2 oct. 2010

L'Islamophobie D'El Watan Mise À Nu : Elle Borde L'Hystérie Et Vire Vers L'Inquisition !


Hystérie chez El Watan qui titre ironiquement dans un article du 30.09.10 au Lien : «SILA 2010 : un Salon du Livre ou une foire religieuse ?»
Le cheval de Troie Rothschildien ( dressé et généreusement alimenté par la branche des banquiers juifs de France, BNP Paribas) s'érige en censeur et s'indigne de la participation massive des exposants  (400 éditeurs) à la prochaine foire du livre "SILA" qui singularisent leur offre avec 80% de publications classées sous la rubrique "Religion" (Islam).
Par sa haine coutumière de l'Islam, le champion de la laïcité El Watan publie l'article rédigé par un "Organisme Spirituellement  Modifié" et "Culturellement Hybridé" au nom de Semmar, qui exprime son inquiétude sur l'éventuelle infiltration par des œuvres littéraires "d'extrémistes" non conformes à l'Islam modéré pratiqué en Algérie. Dans le fond l'idée est correcte, mais l'intention est trompeuse car elle occulte la compétence des autorités officielles qui accomplissent, depuis la prise de conscience nationale contre les dangers du wahhabisme et de ses réseaux, un travail de contrôle et d'inspection bien plus compétent que celui dont se charge Sem-mar. Notez dans le même contexte les contradictions dans le discours partisan d'El Watan, en faveur des missions  chrétiennes et des prosélytes protestants qui sillonnaient la Kabylie à la recherche de cibles potentielles, les chômeurs et les égarés. Le quotidien n'a jamais dénoncé ce commerce sordide des âmes (de nos compatriotes musulmans) contre paiement d'une rançon, un visa ou une prime. Au contraire des voix indignées fusaient de toutes parts chez El Watan et la nébuleuse laïque contre les mesures dictées par le gouvernement pour parer à cette offensive subversive visant à déstabiliser la pays. Les vues d'El Watan "de deux-poids deux-mesures" sont identiques pour tout ce qui touchent à l'actualité. L'ennemi est toujours décrit en des termes modérés et souvent intentionnellement erronés, surtout lorsque le sujet est juif. Le cas de Dominique Strauss-Kahn a été souvent mentionné dans des articles précédents. Jacques Attali est un autre exemple de personnalité "en vogue" chez El Watan qui s'avère toujours flatteur dans son appréciation de ses oeuvres et des déclarations de ce sioniste "gardien d'enceinte" dont le pédantisme est commercialisé dans les média français, enrobé du chocolat de la culture grand public, une arme d'ingénierie sociale qui maintient 50 Millions de veaux dans leur état de docilité. Exemple de la perfidie active et du stade avancé de complicité du quotidien avec la juiverie internationale, un article de "I.R"  (rédaction internationale) qui traite de la possible candidature de Rahm Emanuel à la mairie de Chicago. En des termes élogieux : 
-«Le poste de secrétaire général, occupé par M. Emanuel, est une fonction clef de la Maison-Blanche : il contrôle l’accès au Président et est impliqué dans tous les aspects des activités de l’Administration. Barack Obama a affirmé, début septembre, que Rahm Emanuel ferait «un excellent maire» de Chicago...»
-«Rahm Emanuel, surnommé Rahmbo et considéré comme un dur à cuire de la politique, a depuis longtemps manifesté son intérêt pour ce poste. Son départ de la Maison-Blanche lui permettrait de se lancer complètement dans la campagne électorale,  bla bla bla..» 
  Comparons cet aperçu avec un bref extrait de la biographie de notre Rambo dans l'encyclopédie-Online Wikipedia , réputée pour son subjectivisme au service du sionisme et des juifs:
«Lors de la Première guerre du Golfe en 1991, Emanuel est volontaire dans l'armée israélienne. Il est mécanicien, auprès d'un bureau de recrutement de Tsahal et répare les blindés près de la frontière libanaise.»
«Sa femme, Amy Rule, diplômée de la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie, s'est convertie au judaïsme quelques temps avant leur mariage. Ils sont membres de Anshe Sholom B'nai Israel, une congrégation orthodoxe moderne de Chicago. Ils ont trois enfants : un fils, Zacharias, et deux filles, Ilana et Leah. Particulièrement pieux, Rahm Emanuel a tenu à obtenir, lors de l'examen du plan Paulson, une dispense de son rabbin pour pouvoir travailler en pleines fêtes du nouvel an juif de Rosh Hashana
 Là encore des faits sont occultés, les plus importants :
«Le père de Rahm Emanuel est un terroriste Sioniste - un membre de la droite israélienne "Irgoun" cellule paramilitaires qui terrorisent les civils arabes.Rahm Emanuel a étudié à la yeshiva talmudique, Bernard Zell Anshe Emet Day School. Après avoir obtenu ses diplomes en 1968, Emanuel a servi dans les Forces israéliennes de défense connu sous le nom de Tsahal.»(Lien)
 L'innocente "rédaction internationale" d'El Watan ignorait probablement tous ces détails et ne pouvait les publier.
Les gens méfiants avanceraient d'autres hypothèses élucidant les nombreuses omissions, touchant les juifs qui alimentent les chroniques, telles
-1/ qu'il y a des juifs au sein même de cette rédaction, (membres du parti du "renouveau juif d'Algérie", de Ferhat Ghaïr-M'Henni), ou
-2/ que la rédaction ne saurait mordre la main qui la nourrit : la BNP Paribas de la finance kosher de Paris !

Dans tous les cas de figure, El Watan demeure très intrigant, pour ne pas dire suspect, par le contenu de son journalisme déloyal envers les vues et convictions d'une grande majorité d'Algériens. Boycotter El Watan ? Une campagne qui nous priverait de ce "filon d'intox" qui nous dévoile toujours les complots qui se trament contre nous
.           

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellent ce blog. Je suis tombé dessus par hasard, et ma foi, j'ai eu tout à fait le même sentiment que toi, à la différence près que ce n'est pas exclusif à El Watan (mais je n'ai pas encore parcouru tout ton blog). Les trois quotidiens "mainstream" rendent le même son de cloche: la laïcité, le contrat social copié sur le modèle occidental ou rien.

En tous les cas bonne continuation, je te lis avec beaucoup d'intérêt.

wah fkir a dit…

Bienvenue à anonyme.
Le monopole de l'information que ces quotidiens (El Watan, ses acolytes El Khabar, Quotidien d'Oran, etc...) détenaient, commence à s'effriter. Les abus perpétrés par leur intox durant 2 décennies doivent être dénoncés et combattus. Tout Algérien conscient des enjeux que ces média tentent de s'accaparer pour volontairement ou inconsciemment nuire, doit résister à l'agression de ces agents de la subversion, subversion d'origine internationale.
Réflexions-et-commentaires sont un modeste effort dans ce combat, car s'en est un.