation, la gestion des entreprises, le marketing, les printemps arabes, etc, etc... Sa réputation gonflée par un exceptionnel tapage publicitaire et des compétences limitées à la capacité de décharger des chiffres, l'amène à voyager énormément pour répondre aux nombreuses invitations de ses parrains. Pris en charge donc par des sites internet (Elqarra francophone) en France, par les radio/tv internationales (ElJazira, Afrique 24, France 24), les organisations européennes (parlement européen, ) , les partis politiques en Algérie et ceux exilés en France, les quotidiens, en un mot par la nébuleuse des média, toute désignée et inévitable, Kosher Nostra médiatique.
Ce génie des sciences sociales (gardez présent à l'esprit que ce sont des sciences confectionnées par les talmudipèdes) est indifféremment présenté par les média comme expert international en finance et management stratégique, en professeur des universités, en docteur en sociologie, en professeur en économie, en conseillé du gouvernement, en conférencier international, en président de groupes de recherche, soit donc un savant, une sommité de l'économie. 
En observant le personnage grâce aux vidéos de ses interviews publiées sur le web et en parcourant ses articles, je n'ai pu retenir un sentiment de compassion pour cet intellectuel pris dans les filets de la supercherie juive. 
Le savoir miteux fabriqué par les think-tanks de Rothschild détachent de la réalité ceux qui le digèrent parce qu'il sert à aliéner tant de Goyim naïfs, certes assoiffés de connaissances mais mal conseillés, et qui échouent tristement dans un monde virtuel, un théâtre de marionnettes. Plus grave est le fait que ces sciences vaines et ce savoir défectueux sont propagés en vagues successives (les promotions universitaires) sous la conduite de professeurs devenus boites de résonance de la conspiration talmude. Le blason, doré en apparence, des diplômes que les démons de Sion confectionnent et distribuent à tour de bras aux goyim, sert de couverture à leurs méfaits, l'aliénation intellectuelle en étant la plus perfide et la réussite professionnelle la plus déceptive. -1- Cette réussite tronquée est une oxymore et une satyre de la subversion juive.  
-2- Plus accablant, ajoutons au leurre académique,  l'utilisation complémentaire de l'appât maçonnique satanique comme arme complémentaire de persuasion, et on "achève la bête", car entièrement compromise dans l'irréversible soumission à l'Ordre, vitrine de la conspiration sioniste. 
De quel type d'abus êtes-vous victime, Mr Mebtoul ?
Du 1er ? Du 2em ? Ou des deux ?

                      À Suivre...3eme Partie --->

1 commentaire:

youba a dit…

bien que j'arrive en retard sur votre article de près de deux année mais il est toujours d'actualité et je suis tout à fait d'accor avec votre raisonnement et j'espère que nombre de nos concitoyens prendre conscience de ce que nous reserve l'avenir et qu'ils se prépareront a faire face a ce nouveau colonialisme prédateur des nations