24 mai 2016

Ennahar : symbole de la percée des média patriotiques face au lobby Judéo-maçonnique-Jésuite affilié à Paris-Sion.

 Ennahar et des média patriotiques apparaissent, troublant l'ordre établi. Ils essuient en réponse une offensive locale et étrangère calomnieuse sans égale dans l'histoire de la presse.
Lancée en 1990 avec la libéralisation de la presse, l'emprise sur l'information s'est réalisée sous la poussée du lobby judéo-maçonnique -jésuite, qui en Algérie et en Occident, a offert ses services en pourvoyeur de ressources nécessaires (finance, appui politique, technologie, formation, promotion). Ce pouvoir de l'ombre, pouvoir effectif occulte, est disséqué dans ce blog depuis 7 ans, il n'est pas nécessaire de l'élucider plus longtemps ici.


Tous les média ayant pris le contrôle du champ médiatique, sous l'euphémisme, le voile,  de "quotidiens indépendants", en "fervents défenseurs de la liberté et des droits de l'homme", et "avocats de la diversité" en relation avec la question Amazigh, en adeptes de la laïcité et de l'islamophobie, se sont avérés être des agents de la subversion dirigés de Paris-Sion ou de Londres (pour ceux à façade islam-mimique) et supervisés par le DRS et son général Toufik, les capitaines d'industrie et Rebrab. De par leur engagement politique, culturel, économique, religieux ils est souvent souligné dans ce blog l'adhésion inconditionnelle de cette nébuleuse à l'agenda mondialiste,du Nouvel Ordre Mondial, selon le plan tracé par la haute hiérarchie du culte judéo-maçonnique-jésuite.

Guerre et agitation médiatique en cours : elles concernent deux enjeux essentiels.
1- le maintien/démantèlement du monopole des média, détenu par les quotidiens souvent cités dans ce blog, le noyau El-Watan/El-Khabar/Le Matin/Le Soir/Quotidien d'Oran/Liberté, etc...Et gravitant autour une nuée de média en ligne, tous alignés sur la même ligne éditoriale, souvent directement calquée sur les média français et l'agences AFP (Rothschild). Le quotidien Ennahar, avec un soutien tacite de personnalités politiques issus des partis et du gouvernement (ex. le ministre de l'information, Hamid Grine ), constitue une rupture radicale du monde de l'information, dans son fond et sa forme, par rapport au monde informationnel virtuel construit par ce cartel subversif ayant pris en otage le 5em pouvoir, depuis 1990.
2- la défense des intérêts colossaux détournés et dissimulation des biens illicitement acquis, fruit d'un pillage sans précédent et de délits et malversations occultés et protégés de la vue de l'opinion grâce au monopole de l'information. Les coupables opérant en prédateurs libres de toute contrainte réglementaire, politique, judiciaire, sécuritaire, ou financière ! En vrais maitres du pays, protégés par les généraux du cercle fermé de Toufik - Nezzar.
Les deux camps /acteurs de la dialectique hégélienne, antérieurement en conflit (théâtral), sont par miracle rassemblés, unis, et solidaires, des cerveaux du complot, Issad Rebrab et M. Medienne, dit Toufik ! Le choc virtuel thèse-anti contre thèse a été avorté, la synthèse thèoriquement devant en découler, soit donc le Printemps Arabe ou chaos contrôlé, a été avorté, et la subversion a échoué.


Aucun commentaire: