23 déc. 2013

Algérie : Économistes Et Conseilleurs, Les Agents De Rothschild Sont Parmi Nous ! (Partie 5)

Avant propos :  
Le virtuose des statistiques, jongleur sans égal des PIB et des %, le Doctor Mebtou, est le récipiendaire de la complaisante affabulation académique délivrée par les média et une université  intitulée "expert international en management stratégique". 
L'objectif de cet article est de démontrer clairement que le concerné est un expert en tout et spécialiste en rien et que ses discours obscurs par paraboles doivent être versés dans le patrimoine culturel et historique national, sous le chapitre "Économistes charlatans de l'Algérie moderne". Arbre qui cache la forêt, il est le modèle des économistes néo-libéraux qui ont mené le monde à la faillite. Ils s'affairent à dissimuler cette vérité sur les causes de la déconvenue planétaire résultat de leurs théories mensongères conçues pour servir les banquiers et l'oligarchie qui contrôlent l'économie mondiale.
Sont exposés quotidiennement, dans les journaux, les bulletins d'information, les sites internet, les crises multi-sectorielles, sans précédent, qui balaient tous les pays sans exception. Dans tous les exposés de notre comptable (sa seule et authentique qualification), la relative quiétude-et-prospérité qui règne en Algérie est occultée, rarement appréciée à sa juste valeur, et plus grave généralement convertie en "désastre", "ruine économique", "catastrophe financière", "avenir menacé", "futur dilapidé", ou quelque autre scénario pessimiste. 
Ses analyses économiques sont prouvées frauduleuses parce qu'assises sur le sophisme de la "rente", «un argument, raisonnement ayant l'apparence de la validité, de la vérité, mais en réalité faux et non concluant, avancé généralement avec mauvaise foi, pour tromper ou faire illusion(CNRTL) Recyclé en critique de toutes les activités humaines imaginables, il n'aborde cependant jamais le noyau sensible du paradigme de la crise, la prédation et de la spéculation  financière , opérée par les banquiers shylocks ou "banksters". L'idée d'en parler lui donne des frissons dans le dos, tant le sujet est tabou dans les cercles néo-libéraux, et il mouillerait sa culotte de frayeur glisse de ses lèvres un lapsus ou par inadvertance une allusion sur le sujet du banditisme juif financier !
Ses engagements étant donc dédiés à détourner l'attention des méfaits et des délits de l'oligarchie talmude, il se complait dans ce rôle de gardien d'enclos, fonction indigne mais compensée par la gratitude de ses
commanditaires qui lui assure la notoriété ($$), les invitations aux buffets cosmopolites du néo-libéralisme, une réputation académique surdimensionnée accès aux portes des réseaux occultes rotariens, des qualifications fictives (promotion professionnelle au "pays des aveugles".
En Algérie le comptable a été promu par l'ensemble des média, en idéologue et stratège économique de l'opposition à Bouteflika et au "système de la rente".
Sa critique cible tout ce qui peut être perçu comme progrès dans tous les domaines (il s'arroge même une expertise des questions militaires((*) -Lien ou Lien).
et prodigue des solutions dangereuses à des problèmes de stratégie économique réelle.  
Les articles précédents (1ere, 2eme, 3eme, 4eme Parties) ont abordé le sujet de la faillite de l'approche libérale et des mythes l'entourant, après une revue critique du travail du Doctor Mebtoul, une figure proéminente de cette école que la majorité des économistes et observateurs situent plutôt dans le   néo-libéralisme, puisque héritière du courant de pensée du libéralisme économique:
«« Libéralisme » est un mot aux significations multiples, porteur d’une lourde charge polémique. Fièrement revendiqué par les uns, il sert à diaboliser les autres. Il peut même, lorsqu’il traverse un océan, signifier à son point d’arrivée le contraire de ce qu’il voulait dire au départ. Ainsi, en Europe, un libéral désigne habituellement un adepte du laisser-faire et un adversaire de l’intervention étatique dans l’économie alors qu’au Canada anglais et aux États-Unis, un liberal est au contraire un partisan de l’intervention, un keynésien et même un social-démocrate.»
«Le libéralisme s’applique à plusieurs dimensions de la réalité humaine et sociale.»...«Un troisième sens est économique. Le libéralisme s’identifie alors au laisser-faire, au libre-échange, à la liberté d’entreprise et à la limitation stricte des interventions gouvernementales dans l’économie
Le laissez-aller est par ailleurs décrit comme la "jungle économique", une caricature symbolique de la vraie nature du système ! 
Quand à sa performance elle est prouvée désastreuse particulièrement en ces temps de crise endémique internationale ! Le libéralisme est justement accablé de toutes les revers financiers et économiques que les pays industrialisés et autres endurent. 
Par contraste les militants de l'économie physique adhèrent à un courant de pensée qui préconise une plus grande orientation des efforts de développement supporté par l'investissement dans l'infrastructure économique de base . Le pionnier de cette approche est Lyndon Larouche en association avec "l'Institut Schiller', et la participation de nombreux économistes, politiciens, écrivains, philosophes, mathématiciens et ingénieurs.
En France, un homme, Jacques Cheminade au sein du parti "Solidarité et Progrès" , est l'autorité sur le sujet "économie physique". Selon le «Qui sommes-nous?» du site : «Montrer le rôle que jouent notre parti et Jacques Cheminade, son président, pour établir un « pont » entre les forces qui, en France et aux États-Unis, combattent l’injustice des marchés financiers. C’est pour empêcher la construction de ce pont que Jacques Cheminade et son « ami américain » Lyndon LaRouche, ont été systématiquement attaqués et diffamés. Les informations que nous fournissons montrent bien la nature de leurs ennemis.» 
___________________________________
 (NB : La lecture de la suite de l'article est recommandée pour les illusionnés qui aiment se référer à la France, modèle civilisationnel et pays de la "Déclaration des droits de l'homme", captif de la Kosher Nostra, et pris en otage par la justice façonnée sur mesure pour les intérêts de Rothschild et de sa tribu. Tout contrevenant aux lois régies par le CRIF et l'Alliance Israélite Universelle (depuis 1860), est harcelé, agressé et souvent emprisonné de manière expéditive lorsque opposant ou menaçant même marginalement son agenda subversif (les "protocoles"). La dictature n'est pas pour demain, elle est en action depuis deux siècles, et seule la sorcellerie des média crée l'illusion de la liberté et du droit.
_____________________________
N'ayant pas la prétention d'élaborer dans le détail les principes du courant de pensée représenté entre autres par Larouche et Cheminade, mais il m'est possible d'affirmer et de signaler le fait que la stratégie économique de développement de Président Bouteflika est en parfaite harmonie avec le concept central de l'économie physique :  le développement de l'infrastructure économique de base, locomotive du développement ! Qu'il ait lu Larouche, Chimenade ou les publications du Schiller-Institute et s'en ait inspiré est une question à laquelle je n'ai pas besoin de répondre, l'essentiel étant le constat que les résultats actuels sont pertinents dans la mesure où les plans suivent la démarche tracée par la théorie et que les statistiques confirment la justesse de cette voie. L'histoire des changements économiques survenus depuis la révolution industrielle, en particulier en Angleterre dès le 18em siècle grâce à la machine à vapeur, mais plus récemment 20-em siècle dans de nombreux pays parmi lesquels la Chine, confirme irréfutablement la nécessité d'entreprendre cette étape avant d'espérer tout décollage économique fiable.
Les États Unis sont célèbres, dès le 19-em siècle pour leur projet pharaonique de la voie ferrée Est-Ouest et leur stratégie de sortie de crise (1929) axée sur ce secteur et les grands chantiers.
 Doctor Mebtoul l'ignore-t-il ? Non ! Il n'a pas été autorisé à l'enseigner ni à le recommander !
Cheminade :«Dans une étude portant sur les investissements américains d’après-guerre dans l’infrastructure économique de base, une équipe d’économistes dirigée par Uwe Parpart-Henke a découvert que la corrélation statistique la plus juste que l’on puisse rencontrer en économie est celle qui existe entre les taux d’amélioration de l’infrastructure économique de base et les accroissements dans la productivité du travail  
«Les États-Unis ont, dans une large mesure, augmenté le taux d’investissement dans l’amélioration de l’infrastructure jusqu’au milieu des années 60. Après cette date, ce taux chuta. Certes, l’investissement total dans l’infrastructure augmenta mais avec un taux de croissance en chute libre. L’investissement total dans la maintenance et l’amélioration de l’infrastructure a atteint son maximum d’après-guerre en 1969. Après cela, ces dépenses furent inférieures à leur « condition de seuil ». Si l’on voulait aujourd’hui restaurer l’infrastructure dans l’état où elle se trouvait à peu près en 1970, il faudrait dépenser au moins 3000 milliards de dollars (de 1983), à cette seule fin.»
La direction dangereuse à ne pas suivre :
Les années 1970-75 sont le tournant décisif, début de la décadence, à partir de laquelle l'économie occidentale a viré vers "les services" et délaissé l'infrastructure. Les financiers usuriers y trouvant de meilleurs opportunités et une plus grande marge de manoeuvre pour leur opérations spéculatives, leurs manipulations monétaires virtuelles et la délocalisation massive des industries à la poursuite de plus grands bénéfices. Le piège des services, présenté faussement comme l'enjeu majeur du développement de ce siècle, est en "vogue" chez certains de nos "perroquets économistes " et constitue un danger grave pour l'avenir. L'exemple de la fièvre du 3G est une arnaque multi sectorielle chauffée à blanc par des responsables et média ignorants ou simplement par les "ennemis de l'intérieur" commandités pour participer à cette opération frauduleuse et subversive ! Un gadget qui entretient l'opinion et la détourne des objectifs existentiels, le maintien du cap sur le développement des infrastructures de base, des projets nécessitant de grands chantiers nationaux à utilité prolongée dans le temps ! L'auto-financement doit être d'urgence dirigé vers les grands chantiers, car la base de l'économie est d'abord son infrastructure. Cette dernière a déjà  enregistré un retard important ce qui la place naturellement dans les priorités de tout plan actuel ou à moyen terme. Les voies ferrées; les auto-routes; les barrages pour accroitre la capacité et améliorer la gestion de l'eau et la prospection des ressources hydriques; le bâtiment; la santé; le sport, l'éducation et la formation; l'urbanisation fonctionnelle contrôlée et aménagée pour le long terme, par la construction de nouvelles villes; la production industrielle à taux d'intégration élevé dans d'abord les PME; le réseau de centrales électriques relié à celui du gaz pour la production d'énergie; la mise en valeur de vastes surfaces agricoles accompagnées d'unités agroalimentaire; les industries chimiques et industrielles de transformation (minerais, pétrole et gaz), etc..
La face cachée de la fraude mebtoulienne :  
Elle est détectable par l'examen de deux aspects essentiels de cette problématique du développement.
- Un concernant l'orientation générale de la stratégie du développement et des enjeux prioritaires.
- le second sur les moyens de son financement. 
Les articles précédents abordent plus sommairement ces inepties et désorientations mebtouliennes.
De manière équivoque et en aggravant ses fautes, il expose à plusieurs occasions des vues encore plus pernicieuses lorsqu'il insiste pour l'intégration de l'Algérie dans des partenariats invraisemblables avec les USA, le Maghreb et l'Euro-méditerranée (donc l'UE) !  Un piège tendu qui démontre les intentions malveillantes du Doctor. Tendre un tel guet-apens à son "pays bien aimé" alors que tant de pays fuient la contagion de la crise endémique et tentent de s’extirper des tentacules de la pieuvre, les banquiers shylocks.   
La Grèce, l'Espagne, l'Irlande, Chypre, le Portugal, n'y parviennent pas tant le joug juif y est puissant et a neutralisé toute opposition. L'Ukraine se débat dans le filet lancé par les prédateurs, et pourra peut être avec l'aide de la Russie en échapper. Les pays d'Amérique latine et du Sud tentent de se regrouper en des organisation régionales (Mercosure). Ceux également d'Asie (CECA), de Shanghai .
Où tente Mebtoul de nos entrainer, à part dans l'antre de ses maitres européens qui l'ont délégué pour cette mission de subversion aux conséquences ruineuses ?
 
       À suivre → Les inepties mebtouliennes à propos des hydrocarbures (on y arrive !)
__________________________________
 (*) Note :
Le personnage douteux y déclare : « L’objet de cette contribution modeste, d’une brûlante actualité, sur un sujet souvent tabou, que j’aurai l’occasion de développer en détail dans la revue Défense française(1) dans sa série de décembre 2013, est d’essayer modestement d’y répondre en axant l’analyse sur les problèmes de défense et de sécurité.»L'objectif serait-il de contribuer à la préparation BHL-ienne d'un assaut contre le pays ? Trouvez-vous logique et raisonnable que ce professeur bénéficiant du soutien de l'état algérien dans le cadre des privilèges octroyés par l'éducation-la recherche-l'encadrement à l'université, et ayant occupé des postes de responsabilité dans les hautes sphères de l'état dont celles de conseiller à la présidence, déclare préparer une contribution (en décembre, aujourd'hui certainement publié) sur ce sujet tabou et «dans le détail» !? Imaginons donc un conseiller de Natanyahu, déchu de son poste, allant à l'ambassade algérienne à Paris,  lui présentant un rapport détaillé intitulé "Israél. L'armée israélienne face aux nouveaux enjeux stratégiques mondiaux.", et priant l'attaché militaire de le communiquer à la revue algérienne "El Djeich" pour publication !! 
- Situation surréaliste ? Fictionnelle ? Imaginaire ? 
- Non ! Réelle et annoncée sur le....web
Je laisserais à l'éventuel lecteur passager qui découvre mon blog le temps de lire cette note et de digérer cette information pour me signaler toute erreur de ma part et me donner l'occasion d'envoyer au Doctor Mebtoul mon méa-culpa et mes excuses officielles.  Merci d'avance !
(1)  Note
Le site "défense nationale " est à visiter pour son contenu et constater l'agitation intellectuelle des experts de haut niveau qui mobilisent des budgets extravagants au sein des think-tanks français et européens. Le comble de cette exhibitionnisme neuronal est que le grand bénéficiaire de cette dépense d'énergie et de ressources inestimables est.....Israél !
Tel Aviv est le confluent de toutes les sources d'intelligence et du  renseignement, des découvertes scientifiques, de la recherche,  réunies dans les pays colonisés  de l'UE, et cadeau de la charité maçonnique occidentale.
- Comment ?
- Grâce aux "Sayanim", ces talmudipèdes pullulent dans tous les secteurs stratégiques militaires, leurs tribunes, leurs commissions, leurs équipes de recherche, leurs rédactions ("la Revue", le SGDN, la DGSN, IRIS,
La pôvre France est quadrillée par le pouvoir talmude qui s'en sert comme proxy en accord avec l'intérêt suprême de la juiverie internationale, plus particulièrement dans le domaine militaire ! Le champ politique étant totalement
kosherisé, les pôvres veaux totalement résignés adorent leur esclavage. Regardez-les en cette fin d'année par exemple, en dépit d'une situation générale désastreuse, s'investir avec toutes leurs énergies pour célébrer la fête païenne mercantilisée du Papa Noël, pas celle du souvenir de Jésus Christ, un concept spirituel du passé  archaïque.  Appelés à la rescousse, les vins à bon marché (des grandes surfaces), les jouets, le défoulement collectif, les galas musicaux (à savoir tout ce qui "rapporte" aux circuits commerciaux juifs),  aideront peut être les serfs à dissiper leur détresse tout en renflouant les caisses des entreprises....talmudes, bien sûr !    La mainmise juive sur la France et les pays occidentaux est d'autre part la cause des entraves à une coopération mutuellement bénéfique et à la réticence de ces pays à investir en Algérie ! L'oligarchie juive refuse de voir tout développement en Algérie et invente tous les prétextes imaginables, visibles et subversifs, pour détruire et non encourager la marche vers le progrès. Le recrutement de notoriétés scientifiques, qu'elle "fabrique", étant un outil parmi d'autres !   
Bienvenue à l'école militaire et son cercle-mess (photo) :
Les deux colonnes et le sol-échiquier, symboles du "génie" maçonnique et ........porte de l'abime infernal. ! 

Aucun commentaire: