15 juil. 2010

Benchicou Et L'Imposture Du Goulag D'El Harrach: Une Arnaque Littéraire Qui dit Bien Son Nom.



Benchicou, l'Imposture.
(Mise à jour_chap.6 et Fin)
 Résumé de l'œuvre du rescapé du Goulag Algérien d'El Harrach.
La promotion médiatique et le marketing par l'édition kosher ayant artificiellement enflé le prestige de "L'Imposture" pour des raisons évidentes : catalyser la dissension, publier la provocation et légaliser l'arnaque commerciale. Il est clair que la brochure pamphlétaire recèle en vérité deux  phénomènes: un défoulement thérapeutique et la tentative d'initier une tempête dans un verre d'eau. Boutéflika est accusé d'être un bon officier exécutant avec intelligence les ordres de ses supérieurs et un fin diplomate qui a su tiré son épingle du jeu des intrigues qui submergeaient la scène politique et que les hauts responsables de la révolution pratiquaient chacun selon ses talents. Ce fait n'est pas une révélation, mondialement connu il devrait faire l'objet  d'étude dans les manuels d'Histoire et les cours de perfectionnement des postulants à une carrière diplomatique. Les témoignages des  protagonistes de la révolution démontrent par "lapalissade "que l'approche de l'indépendance avait provoqué des manœuvres pour la prise du pouvoir". La coalition ALN-FLN, à savoir HC-GPRA, avait commencé à se fissurer et à montrer des divergences. Ce que tout le monde sait. Il est important de se rappeler que la lutte armée de l'intérieur, sur le sol algérien même, avait été la principale cause de la défaite de la France et de sa suprématie militaire. La lutte avait cédé le terrain à la diplomatie lors des préparatifs-et-des-négociations de paix. Dés lors  ont afflué d'horizons diverses, des aspirants au pouvoir, civils et militaires, sincères ou intéressés. Parmi lesquels certains (inévitablement) avaient été plantés par les services secrets français, égyptiens, russes, américains et même Israéliens. Il est naïf de penser que tous les "militants" de la cause nationale, activant  sous différente mouvance politique étaient des anges (gardiens de la révolution) auréolés de sainteté et entièrement dépourvus de vices et d'imperfections.
C'est l'opposé des faits et de la réalité que notre rescapé du goulag veut nous faire croire, singularisant Bouteflika comme l'ange déchu parmi toutes ces créatures divines pures, qui arpentaient les coulisses des alliances, qui se constituaient ouvertement ou secrètement. Le capitaine de l'ALN était selon l'interprétation du Druide  un être surnaturel qui contrôlait tous les hommes et les événements, au détriment des causes justes et du droit !
Une fable agrémentée de témoignages vivants, certes souvent véridiques, mais pris hors de leur contexte et qui par leur contenu (le fond et la forme) n'apportent aucun argument convaincant supportant la théorie énoncée dans le pamphlet. Pamphlet qui demeure l'instrument d'une vengeance  fictive dont les motifs déclarés demeurent étranges et surtout injustifiés, sinon  pour les raisons obscures que j'ai exposées dans les articles précédents, Episode 1 à 5.
Rejeton d'une Algérie dépositaire de carences mais surtout de richesses  humaines et matérielles, l'imposteur Benchicou,  balayé hors des frontières, endure une répudiation politique qui l'a poussé au désespoir et à l'infamie. Mais cette lecture  élucide qu'un niveau simple, apparent mais illusoire, du motif de sa campagne: l'alibi de la vendetta.
Un second niveau, occulte et secret, dévoile des intentions pernicieuses et perfides d'agression contre l'Algérie, par ricochet, à travers la personne de Bouteflika. L'offensive subversive, furtive, qui nous cible tous, provient du fait que "nous ne sommes pas avec eux", donc "contre eux", "les éternels  comploteurs" qui nous rangent parmi "l'axe du  Mal" .Ce constat objectif devrait suffire à éveiller toute notre attention et nous prémunir du simulacre des campagnes  médiatiques dont la nature apparente (humanitaire, démocratique, etc..) dissimule le caractère  réel, qui est la subversion de l'État, comme préambule au chaos et au désordre. Le désordre, à l'image de celui orchestré pendant les années 90, est le milieu naturel dans lequel évoluent les prédateurs du sionisme-talmudisme, et leurs réseaux d'idiots utiles, vrais chevaux de Troie. 
Lisez "l'imposture" dans vos moments perdus, armés de la certitude qu'il s'agit d'une tromperie commerciale et le paravent d'une tentative d'ingérence ennemie dans le pays. La publicité mensongère et la promotion tapageuse qui ont accompagné sa publication est la preuve de sa nocivité. Ceux qui s'imaginent que  la maffia  sioniste du livre verse dans l'amour de l'humanité et des droits de l'homme, sont malheureusement et tristement des naïfs, sous anesthésie générale ou dans un état comateux. 
Grâce au Tout Puissant, l'Algérie alerte et vigilante, sait reconnaître ses amis et mater ses ennemis, d'hier et d'aujourd'hui, et les faits le prouvent : le développement par les chiffres et sous tous ses aspects, défiant les entraves de la corruption, l'ingratitude humaine, l'ignorance, l'obstruction interne et étrangère. 
La lumière jaillit de la discussion et du dialogue, source d'unité et de concorde. La polémique et l'injure, véhiculées par les  maîtres de  l'intox,  sert    intentionnellement  à diviser et  à alimenter les conflits. 
L'illusion que les maîtres de la discorde entretiennent (selon le manuel  pratique pour l'asservissement de l'humanité, "Les Protocoles de Sion") consiste à recruter autant de militants possible (idiots utiles) dans leurs circuits de défense des utopies et idéologies  encensées d'abstractions et d'idéalisme humanistes. Dans le monde réel, leurs méfaits planétaires sont en contradiction flagrante et permanente avec les idées qu'ils propagent. C'est le propre et la vraie nature des membres ce culte satanique talmudien. 
Benchicou  a été façonné, depuis toujours, pour exclusivement remplir cette mission de leurre humanitaire et s'acquitter de sa besogne de désorientation de l'opinion. Son rôle  de militant de la démocratie sert d'alibi et d'habit à sa vocation d'agent opérationnel des média sionistes-talmudiens.
Peut-on croire le Message, lorsque le Messager est un roublard et revanchard ?
                                                                                      
Episode 6, et FIN.

Aucun commentaire: