19 déc. 2013

Algérie : Économistes Et Conseilleurs, Les Agents De Rothschild Sont Parmi Nous ! (Partie 4)

2- La question des hydrocarbures et ce que Mebtoul nous cache:

Avertissement : Ingénierie sociale.
Mebtoul : (Lien) « Il faut bien considérer que l'Algérie vit dans une économie de rente, souligne le Professeur Mebtoul lors d'un récent entretien sur RFI. Que se passera-t-il lorsque la rente diminuera, ou s'éteindra quasiment, au rythme de la baisse prévisible des devises issues des hydrocarbures, du fait de leur épuisement et de leur remplacement progressif par d'autres sources d'énergie ? Les équilibres macrofinanciers actuels sont éphémères sans de profondes réformes institutionnelles et microéconomiques »
Oracle du malheur, l'expert excelle dans la technique propre à diffuser la peur, un objectif de la mission assignée à la nébuleuse de la subversion activant dans le pays qui canalise toutes ses énergies pour créer le mécontentement et changer la politique gouvernementale actuelle dérangeant les intérêts du pouvoir occulte qui a failli mener le pays à sa ruine et somalisation, avant 1999 !
La peur est le ferment de la sape sociale, de la démobilisation des citoyens, de la division des forces vives, et autorise les manipulateurs (*) professionnels à commander la masse apeurée et l'inciter à des actions inimaginables en temps normal dont les "printemps arabes" et "l'Ordo Ab Chao " orchestrés par le NOM.
C'est la nature réelle de l'opposition, de toutes tendances
confondues, activant dans les secteurs d'activité localisés dans les média (déclarés indépendants), l'éducation, le politique, les ONG, l'administration. 
Le NOM a placé des acteurs sur la scène algérienne.
Ceux qui refusent de croire en cette réalité historique vivent dans l'illusion, et ce qui tentent de dissimuler cette incursion mondialiste sont des complices intéressés ou des prisonniers de quelque engagement compromettant.
- Ces acteurs/agents consentants, agissent en conformité avec les préceptes dictés par les "Protocoles de Sion" qui dévoilent le complot illuminati/talmude.
Complot oligarchique appuyé sur deux piliers essentiels : 
- le contrôle des média (la machine à mensonges),
- l'usure bancaire (le pillage des ressources et la fabrication de la misère et du dénuement matériel chez les Goyim).
Toute personne possédant les capacités et les moyens mentaux, physiques, et matériels permettant de comprendre, d'analyser, de vulgariser, et de dénoncer les méfaits engendrés par l'utilisation et la pratique de ces deux armes pointées contre l'humanité a l'obligation d'agir. Quiconque demeure conciliant avec ce stratagème talmude d'essence satanique, est complice de crimes contre l'humanité, quelque soit ses motifs déclarés ou cachés ! C'est la raison pour laquelle le Doctor Mebtoul est l'objet de cette réflexion. Il est le prototype du  collaborateur conscient et informé, impliqué dans le "complot" mondialiste contre l'humanité et par conséquence contre l'Algérie. Baignant dans la complaisance (qu'il affiche avec arrogance) face à ces deux abominations, il réserve son militantisme à la promotion du mensonge dans les média majoritairement connus pour leur intox, et prêche inlassablement pour une gestion économique axée sur le vecteur diabolique de l'usure !
- À propos de cette réalité (média mensongers et l'usure),
- Condamnées par Allah et ses Prophètes, dans les messages répétés durant 5000 ans ou plus, ces pratiques sont aujourd'hui généralisées et même sanctifiées comme piliers du temple économique néo libéral érigé par le NOM juif. Dispensons pour l'occasion et par indulgence le Doctor, qui en intellectuel moderne doit abhorrer ou mépriser ces approches trop "religieuses", et accordons lui le bénéfice du doute sur son ignorance des aspects hallal/haram de la question (l'université de Lille/France prodiguant un enseignement  plutôt inspirée du Kasher/ Pasoul), et tournons-nous vers une approche purement académique, ou "laïc" selon les goûts,
-  D'éminents historiens, académiciens, politiciens,  savants, observateurs avertis, et chercheurs reconnus pour leur expertise professionnelle, dispersés sur tous les continents, emploient toutes leurs énergies, leur temps et leur intelligence pour avertir l'humanité des graves crimes passées, actuelles, et à venir perpétrés par l'oligarchie talmude qui use de ces deux armes de destruction massive. Leurs travaux volumineux souvent encyclopédiques, rédigés sans interruption pendant plusieurs siècles, et dédiés à la défense de la vérité, de la justice, de la dignité humaine et de l'équité dans le partage des ressources de la planète, sont disponibles gratuitement sur le Web, et devraient être consultés plus particulièrement par ceux qui se réclament des sciences économiques ! Le paradoxe monumental relevé dans les discours de Mebtoul, est que cet univers académique imposant demeure hélas invisible aux yeux de notre Doctor !  Il ne le voit pas ! Ne l'entend pas ! Ne le lit pas !
Utilisation du non-sens terminologique
 de la "rente" :
Ce terme est brandi comme postulat erroné destiné à nuire et à désinformer ! C'est une arme de propagande, d'intox, et de désinformation visant l'opinion dans son ensemble, indépendamment de sa composante éducationnelle, lettrée /analphabète, universitaire /primaire, novice /expérimentée, experte /néophyte, élite /commun des mortels ! C'est un poison qui intoxique la nation, fausse les débats, détourne la réflexion des questions sensibles et utiles élucidant les choix optimaux de développement.
Son idée fixe, sa passion, ses cauchemars, sa bataille, et sa confusion sont entièrement condensés dans un seul objet : la rente !
La rente des hydrocarbures est son obsession, son leitmotiv, sa hantise, l'ennemi qu'il s'est juré de détruire et d'éradiquer. C'est en ses termes (oxymores) "une nouvelle forme de cancer", "une abomination", "un frein au développement et à la production", "la source de toutes les corruptions", "arme de survie du système", "la perfusion au malade", "une malédiction", "une manne destructrice", etc...
Jamais un terme (qui se veut scientifique dans le vocabulaire de l'expert ) n'a reçu autant de synonymes et d'interprétations fantaisistes ! C'est l'hydre de la pensée économique du personnage ! Un fourre-tout de toutes les sottises que seul un orateur malhonnête, incohérent, et trop bavard peut déballer !
Même lors de l'oraison funèbre de "son ami" AbdouB-enziane (ou devrais-je dire "son très cher frère" ?), il écrit «Il a toujours milité pour une réelle efficacité économique couplée avec une très profonde justice sociale, à laquelle il était profondément attaché, loin des intérêts étroits de la rente.» (Voir article de ce blog à propos de AbdouB où je dénonce les propos de l'égaré dans l'antre démoniaque de la laïcité et ses inspirations sataniques blasphématoires (**))
La fixation sur "rente" dans le discours de Mebtoul n'est pas fortuite, le fruit d'un lapsus, ni uniquement un contresens terminologique, mais le support d'un concept mensonger servant à la manipulation enseignée par la dialectique juive talmude, qui consiste à "continuellement répéter un postulat erroné mensonger jusqu'à en faire une vérité". Les hydrocarbures ne sont pas une rente; leurs revenus sont une recette résultat d'un processus industriel souvent étendu dans le temps et l'espace, englobant les prospection/développement/production/transport/négociation/distribution/gestion, et mobilisant au préalable des ressources financières, humaines et matérielles (des investissements et entrants) colossaux, donc engendrant des coûts importants que la comptabilité analytique classe dans différentes nomenclatures. L'utilisation fallacieuse du terme "rente" est le pivot de toute la manigance mebtoulienne (**) visant à propager l'intox et la propagande à propos du modèle de développement algérien basé sur l'auto-financement dégagé d'une richesse ou source de financement interne et non de crédits étrangers usuriers ou de la razzia des investissements et capitaux des cartels vampires ! Son appel à l'ouverture du marché au "capital" étranger (sous toutes ses formes) est une incitation à la dépendance, l'esclavage, la dérive, et à la ruine sans appel. Mebtoul est, consciemment et volontairement, un cheval de Troie de la nébuleuse financière étrangère (dominée inévitablement par les banquiers shylocks). Son pédantisme verbeux et ses statistiques volumineuses ne sont que le vernis d'une entreprise malveillante à façade académique.
Les secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire seraient donc selon son raisonnement une source de "rente", vue la disponibilité de terres arables disponibles depuis que la Terre existe et dont la disponibilité n'a nécessité aucune intervention humaine.
-Faux car son "usufruit" a pour origine son exploitation (de ce capital), après défrichage, labourage, plantation, irrigation, etc...!
La démarche mebtoulienne (qui tente de mystifier nos décideurs), incite à délaisser ce type de secteur "rentier" (puisque cancéreux) et opter pour des activités plus lucratives (fictives), centrées
-autour de la bourse/casino ou  l'incursion financière étrangère (usure)
-la production industrielle mythique (féerique) surgie du néant, sans la disponibilité d'infrastructures (les routes et voies ferrées), de sources d'énergie (les centrales électriques), de réservoirs d'eau (barrages hydroélectriques), de capitaux internes (les recettes de Sonatrach), de services sociaux (les hopitaux, les écoles), d'oeuvrages d'urbanisation (bâtiments, logements pour la population adulte active), en un mot sans l'économie physique à laquelle s'attèle la stratégie de Bouteflika et son programme, contrairement à celle recommandée par notre néo-libéral Mebtoul et fondée sur des artifices monétaristes !
Tous les média de la perfidie (locaux et étrangers) reprennent ce concept de "rente" collé aux hydrocarbures, sachant qu'il est lié à un non-sens et porteur d'un message péjoratif dépréciatif, de l'action gouvernementale, des choix et stratégies de développement, et des politiques sociales/financières/politiques qui en découlent.
Preuve d'un complot programmé, planifié et coordonné, la chimérique "rente" est partie intégrante et le socle du discours concocté par les intrigants économiques, parmi lesquels il faut inclure les champions de l'industrie prédatrice; tous dressent un piédestal au néo-libéralisme talmudique et dénigrent la source de leur aisance, (d'origine généralement douteuse)....soit ces même recettes des hydrocarbures.
      
          À suivre ----->   (L'analyse prévisionnelle mebtoulienne occulte des événements majeurs du marché des hydrocarbures.)
________________________
-(*) Note :
 La "manipulation massive" n'est pas une vue de l'esprit ni une fiction. Le web présente les travaux de chercheurs ayant décripté les mécanismes socio-psycho-occultes mis en place via les média, la culture, l'éducation et le discours politique en vue de maintenir les tubes digestifs dans l'aliénation et l'esclavage. 
Des données expérimentales empiriques, prouvées effectives, classées et répertoriées, forment un corps du savoir réservé à l'élite mondialiste sataniste (illuminati, juive, maçonnique) qui veulent assoir un pouvoir sans partage sur un monde complétement inversé, contre nature, contre Dieu.
-(**) Note : L'égarement de AbdouB.
«L'exécutif ne peut jamais se tromper, ne peut jamais commettre d'erreur car il est divin. Contrairement aux humains, patriotes indiscutables qui critiquent et proposent, qui sont d'extraction humaine, donc se tromper comme le prophète de l'Islam qui se considérait humain, trop humain
..« Les femmes, la modernité, les libertés du culte, l'expression syndicale sont les premières victimes de la bigoterie, de la complaisance des responsables du clergé officiel et du silence de partis devant le rouleau compresseur de l'archaïsme et d'une religion tellement manipulée et politisée qu'elle en devient étrangère. »
-(***) Note :
Citations de William Shakespeare dans Hamlet (1601) :
«Il n'est pas de vertu que la calomnie ne sache atteindre.» 
Il n'est pas de vertu que la calomnie ne sache atteindre.

Aucun commentaire: