15 juil. 2010

Témoins Compromis et Faux Témoignages.La fraude Exposée et L'Imposteur Benchicou Mis à Nu.

Benchicou, l'Imposteur.
(Mise à jour_chap5) 
«Militaire dans sa tête--société civile qu’il méprisait--avec son souverain dédain--ambitionnait de ne partager le pouvoir avec personne--l’homme lige--agent détonateur...»
(pratique de l'insulte que notre survivant du Goulag Harrachien maîtrise et élève au rang d'art oratoire).
--------------------------------------------------
En introduction donc, l'élève historien débite sans interruption son flot d'infamies, lance une attaque armée surprise, juge et condamne par contumace le Président, il tente de nous arnaquer en nous extorquant quelques Euros pour ses ragots de commère, que les agences d'édition kosher qui le parrainent souhaitaient en faire un bestseller.

Entre temps les stratèges de la dissension se  renversent sur le dos, raillant les goyim qui se soumettent si bêtement à leur plans machiavéliques.
Le prologue est un levé de rideau sur la scène de ce théâtre où apparaît le druide, rassasié de ses rancunes, aigreur et amertume , qui s'engage dans un monologue d'ivrogne rongé par la haine et dans un état d'exaltation.
Mépris du lecteur invité à un débat historique, dont la médiocrité du langage et le niveau de réflexion, sont une insulte à son intelligence. Les sources qu'il sollicite pour appuyer ses thèses nous éclairent sans cesse sur ses desseins inavoués et sur ses associations douteuses, à l'image de la fraude Benbitour ou des Professors-Doctors et témoins gaga de l'Histoire,  "écrans de fumée" (articles précédents de ce blog) qui majoritairement professent leur allégeance aux ONG, idéologies et dogmes du Nouvel Ordre mondial ( juif).
Les mensonge publiés par la presse libre au service d'intérêts occultes, qui se fondent sur l'opinion "d'expert", est dans 90% des cas, l'outil d'une technique classique de manipulation de l'opinion. L'ingénierie sociale  par la déception est la phase intermédiaire de la stratégie permettant le contrôle d'une nation et diriger les changements sociaux et les tendances politiques. Les armées de mercenaires de la laïcité-acculturation-tolérance-égalité-liberté-fraternité, la nébuleuse média-ONG-Franc maçonnerie, sont les ennemis de cette nation. Ceux qui ne perçoivent pas ce danger risquent de sortir de leur torpeur et découvrir l'état de déchéance dans lequel le NWO tente aujourd'hui de les conduire: l'esclavage au service du judaïsme talmudique et de son règne satanique.   
L'imposteur, notre Druide, cite deux témoins à charge: 
-l’avocat Ali-Yahia Abdenour(*), président de la Ligue   algérienne de défense des droits de l’Homme.
-Elisabeth Schemla(**) (A qui Bouteflika fait des "aveux"(sic)).
  Selon elle: « Je voulais être en effet le candidat de l’Armée. Uniquement de l’Armée. Je ne voulais avoir de fil à la patte ni avec la société civile ni avec la mouvance islamiste. En tant que candidat de l’Armée, je me présentais en réconciliateur. »
-----------------------------------------------------------------------------
 (*) Ali-Yahia Abdenour,
(wikipedia)«Ali Yahia Abdennour est le Président de la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) dont il est l'un des membres fondateurs avec Saïd Saadi et Arezki Ait Larbi. Il a été très actif dans le milieu nationaliste algérien à l'époque de l'Algérie française et dans le milieu Berbériste plus tard. Ali Yahia Abdennour est notamment connu pour s'être opposé à l'interruption du processus électoral de 1991 et pour avoir défendu certains des dirigeants du FIS
La LADDH (Lien) présente son programme politique en guise de "manuel du militant".Un vrai manuel de l'agent subversif ! Des principes égalitaires qui font rêver.Pourquoi ne pas créer un parti et militer pour ses idées. La force des arguments devrait convaincre le peuple et déclencher des changements. La loi le permet, avec réticence parfois, mais en gardant la porte ouverte au dialogue, duquel jaillit la lumière.
Pas question  ! Car celà priverait le mouvement de son ancrage international, le "parapluie nucléaire" des ONG, le bras de l'ingérence extérieure. 
Repère Historique: Après l'indépendance, en 1963, Ali-Yahia rejoint les maquis de TiziOuzou, sous la tutelle du FFS (Front Des Forces Socialistes)
et les ordres de Dal'Hocine. L'incitation à la  guerre civile est son premier fait d'arme glorieux, il y dévoile son caractère extrémiste et irresponsable, celui du sectarisme-régionalisme. Opportunisme et conjoncture aidant, il se recycle sans complexes dans le gouvernement, Ben-Bella puis Boumédienne.
Son humanisme cohabitant sans heurt avec le dogme socialiste-communiste, il embarque dans l'aventure révolutionnaire.
Temporisation ou repenti ?
Jusqu'à là notre avocat se nourrit de la main du "système".Main qu'il va mordre, avec sa passion naissante pour les droits de l'homme, toujours au moment propice, à savoir lorsque Chadli, politiquement plus clément, offre le flanc pour le forcing "humanitaire".Calculateur ?
La chasse en bande, technique des hyènes, est lancée contre le "système" et le harcèlement commence. Y prennent part les prédateurs de l'ombre, les ONG internationales, le soutien médiatique sioniste-juif. La LADDH obtient son agrément par arrêté du ministre de l'intérieur du 26 juillet 1989 bien que sa création remonte à 1985. La "Déclaration des droits de l'homme de 1789", définit les canons chimériques de la religion, du dogme et du rituel mondialiste,  pour lesquels tous les moyens sont mobilisés pour "simuler" leur défense. "Simulation de défense" justifiant toutes les agression (réelles), que Kissinger et Brejzinsky ont si ingénieusement conçu pour l'avènement de la "démocratie mondiale" de ce 3em millénaire.Notre gratitude allant à Rothschild de Frankfurt, pour avoir fomenté la Révolution Française et nous avoir légué la charte (de subversion sociale) qui depuis ce jour a fait régner la paix virtuelle et la justice imaginaire sur les 5 continents. 
Abdenour agit en concert avec ses complices tapis dans les coulisses, et qui le soutiennent secrètement ou ouvertement
"Hamrouche, Sid Ahmed Ghozali, Mokdad Sifi, Ahmed Benbitour, d’anciens ministres, Abdelaziz Rehabi et Saïd Bendakir. Il y avait également Abdelhamid Mehri, Mohamed Saïd", en un mot quelque membres de la "nébuleuse", adepte du culte universel judéo maçonnique, NOM. Le pouvoir de l'ombre, que les Média indépendants associent maintenant à leur combat pour la démon-crassie, et qui viennent le féliciter lorsqu'on lui attribue le Prix Alkarama pour "services rendus".« Il a été honoré dans le monde entier, aux USA, au Mexique, en France, en Suisse, à Londres sauf en Algérie », s’est indigné M. Bouchachi, l'idiot utile de service qui le remplace à la LADDH.
Abdenour lors de la remise du prix alKarama, à Genève, aire même message
rabâché par les adeptes du laïcisme version ONU, et attaque contre Bouteflika.
Après rappel des principes "religieux" du culte du Nouvel Ordre Mondial, 
la tolérance sélective et la justice "élastique" (pratiquée par ses parrains onusiens depuis 1945) il déclare:
« 8- La liberté religieuse.
 Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Ce droit implique la liberté d’avoir une religion ou n’importe quelle conviction de son choix, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou en commun, tant en public qu’en privé, par le culte et l’accomplissement des rites, les pratiques et l’enseignement. » 
Un peu orthodoxe sa définition de la tolérance. Au vu de son âge, il doit apparaître un peu "vieux jeu". Ses amis des ONG internationales, à Genève, n'ont sans doute pas apprécié son omission des droits des homosexuels (gays), et leurs "droits conjugaux". Un vide   que son successeur à la LADDH Bouchachi, entreprendra de combler, étant lui signataire  du "manifeste des libertés" qui préconise une liberté indivisible et la reconnaissance des droits de ces créatures hybrides désaxées, victimes de leur dépravation bestiale .
Plus loin, il détourne l'attention de son auditoire loin de l'Algérie, en défendant la construction de mosquées en Suisse ! Humoresque !
Clin d'œil à Abbassi Madani ?
Il ne dénonce pas l'offensive des Églises Protestantes US (d'obédience sioniste-chrétienne) qui à coup de $ milliards  agressent les musulmans en Algérie, corrompant les nécessiteux et marchandant l'âme des ignorants intéressés.
Il vilipende les forces de sécurité:«12- La charte pour la paix et la réconciliation nationale:
La réconciliation nationale qui devait être un grand projet politique a été réduite à sa dimension sécuritaire. Elle vise à disculper, à innocenter et à consacrer l’impunité des agents de l’Etat : les militaires, les gendarmes, les policiers, de tous grades, car au regard des faits et en termes de droit, rien ne s’oppose à leur comparution devant la justice, pour violations massives des droits de l’homme et crimes contre l’humanité.»«La paix sans la vérité et la justice n’est qu’impunité, qui est un déni de justice.
»  
Et simultanément défend les revendications qui ravivent les plaies  :
«11- Les disparitions forcées: Que sont devenus les disparus ? Telle est la véritable question ! Des morts sans sépulture ou des vivants sans existence ? Leurs familles lancent un cri d’alarme et un appel pressant au pouvoir : « Qu’avez-vous faits des disparus. Vous les avez pris vivants, rendez les nous vivants ! » Démagogie !
Il s'insurge contre les violations des droits et les crimes contre l'humanité en Algérie, qu'il impute à l'état.(sic)
Récupération de l'islamisme armé ? 
Ou une répétition du "qui tue qui " ?
Il rappel du bout des lèvres les atrocités dans le monde. Une lapalissade que les écoliers connectés à l'internet récitent par cœur.
Décevant, ce couronnement, qui se résume à la sanctification d'un militant qui dans l'habit de président de la LADDH persiste aveuglément dans son langage diviseur et incitateur de conflit, perché sur une tribune étrangère connue pour sa justice sélective.
Les "rétributions et les honneurs": la fibre sensible que les sages de Sion savent si bien faire vibrer dans l'âme de leurs esclaves.
"..un film documentaire retraçant le parcours du militant, depuis son adhésion au PPA-MTLD, vers la fin des années 1930 a été projeté. Le film réalisé par la fondation Alkarama, basée à Genève"(cité par le cheval de Troie Rothschildien, El Watan, 1er février 2010 ).
Longue Carrière politique et une vie pleine, mais certainement pas couronnée du mérite de servir l'Algérie.Les bonnes intentions, si il y en a, ne sont pas gage de justesse et de bon sens. Sa complicité active tacite avec les ONG, l'adhésion (consciente, n'en appréhendant pas les dessous) au culte laïque, à l'acculturation (contredisant son régionalisme), et aux dogmes ONG,  en font un bon serviteur du NOM.
Quel gâchis ! Une fin de carrière triste pour ce militant de la cause nationale, qui s'était surtout fait remarquer pour sa ferveur communiste au service des syndicats ouvriers! Clairement, son témoignage, ses jugements personnels et ses vues partisanes sur Bouteflika ne peuvent servir la thèse défendue dans le pamphlet-brochure de notre imposteur-druide. 
"Comment sacraliser le  messager, si le message  est un mensonge ?"

---------------------------------------------------------------------------------
(**)(Elisabeth Schemla,Mon journal d’Algérie, novembre 1999)
Elisabeth Schemla. Vous reconnaîtrez immédiatement le patronyme juif  nord africain. Soyons cependant tolérants et faisons fi de l'association qu'on lui prêterait naturellement avec ses coreligionnaires, les éternels conspirateurs.
Google nous offrent 81000 résultats ce qui est bon signe, car disponibilité de données suffisantes pour une appréciation de  ce monstre de la presse. A propos de monstre, y en aurait-il un seul, "goy" ?
 
-(wikipedia)"née à Alger, est une journaliste et écrivain française spécialiste du Moyen-Orient."
-"elle quitte L'Express et entre au Nouvel Observateur où elle restera près de vingt ans, grand reporter puis rédactrice en chef"."Très sensible à la cause des femmes"."le sida ou les débats sur le voile"."Très sensible également aux questions de l'antisémitisme et de la Shoah".
 

Mes appréhensions ressurgissent. Remise de la tolérance au tiroir et  réveil de l'esprit en alerte .
"Elle se définit comme une « républicaine, laïque, citoyenne attachée aux valeurs humanistes»"
(raison pour laquelle notre Druide s'en ait  épris).
Le profilage commence à nous dessiner un CV, d'où les associations, les organes, la ligne de rédaction, l'idéologie, la mission.
Nous continuons, un autre lien,"fondatrice du journal en ligne Proche-orient.info. Elle est considérée comme étant une spécialiste du conflit israélo-palestinien."
-Allons directement voir et écouter notre journaliste chez elle, à la source de la perfidie.
-Hélas ! Site fermé pour pénurie de mensonges.
Puis,  un article:(Lien).
Extrait de son apologie du Sionisme et son offensive islamophobe raciste: «Toutefois, la critique d’Israël se déploie au nom de l’anti-sionisme. Or, c’est une chose de combattre une politique d’annexion territoriale ou de séparation, mais c’en est une autre de dénoncer comme coupable l’essence même du pays qui la mène. Le sionisme étant un mouvement de libération nationale qui a en partie abouti, se déclarer anti sioniste aujourd’hui revient en effet à se prononcer contre l’existence de l’État qui en est le fruit.La critique d’Israël mêlée à l’anti-sionisme est un mélange propre à la rhétorique de l’antisémitisme arabo-musulman. Cette rhétorique se développe en France sous l’impulsion du Conseil français du culte musulman, un groupe qui veut « islamiser la France » et développer le communautarisme, ce que la République ne doit pas laisser faire.»
Avocat d'Israël, pleine de complaisance envers le sionisme, ennemi acharné des militants (Dieudonné et ses alliés) qui combattent l'autocratie-dictature juive en France colonisée, islamophobe et raciste anti arabe.
Résumé: Agent traditionnel de l'éternel prédateur judéo-talmudique: islamophobe, raciste, sioniste. Indigne de confiance, tout court.
"Une louve affublée d'une toison d'agneau".
Beaucoup d'attention pour l'Algérie (comme beaucoup de ses coreligionnaires), "par amour" du pays, ou comme chez les loups, garder le coin de l'œil sur la bergerie. Elle y cible les voix contestataires qui remuent l'opinion, et accroient les divisions. Elle accroche à son tableau de chasse Khalida Messaoudi dans "Une Algérienne debout", qu'elle exploite adroitement par des questions orientées et la pousse dans le gouffre du blasphème et des opinions excessifs. Erreurs de jeunesse que la passion, et la sincérité, provoquent souvent. Aventure médiatique malheureuse. Que la ministre actuelle regrette après avoir découvert sa maladresse, abusée par cette spécialiste de "l'interrogatoire" politique. Quel meilleur exemple de réconciliation agissante que sa participation à la reconstruction de l'Algérie, et de grandeur d'âme chez l'homme qui lui a tendu une main fraternelle et présenté les arguments qui l'ont convaincue de la justesse du cri de ralliement: "Algérie avant tout".
Depuis lors, Khalida Messaoudi désavouée par ses anciens associés,  endure des accusations  imprononçables qui pleuvent des cercles des "droits de l'homme" dont elle était une figure de proue.
Consultez le lien, pour un résumé des positions "humanistes" du monstre médiatique Schemla, ce Frankeinstein de la presse juive en France colonisée.
------------------------------------------------------
Conclusion : A travers ses témoignages, Benchicou manipule ses justifications tout au long de son invective citant les opinions de "célébrités" et les libellant "preuves judiciaires" dans son réquisitoire, une défaillance méthodologique impardonnable. Tentative d'arnaque commerciale et fraude littéraire.

De manière cynique il poursuit sa croisade  tout azimut contre Bouteflika et l'Algérie par tous les moyens et avec les complicités de toujours. Neutralisé par l'interdiction de son quotidien en Algérie, il vit en France et poursuit son œuvre de subversion, prétextant un combat pour la démocratie.Ses alliances 
le culpabilisent car couvrant l'éventail des ennemis de l'Algérie, visibles ou occultes, conjuguant leurs efforts pour uniquement lui nuire.Ils sont regroupés sous la tutelle d'organismes internationaux, principalement ONG qui cherchent des prétextes justifiant une ingérence, et les réseaux médiatiques majoritairement juifs et sionistes qui inondent l'opinion de mythes, propagande et perversion de la vérité. Technique de harassement, conditionnement par 
le refrain du mensonge et de la calomnie. Synchronisé sur leur longueur d'onde , "Matin.com" est devenu la plate forme de toutes les aigreurs et amertumes des traîtres à leur patrie, d'agents dociles au service des  maîtres judéo-talmudiens. Ils ont perdu espoir de toute reconnaissance populaire et sombrent dans le dépit et le regret des mauvais choix, pendant que........... la caravane passe !
Le sionisme du MAK ("pas-m'henni"), et les transfuges de notre presse que les média sionistes récupèrent, sont des mésaventures humaines dont l'Histoire de l'Algérie fera abstraction. La démocratie en Algérie, le développement social et économique, se construisent selon un modèle local en concordance avec nos valeurs, et non celui qu'on nous imposerait par le biais de canaux internationaux, ONG et leurs mercenaires. Tous complices des injustices permanentes et des crimes qui affligent l'humanité. Géré par "l'éternel conspirateur", le Nouveau Désordre Planétaire est une déception à grand  échelle, servant uniquement les intérêts des sages de Sion .
Référons-nous plutôt  aux militants et patriotes, qui exposent les ONG et leur rôle d'ingénierie sociale aux mains du talmudisme-judaïsme. Dans tous les pays , ils se mobilisent et luttent  pour divulguer la vérité et dénoncer les plans occultes de cette dictature planétaire.
Benchicou et ses complices, les ONG et la presse prétendue indépendante, n'abordent jamais ce péril, parce qu'ils sont  ses chevaux de Troie.
La démocratie, les libertés, les droits, Bouteflika, ne sont que des prétextes !

Fin Episode 5

Aucun commentaire: