14 juin 2015

Résoudre un problème necessite l'examen des causes et effets ! Si les effets seuls (exemple corruption) sont abordés, sachez que le dénonciateur est un félon !

lien youtube.com

Les effets sont visibles, mais les causes occultées !
La vérité amère éclabousse expert et novice,académique et écolier, citoyen averti et abruti : la trahison a commencé lors de la prise de pouvoir par l'armée des frontières et ses infiltrés, DAF, Sorbonnards, franc-maçons, ministres et officiers supérieurs jouissant de la double nationalité et épouse étrangère, une nébuleuse de pilleurs et de profiteurs menant le pays à la faillite ! Arrive l'homme intègre, le patriote, avec un programme, il tend la main à tous, une majorité des politiques rejettent l'offre et campent dans des positions doctrinales partisanes ! Les hommes qu'il juge compétents s'avèrent des traitres, des malfaiteurs : un à un, Benflis, Benbitour, Chakib, Sellal, Yousfi, dévoilent leurs mauvaise foi et malhonnêteté ! Le système existant a trop duré et s'est décomposé ! L'homme est seul, face à ses ennemis déclarés, et à ceux qui gravitent au tour de lui en véritables Judas ! 
 Le peuple est soumis à une manipulation depuis 1963, il n'arrive pas à distinguer entre amis et ennemis ! Et le comble une grande partie des citoyens vénèrent toujours Boukharrouba, l'architecte de ce système frauduleux enrobé dans son "socialisme spécifique "!
Abdou Semmar, journaliste à El watan, puis à Algérie Focus, dévoile des combines financières signes de déchéance morale, anti patriotique, de nos ministres. Il a des informations détaillées, obtenues grâce à ses relations avec les Juifs, les banquiers, les média, l'administration, de France ! 

Son objectif n'est pas de défendre l'Algérie, en membre de "Barakat", mais de semer le chaos et déstabiliser la gouvernance de Bouteflika en pointant le doigt vers les effets (les carences) mais jamais les causes ! A titre exceptionnel son réquisitoire télévisé sera utilisé, il dénonce et expose uniquement l'apparente forfaiture des gouvernements et de ses ministres, l'effet non la cause, mais omet de désigner le pouvoir de l'ombre dissimulé derrière cette entreprise de pillage, pouvoir source de toutes les déconvenues ! 
Une table ronde lors d'un débat à la chaine "Aldjazairia" vaut la peine d'être visionnée pour avoir une idée du système et de ses ministres, les Cherif Rahmani, Abbas (ministre des moudjahidines), Sellal, Bouchareb, etc, etc..,  la pointe réduite de l'iceberg,ou système fondé par Boukharrouba et hérité par Bouteflika en 1999! Ce dernier a au moins le mérite et le crédit d'avoir instauré la liberté d'expression qui nous permet de découvrir ces monstruosités !

1 commentaire:

KELAM a dit…

donc allé comme un médecin ::entendre le malade interrogé prendre sa tension un bilan sanguin des radios posé son diagnostique différentiel et mettre le diagnostique positif et là faire son traitement.....