30 mai 2016

El Watan et Liberté : Grave manquement à la déontologie journalistique ! Ces quotidiens sont le support de l'Inquisition Jésuite !


El Watan et Liberté, deux quotidiens versés dans le dénigrement de l'Islam, de la Zaouia et de ses valeurs, ont saisi l'opportunité de diffuser un message sensationnel et déroutant, un anathème dont on ignore la source et dont on doute de l'authenticité, et servant à nourrir leur vendetta, l'amalgame islamophobe, et d'une pierre deux coups, souiller l'image de la fondation Émir Abdelkader et s'attaquer à nouveau à Chakib Khelil. Dans des articles équivoques pernicieux,
(1--->http://tinyurl.com/za7dq2n
2 --->http://tinyurl.com/zohuhts )
les quotidiens culpabilisent les responsables de l'organisation improvisée de la commémoration du décès de l'Émir, et les accusent d'en avoir fait une opération politicienne, une promotion politique au profit de Mr Chakib Khellil ! Ils projettent leurs vices personnels et leurs intrigues sur le monde observé sous un angle obtus et malicieux. Voyant le mal partout, à travers leurs valeurs morales corrompues de "tayyabates al hammam" (commères) qui n'ont aucun respect pour le sacré ou le religieux musulman ! L'Émir et son héritage sont indissociables de la mémoire collective, du patrimoine civilisationnel de l'Algérie et de tous les Algériens, et devraient, bien au contraire, commander à tous moment de recueillement en sa mémoire, car l'homme a fait de l'Algérie l'unique objet de son combat et de son sacrifice.
Ainsi, l'évènement ne PEUT ÊTRE POLITIQUE ! Il est identitaire, religieux, civique, éducatif, moral, historique, culturel, ou en un mot, civilisationnel !
C'EST UNE OFFENSE, CALOMNIE, INJURE, que de lui accorder la capacité d'être dédié à une mission mondaine et simultanément jeter l'opprobre sur les participants et organisateurs, tous apolitiques, honorables hommes de religion - écrivains- historiens - simples citoyens, et admirateurs de l'Émir !
La campagne de désinformation animée par ces quotidiens ( qui ont été suivis par leur réseau d'intox connu, presse et internet) prétexte une lettre postée, des USA, par le président de la fondation en exercice, Mr Mohamed Amin Boutaleb. qui "désapprouverait" la manifestation.
Prétendant le citer :(extraits)
“Le président de la Fondation a été surpris en apprenant que certains membres de la Fondation — dont certains de sa propre famille — ont organisé une cérémonie devant la sépulture de l’Émir Abdelkader au cimetière d’El-Alia, à Alger, sans l’en aviser au préalable”. "Désapprouver" le fait d'avoir organiser cette cérémonie ouverte à tous les algériens, donc public et non confinée à une cérémonie familiale privée !? Cette lettre est une contrefaçon ! Une usurpation d'identité !
Il ne viendrait jamais à l'esprit des algériens que les descendants de l'Émir aient pu désapprouver l'organisation de cette commémoration, une date qui appartient à tous les algériens !
Absolument aberrant, illogique, inconcevable ! L'auteur présumé de cette lettre se désavouerait de sa propre fondation ?! Ce qui est loin d'être le cas, car Si Mohamed Boutaleb, malgré son âge, est connu mondialement pour son long combat et dévouement à perpétuer la mémoire et l’œuvre de son aïeul !
Hypothétiquement en ce jour, l'Émir lui même a du jeter un regard attendri, d'amour et de compassion envers ses compatriotes, qui après 133 ans passés et le tumulte de la colonisation, commémoraient sa mort et lui dédiaient la lecture de la Fatiha en invoquant la miséricorde d'Allah (Rahmah) ! Les articles des médias, El Watan et Liberté, sont un anathème, une diffamation, en contradiction flagrante avec l'intention purement religieuse et civique accordée à l'évènement auquel l'épithète disgracieux de " politicien " ne peut lui être associé. Leur objectif est en réalité de dénaturer cet évènement, pour la simple raison qu'ils développent quotidiennement l'amalgame en liant la chose sacrée religieuse et leur animosité envers Chakib Khelil, personnage libre, qui jusqu'à preuve du contraire est musulman et a droit de fréquenter les endroits qu'il juge convenables et en accord avec sa foi, droit à la foi que personne ne peut lui dénier, encore moins des torchons de quotidiens sectaires, laïcs, irréligieux, sans foi foi ni loi !
Rappelons que les deux quotidiens exhibent une éloquence sublime pour
- l'inutilité des minarets et des mosquées et leurs coûts faramineux,
(---> http://www.liberte-algerie.com/…/cout-faramineux-et-minaret…#)!
- la tolérance religieuse au profit uniquement des algériens enfreignant le jeun du Ramadan, ou l'interdiction imposée contre le prosélytisme évangéliste, ou l'ouverture d'Églises,
(---> http://www.liberte-algerie.com/…/proces-en-appel-de-trois-e…)
- le sarcasme honteux inhumain envers la santé défaillante du Président Bouteflika (les oeuvres "artistiques" de Dilem et Hic, témoignent de la mesquinerie et du sadisme des deux quotidiens).
Quand ces deux quotidiens cesseront-ils leur croisade, leur dénigrement subtil des symboles sacrés et leur ingérence nuisible dans les affaires, des 99 % des citoyens musulmans de cette nation fondée par l'Émir Abdelkader al Djazairi, noble descendant du Prophète (saaws) ?!
Note : Notre plus sincère sympathie et soutien moral indéfectible à Zohour Assia Boutaleb, certainement gravement affectée par ces tristes évènements orchestrés par ces deux média in-scrupuleux, l'honorable secrétaire de la fondation connue mondialement, pour l'engagement, l'abnégation, et le travail titanesque (apolitique) de vulgarisation dédiés uniquement
- à la réhabilitation/étude de l’œuvre multi-disciplinaire de l'Émir et au souvenir de ses multiples qualités humaines, religieuses, politiques, militaires, inter confessionnelles,
- aux conférences d'étude de l'histoire et héritage des illustres Walli et Saints, et érudits, et parallèlement
- au regroupement et réconciliation de centaines de Zaouiates et Tariqas dispersées sur l'immense étendue du territoire national.
---> https://www.facebook.com/fleurs.peretaleb?fref=ts

Aucun commentaire: