20 déc. 2013

Algérie : À L'Agent Sayanim Kamel Daôud Chroniqué À La Rubrique «Rana-L'Yahoud-Qaimine-Baikoum» = «رنا ليهود قيمين بكم »

Rappel :
 L'avocat des abominations de la fin des temps écrit au Président Bouteflika dans son style coutumier désinvolte et provocateur, en des termes impertinents et arrogants.
La confusion et l'amalgame, le sarcasme et l'ironie sont les ingrédients de ses plats calomnieux. Le contenu, la forme, le style de l'écrivain s'adaptent à la tendance du jour mais maintiennent le cap dans la direction fixée par les bosses de Paris qui supervisent ses "travaux" d'intox et de sape sociale. Un bref coup d’œil sur l'article renseigne sur le message brute transmis à travers les dédales d'insinuations et de contre vérités glissées dans un flot de verbiage et de radotage. Prétentieusement enrobées de remontrances morales et de chagrin devant l'indulgence du pouvoir envers le wahabisme qu'il décèle dans deux média nationaux, Echourouk et ENNahar-TV, ses accusations ne sont pas motivées par la défense de la vérité mais visent
- à réitérer ses convictions laïques, le levain de sa fulgurante promotion chez les maisons de l'édition sioniste (la laïcité est la religion satanique du Nouvel Ordre Mondial Juif qui recrute ses idiots utiles parmi les illusionnés convertis au dogme de la tolérance envers les nombreuses abominations, et ne différencient plus le licite et l'illicite )
- à jeter sa bagou/boue, en tant que commissionnaire de la propagande juive de France, sur le Président Bouteflika, cible désignée par les shylocks qui trouvent l'Algérie dérangeant parce que donnant le "mauvais exemple" après son accession à l'indépendance et à la souveraineté économique ratifiée par la liquidation de la dette extérieure,
- à jouer pleinement son rôle d'antithèse face à la thèse islamiste, les deux antagonismes étant en réalité les faces d'une même pièce dans les mains des stratèges suprêmes du NOM Talmude. Un rôle risqué et dangereux mais bien gratifié. Daôud nous a posté des souvenir de son dernier tour du monde (Photos ci-dessus) pour remercier ses fidèles lecteurs. Marche-t-il sur les pas de ces prédécesseurs féministe et laïcs, B.Sansal, W.Tamzali, Ayaan Hirsi ?
 Envisage-t-il de faire le grand saut vers la notoriété 5-étoiles, une escale à Tel Aviv ? Peut être comme pèlerinage de fin de carrière au "Quotidien" ?
"Toutes les options sont sur la table", dépendant du bon vouloir et des plans des "maitres".
Pour retourner à l'article cité (Lien), notons quelques mensonges concoctés par le mercenaire:
-1- «triste qu'il est de voir ce pays...etc».
La tristesse serait certainement plus utile s'il réfléchissait sur son propre état, et constater sa misérable condition d''impie ayant insulté Islam et musulmans, et irrespectueusement mentionné Allah et son Prophète (SAWS) dans ses nombreuses débauches littéraires chroniques, et sans oublié sa besogne d'agent de l'intox (au service des sionistes de France) qui s'évertue à semer le trouble (les printemps arabes, les troubles régionaux, le sectarisme amazigh, la promotion de politiciens véreux, les théories économiques défectives,   la culture du mécontentement populaire et du sentiment de révolte injustifié); en bref toutes les campagnes œuvrant à déstabiliser le pays. Ses calomnies sournoises contre d'honnêtes patriotes qui servent le pays et assurent sa sécurité, l'autorisant lui et ses acolytes des média de la subversion à exercer leur "métier" de caisses de résonance aux écoutes de la propagande juive (leurs nombreux partenaires : Slate, Focus, Le Monde, France24, RFI).  
-2-«Triste de vous voir, vous et les vôtres, occupés à survivre et à prolonger vos mandats..»
Le ton mélancolique de l'intrigant ne doit pas nous décevoir, ce mercenaire n'a pas d'émotion et ne réchigne pas à la sale besogne qu'il accomplit; le gémissement plaintif est une astuce talmude enseignée dans les yeshivas qui préconise le perpétuel maintien du juif dans "le rôle de victime face au tourment antisémite des "autres" (Goyim)". La shoah est la perfection absolue de cette lamentation éternelle, celle des hyènes déchiquetant leur proie !
-3-«Est-ce pour que Ennahar TV et Echourouk talibanisent notre pays que des gens sont morts depuis des décennies et des siècles ? Pour que vive ce pays ou lui faire écraser le front contre les sols, tourné vers les Royaumes des autres». Typiquement satanique l'amalgame "taliban - symbole de l'Islam",
- à savoir la soumission par la prosternation, qu'il décrit "faire écraser le front contre les sols",
- et la Mecque/Kaaba qu'il décrit comme "tourné vers les Royaumes des autres" ! Satan personnifié se révoltant contre deux préceptes de l'Islam, la prière (salat) et la direction prescrite aux musulmans durant leurs dévotions. Il n'y a pas l'ombre d'un doute sur l'état spirituel de cet écrivain possédé par le démon de la laïcité, son mépris et son rejet de la plus honorifique des postures du croyant devant Allah, la prosternation.
Offensif et agressif de ce qu'Allah et Son Prophète ont désigné comme le plus simple acte qui rapproche le plus l'individu de son Créateur, le jongleur d'alphabet maladroit signe sa faillite et l'affiche publiquement dans un acte de défiance et d'aveuglément !
- "Al masskine, laihoudi fi dinou" ! (laïcité = religion réelle du NOM juif)
-4-«A quoi a servi votre génération si à la fin vous vous faites hériter par des confectionneurs qui vont parler à nos enfants de Haram, de Hallal, de barbes, de voiles, poils et autres misères qui font la caricature de nos peuples dans le reste du monde ?»
Pour ceux qui débuteraient la lecture à ce passage, je lancerais l'avertissement que ces lignes sont rédigées non pas par quelques Rabbins de Tel-Aviv mais bien par un algérien, du moins ce qu'il prétend être.
Les stéréotypes sont dans ce passages projetés en cascade ce qui traduit l'égarement incontrôlable et irréversible du déculotté, car il est à ce stade  apparemment en état de transe (occulte-satanique), un second état dû à sa possession par quelque force dominatrice !  Il n'écrit plus il rejette des vomissures vertes ! 
-5-«Il est si triste et si tragique de voir ce pays servir de harem à des gens pareils et de voir la grande histoire de ce pays réduite à de telles prostitutions. Car, ce que Ennahar TV a montré, ce n'est pas la débauche, mais la débauche dans les médias tel que vous l'avez décidé et voulu, vous et les vôtres.»
Triste pour la nième fois, le majnoun est pris à bras le corps par une combinaison de forces invincibles, une équipe de choc de Jins et de Aâfrites, une sorte de commandos Delta invisible, qui lui font vomir des vulgarités de langage qui présagent une descente dans les égouts littéraires, conduites souterraines que le Quotidien d'Oran en a jusqu'à présent défendu l'accès, mais que David en a ouvert les portes.
J'avoue avoir arrêter la lecture à ce point par peur de trébucher ou de glisser dangereusement sur quelques immondices que le possédé aurait évacués.
 Résumé et fin :
Reconnaissons à Ennahar le mérite d'avoir diffusé "l'affaire de la cité universitaire", et qui avec des moyens modestes a ouvert un débat de fond sur la gestion de l'hébergement de nos étudiants. Cet événement ne découvrant que la tête de l'iceberg, car les dysfonctionnements affectent divers autres départements pas uniquement le social. L'administration, la gestion des cours, le mandarinat pratiqué par certains "patriarches", le manque de concertation et de dialogue au sein de nombreuses institutions universitaires, le paternalisme excessif et contre productif de l'encadrement, l'absence de protection des étudiants contre de nombreux abus, l'absence d'un vrai département juridique et de conseil administratif devant recevoir les doléances des étudiants et des enseignants, etc...
Je pense avoir abordé le sujet de manière informelle dans divers articles antérieurs et d'avoir donc modestement accompli mon devoir de patriote et de témoin /observateur en tentant de lever le voile sur des questions importantes affectant l'école et l'université, en dénonçant certaines pratiques douteuses, et en affirmant l'existence d'un PROBLÈME dans l'éducation. PROBLÈME ayant pour source, des défaillances endogènes techniques remédiables, et des autres exogènes, conspirationnistes, occultes, qui contribuent à l'offensive subversive générale contre l'Algérie !
Les liens de ce site sur le thème de l'éducation :
Lien, Lien, Lien , Lien, Lien, Lien, Lien, Lien, Lien .     
 _________________________________
Souvenir de Londres, Paris, Portugal, Espagne....


   

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Salam Alikoum Wah Fkih.

Je vous décore de la médaille EL ATHIR !et prie Allah pour qu il vous comble de sa miséricorde.

Les adeptes de Satan ont bien senti le coup rendu , là ou ils ne l attendaient .La lumière des projecteurs des cameras d Enahar Tv les a bien surpris eux qui préfèrent vivre et chasser leurs proies dans l obscurité comme des chauves-souris.

Il n y a pas que ce morveux de K.David.Pour moi,il n est pas plus nocif que d autres .Oui ,d autres qui connaissent parfaitement à quel hameçon mord l algérien , à titre d exemple :
Hier,dans Algeriepatriotique et remarquez le nombre de commentaires ( quel conditionnement et quel dégâts ?)

http://algeriepatriotique.com/article/laurent-fabius-crache-dans-la-soupe-algerienne


http://algeriepatriotique.com/article/bouteflika-veut-il-vraiment-d-un-quatrieme-mandat

Oxymore ! Quand tu nous tiens !

J aimerai avoir votre avis .
Votre dévoué.
X man

wah fkir a dit…

À X-Man.
Merci pour la médaille symbolique et les Duâs.
J'ai essayé de suivre les liens sur ce site que je trouve ambigu et confus par son contenu et ses titres. Une chose est sûr les articles provoquent des débats stériles et de la polémique qui est contre productive spécialement lorsque le message devient passionnel Le patriotisme déclaré du site par "patriote" peut être authentique comme il peut servir de leurre. Les gens qui le gèrent sont anonymes et non pas d'adresse en Algérie. Ils ont tendance à montrer trop d'agressivité et de provocation. Ce qui peut être dû à leur engagement sincère comme il peut s'agir d'une trappe pour remuer l'opinion et y récolter les avis des internautes, sonder les tendances de l'opinion = une information utile qui peut servir aussi bien aux vrais patriotes, comme à la subversion (les maitres de l'intrigue, les juifs sionistes). Son dénigrement de Bouteflika le place dans l'opposition qui milite pour l'anarchie et prétend militer "pour défendre les pauvres et les démunis" une astuce frelatée pour gagner des lecteurs. Mais une position honorable dans l'article, s'il est sincère, est la recommandation de travailler avec la Russie, la Chine, etc... J'ai d'ailleurs pour la 1ere fois posté un commentaire sur "Laurent Fabius crache dans..". Je crois nécessaire une revue du site et je promets de lui dédier un article si quelque chose m'apparait intéressant aux autres.
En espérant que ce message aura servi.
Mes meilleures salutations.
Xah Fkir.

meursault a dit…

l'absurde des Algériens, est dans le fait qu'ils s'approprient, dans leur écrit la langue et le "destin algérien" de leurs colonisateur/Tyran Français et forcement cela fait la continuité de l'histoire de ce colonisateur et comble de l'absurde ils s'excusent de s'exprimer en Français (pourquoi ?) par une formule, " butin" et plus grave reconvertit en "bien vacant" par Kamel DAOUD , qui lui à utiliser en plus de la langue le "tout Camus", pour continuer ce que l'étudiant de Stockholm à enclencher, et en définitif accepter d'être honoré par ce même colonisateur. On sait que les coulisses intellectuelles françaises tournent le dos aux évènements sur Camus, alors comment et pourquoi, revoir la copie du livre "meursault contre-enquête" acheté vite vite les droits le corriger et le primé au détriment de milliers d'autres livres bien Français par un milieu qui ne semble pas être un courant qui encourage la vision de l'Algérie littéraire. primé le contenu du livre ou celui de l'auteur vivant. l'avenir nous le diras.KD à fait un livre, c'est bien, sauf que le choix ambitieux de la notoriété est mathématique, pas littéraire, et les maths sont sans limites vers l’infini + et -, va falloir assumer la bêtise de l'identité de l'arabe, Mr Camus à été élégant intellectuellement de le nommer Arabe et KM lui, à rendu le nom à l'arabe, Moussa(moise) certainement l'état civil, mentionnera Moussa origine "indigène" mais voilà que KD réincarne un ‘’ autre ‘’ arabe. Pas celui de l’Andalousie mais celui de l’Egypte-Moïse est (probablement) le personnage le plus important de la Bible hébraïque, son père Amram est le fils de Kehat et le petit-fils de Lévi. Résumons, KM redonne l’identité de l’arabe que les algériens ne connaissent pas, mais que les distributeurs de prix littéraires s’y reconnaissent