29 sept. 2010

Tamzali Et Le Féminisme : Une Obsession Persistante Ou un refuge pour gaga nostalgique. (sénile) ?


Perdue de vue depuis son "Une Education algérienne", une fraude biographique qui lui a servi de réquisitoire pour régler des comptes avec la Révolution de '54, Wassyla Tamzali une victime de la Shoah aux mains des moujahidine, reprend du poil de la bête et publie "Une Femme en colère". La colère étant mauvaise conseillère, la créature permissive qui souhaiterait nous métamorphoser en androgène, déverse son aigreur contre ses cibles favorites : Islam, les stéréotypes vestimentaires islamiques, la burqa, l'oppression des femmes, et plus loin....la gauche politique.(Lien, Parti pour la laïcité et la "démoncratie"). Parachutée chez El Watan (notre cheval de Troie Rothschildien, quotidien généreusement sponsorisé par BNP Paribas), vêtue de ses frasques parisiennes et des illusions héritées de son authentique "éducation française", elle persiste dans la bêtise humaine et son arrogance coutumière de donneuse de leçons. Aigrie par les frustrations que les média lui infligent, ceux-ci accordant à Tareq Ramadan plus d'attention qu'à sa personne, elle déballe (dissimulée derrière son voile d'islamophobe) son discours habituel sur le féminisme et son dénigrement de l'Islam, en réponse aux questions diaboliquement "orientées" de Milanie Matarese.(*)
Dont extraits :
Question : «Reconnaissez qu’en Algérie, les médias viennent facilement vous chercher…»
Commentaire :Quels média, Miss Matarese ? Ceux des mouvements de tordus sexuels pivotant autour des associations laïques menées par la lesbienne Caroline Fourest, et autres abominations humaines "culturellement modifiées" sévissant en France colonisée, sous le joug des "enfants de satan", la kosh-erie internationale ? Ces créatures maléfiques que nos laïques font semblant d'ignorer et qui contrôlent l'Occident et le dirigent, de concession en concession, vers sa putréfaction et vers l'annihilation de l'ordre divin sur terre. (*)
Réponse Tamzalienne : «Oui, depuis Une Éducation algérienne. Les jeunes écoutent les gens de ma génération parce qu’ils s’interrogent. On leur a inculqué la religion comme une obéissance totale – alors qu’elle doit être le lieu du doute, du questionnement, de l’angoisse – et cela ne correspond pas à leur mode de vie… »
Question : Croyez-vous vraiment que la jeunesse algérienne ne se reconnaît pas dans l’Islam ? 
Commmentaire :Posez la questions aux millions de jeunes et moins jeunes qui ont jeuné durant le mois de Ramadan et se sont bousculés aux portes des mosquées ! Lire la réponse de notre dégénérée "organisme Culturellement Modifié" (OCM) en retard d'au moins une guerre et de batailles perdues du laxisme-laïcisme, qui tente lamentablement de se greffer au corps vigoureux de notre pays, l'Algérie Musulmane-Arabe-Amazigh.
Réponse Tamzalienne
: «Bien sûr ! La preuve : ils ont envie de partir ! Ils ont envie de dialoguer avec les filles (une idée fixe chez cette victime de la permissivité "inculquée" par son éducation française ) !
«Vous croyez que le désir de l’être humain (ou bestial ?) diffère d’un pays à un autre ? Non, il est le même. Ici, on l’enferme dans l’Islam dans un interdit social. On ne fait plus la part des choses entre les traditions de la société patriarcale et la religion.»Question : N’avez-vous pas l’impression que les féministes mènent un combat trop idéologique ? En déconnexion avec le combat pour les autres libertés ?

Réponse tamzalienne, nostalgique du trotskysme :
«Au contraire ! Le mouvement féministe est né à l’intérieur du PAGS et des partis trotskystes, il a aussi des liens très forts avec les Ligues des droits de l’homme
(le bras humanitaire du NWO talmude), l’UGTA.» (les idiots utiles du nouvel Ordre Mondial talmude, hypocrites adeptes de l'utopie et dérison  judéo-marxiste ! )
Conclusion :
Je dispenserais le lecteur de la suite des phantasmes que cette victime , glissant lentement vers la sénilité, a ramenés de Paris dans son fourre-tout, commanditée et aiguillonnée par la juiverie française qui la sponsorise (voir articles plus anciens dévoilant sa complicité avec les média kosher de France), un pouvoir occulte qui dicte les discours de Sarkosy, qu'elle plagie en usurpant ses déclarations intempestives et coléreuses contre Musulmans et Islam.

________________________________________________
(**)Journaliste française résidente en Algérie depuis trois ans, travaille pour le premier quotidien francophone du pays( El Watan), est en free-lance comme taupe du Mossad, par ses affinités juives, toujours au service des médias français (tous sionistes juifs !). Elle sillonne l'Algérie, en porte parole de la laïcité, elle est l'écho et le promontoire des laïcs de la trempe de Mourad Yelles (l'escroc de la "Maison DIB"), qui se soumettent docilement à son travail d'intox, de contrôle des "tendances" et de diversion de l'opinion. (Blog Yelles).
Elle fait de la publicité aux écrivains juifs, par hasard.
Dans "Le cinquantenaire de l’Indépendance approchant, le secteur de l’édition en France s’intéresse de plus en plus à l’Algérie." (Lien, El Watan), elle distille son venin sur les "historiens" de l'Algérie: Benjamin Stora et Laurent Chabrun, Sartre, Mittérand, Domenach, Mauriac, François Malye, publié chez Calmann-Lévy. Un régime littéraire kosher pour les naïfs lecteurs algériens ! En faveur de la campagne d'arnaque scandaleuse des criminels de l'OMS et du cartel pharmaceutique maffieux, en faveur du vaccin H1N1 ! Le Ramadan est à ses yeux une calamité pas une bénédiction, car il nous réclame une rançon, comme un kidnappeur! Cette taupe glissée dans les couloirs obscures d'El Watan est une encyclopédie vivante. Une vraie agence de presse à elle seule! Présente au "Monde", à TV5, à une multitude de sites internet ! Rien ne lui échappe, surtout lorsqu'on sait qu'elle sert les média français. Tous encadrés par la plus gigantesque machine de propagande et de renseignements au monde, l'arme secrète du sionisme-talmudisme, le Mossad !
Malgré ça ces effrontés laïcs ne cessent d'accuser le gouvernement d'entraver leur liberté d'expression, celle modulée et orchestrée de Tel Aviv !

(**) L'écrivain H.Montherlant disait d'eux en 1922,
«... ces dames bien parisiennes n'étaient pas des femmes mais des monstres nés d'un contact sans nom, dignes seulement d'être tués à coups de pierres, tels jadis les hermaphrodites, comme une insulte à la nature.»

Note :Bravo à El Watan recruteur bénévole de ces agents de façade pour l'accomplissement de son travail de sape social financé par BNP Paribas. Je me répète : une succursale des banksters Rothschild. Abusant de la naïveté de ses lecteurs et de celle de beaucoup des partisans de sa ligne rédactionnelle subversive, son message s'imprègne du dogme-culte de la laïcité, de la ségrégation culturelle, de l'islamophobie (voilée par des revendications-prétextes mensongers), utopie de l'amazighité sectaire et exclusive , la tolérance baisse-culotte nourricière des abominations condamnées par Allah et ses prophètes depuis Adam , la confusion des genres, les libertés anarchiques, en un mot la destruction de la civilisation humaine connue depuis 2000 ans !


Aucun commentaire: