12 juin 2010

WHO-OMS et Fraude Du Vaccin H1N1 : Malversations Et Ristournes !


En Janvier dernier dans Lien,   j'avais de la modeste tribune qu'offre ce blog, lancé un avertissement contre les risques liés au vaccin H1N1 et  les accointance suspectes avec l'OMS de certains "experts" médicaux, les professors "bénévoles" Kamel Sanhadji et Yahia Makki accourus en Algérie pour nous sauver de l'épidémie de virus H1N1. Sous les auspices des publications d'une presse complice (El Watan le cheval de Troie, et autres média de la "nébuleuse" à prétention démocratique-laïque ), ces scientifiques "sans conscience" avaient abusivement exploité leur réputation et autorité pour induire en erreur l'opinion crédule et naïve, et promouvoir les vaccins contre le H1N1 !
-À contre courant de l'opposition internationale qui se développait contre la tentative de génocide à grande échelle orchestrée par l'oligarchie juive-talmude des banquiers (les actionnaires-propriétaires du cartel des médicaments), qui  actionnait son arme de destruction massive "silencieuse" (OMS, ou WHO),
-les média "à résonnance" démocratique avaient en chœur adapté la version "officielle" de la vaccination massive contre le virus de la grippe porcine. Perfides complices du crime de génocide contre l'humanité ! 
La campagne qui avait pris les apparences d'une vague d'intox et de promotion pharmaceutique découvre jour après jour sa complaisance et vraie allégeance envers....les banquiers, pas envers le malheureux citoyen cible de cette tentative d'eugénisme-génocide  ! 
Ceux qui réagiraient avec scepticisme et incrédulité face à une telle accusation n'ont qu'à se reporter au fait que nos quotidiens nationaux, entre autres El Khabar-El Watan, ont bénéficié pour leurs équipements, du généreux financement de la banque Rotschild, BNParibas de Paris !!   L'argument ou subterfuge employé par ce nid de vipères consiste habituellement à distiller leur venin enrobé du chocolat trompeur d'interview de " Doctors, Phd, Professeurs " souvent parés de scientisme mais presque toujours véhiculant des vues partisanes et subversives. Mes excuses sincères à ceux d'entre eux qui parfois refusent honnêtement d'être l'objet d'interviews manipulatrices "orientées", et qui se distancent des positions dogmatiques soutenues par ces média suspects.  Au bon sens et à la perspicacité des lecteurs de séparer le bon grain et l'ivraie, lors de la consultation de ces quotidiens dont la nocivité se répand sur tout ce qui a trait à l'information, économique, politique, sociale, culturelle et religieuse ! 
Dans un article du 05 Juin 2010, Natural News (Lien), confirme les malversations des "experts" médicaux de l'OMS, dont extraits :
 «Scandale exposé : les conseillers ont reçu des ristournes des fabricants de vaccin H1N1»
«Un rapport "explosif" révèle que  les scientifiques de haut niveau qui ont convaincu le monde de la santé (OMS) à déclarer une pandémie mondiale H1N1 avaient des liens financiers étroits avec les compagnies pharmaceutiques qui ont profité de la vente de ces vaccins. Ce rapport, publié dans le British Medical Journal, expose les liens cachés qui a poussé l'OMS à déclarer une pandémie, drainant des milliards de dollars de profits pour les fabricants de vaccins.

Plusieurs éminents conseillers, qui ont exhorté l'OMS à déclarer une pandémie,  reçurent des "compensations" financières directes des fabricants de vaccins- ces mêmes fabricants qui ont  récolté une manne de profits dés l'annonce de la fausse pandémie. Pendant ce temps, WHO (OMS) a refusé de divulguer tout conflit d'intérêts (euphémisme pour "collusion et complicité ) entre ses principaux conseillers et les compagnies pharmaceutiques qui bénéficièrent financièrement de ses décisions.

Tous les pots de vin, en d'autres termes, ont été balayés sous la table et gardés sous le silence, et l'OMS entre temps  ne pense pas qu'il était important de faire connaitre au Monde qu'il recevait des conseils stratégiques émanant de particuliers qui oeuvraient à amasser des millions de dollars au cas où la pandémie
était déclarée.»
(fin de citation)

Aucun commentaire: