22 mai 2018

Sellal : le rigolo se foutait de notre gueule et ses décisions nous sont restées à travers la gorge !


La liste des sévices de la forfaiture gouvernementale de Sellal ne finit pas de s'allonger !
L'inventaire de ses interventions et le recensement des conséquences de sa gouvernance permet d'affirmer que le rôle et la mission remplis par ce descendant de harki/zouave flirte avec le sabotage prémédité ! Trop de carences, de décisions absurdes, de lois aberrantes, lui sont endossables ! Ses agissements méritent-ils une condamnation ? Une justice indépendante, une APN intègre, un peuple authentiquement souverain, n'hésiteraient pas à déclarer cet ex-ministre véreux de "traitre à la nation" et l'accuser de haute trahison !
L'article précédent donnait un aperçu de la généalogie  familiale connue du personnage, dévoilant une vérité : tous ses proches étaient acoquinés et collaboraient avec la France. Des ZOUAVES en due forme !
LES CRIMES COMMIS :
1- sa loi sur la retraite qui a radié et RÉFORMÉ des dizaines de milliers de professionnels hautement qualifiés, issus des corps sensibles et stratégiques de l'enseignement, de la santé, et des autres ministères aux prérogatives à caractère  technique et dont les activités nécessitent une expertise exemplaire, des qualifications académiques exceptionnelles et surtout une expérience accumulée au prix de sacrifice et d'amour de la patrie. Car ceux qui immigrent vers de meilleurs horizons n'ont pas enduré les conditions de travail souvent lamentables, contrairement à ceux que Sellal a sanctionnés et qui eux étaient restés fidèles à leur patrie.
CONSÉQUENCE : UN CAPITAL HUMAIN INESTIMABLE A ÉTÉ, du revers de la main et d'une signature, LITTÉRALEMENT DILAPIDÉ, JETÉ À LA POUBELLE . La loi approuvée par une APN rétrograde et incompétente, impressionnée par le pressing gouvernementale orchestré par le malfrat, démontre la gabegie de la gestion des affaires du pays par des parasites, des mercenaires entièrement dédiés à  servir ....fafa-sion.
2- son voyage en Chine était en réalité une mission d'obstruction à la mise en place du traité de partenariat stratégique. Le manque de sérieux et de préparation, le choix des membres de sa délégation (importance démesurée accordée à certains d'entre eux, ex. Ali Haddad) étaient intentionnellement programmés pour déprécier le projet et décourager le gouvernement Chinois qui constatait l'absence d'interlocuteurs sérieux et visionnaires avec qui engager un partenariat mutuellement bénéfique.
CONSÉQUENCE : les échéances du projet sont repoussées vers l'inconnu. Pendant qu'entretemps, Renault est accueilli à Oran; sauvetage du modèle Symbol moribond, et un bonus financier au constructeur. Le tout dans l'opacité traditionnelle caractérisant les incursions commerciales françaises en Algérie.
3- une affaire significative, parmi  d'autres, illustrant les malversations du personnage et sa malveillance .
L'affaire de transfert d'une entreprise publique prospère au profit de l'industriel de Amor Benamor


Aucun commentaire: