23 mai 2018

Une dame au grand courage s’investit dans la renaissance du patrimoine national légué par son aieul l'Émir Abdelkader.


Une dame au grand courage s’investit dans la renaissance du patrimoine national légué par son aïeul l'Émir Abdelkader.
L'ex-ministre KAMEL BOUCHAMA LUI ADRESSE SES REMERCIEMENTS.
-«Mes remerciements fraternels et ma profonde reconnaissance à ma soeur Zohour Boutaleb, membre active de la FONDATION ÉMIR ABDELKADER  qui a osé casser les tabous et franchir ce mur d'airain, construit par l'indifférence, l'inconscience, voire la démission de certains cadres qui se sont recroquevillés dans leur inertie, depuis bien longtemps, en laissant un Génie pareil, hier fondateur de l'État algérien moderne et Précurseur de la Révolution de Novembre, dans les affres de l'abandon....et de l'oubli.
  Merci, à elle pour avoir osé se lancer dans ce domaine, intelligent et rentable, qui puisse remettre notre Émir au summum de son prestige...
  Merci également, à vous tous qui êtes là et au Groupe Hadjadj qui nous assiste dans cette tâche, non seulement noble, mais aussi mobilisatrice.»

   Kamel Bouchama

Note  : Mr Bouchama résume en une courte lettre le dilemme de la gestion de ce patrimoine négligé et abandonné.
De quoi se poser des questions sur les raisons d'une telle négligence à l'encontre de la Fondation Émir Abdelkader.
Qui s'oppose à ce projet ? Il est certain que ceux responsables d'une telle défaillance ont d'autres valeurs et engagements que ceux partagés par la majorité des algériens.

Aucun commentaire: