5 avr. 2016

DÉSINTOXICATION DE LA PROPAGANDE MALVEILLANTE (CIBLANT L'ALGÉRIE), le sport n'y échappe pas !

LEÇON DE DÉSINTOXICATION DE LA PROPAGANDE MALVEILLANTE (CIBLANT L'ALGÉRIE) :
 


Le médecin qui avait déclaré avoir doper des athlètes n'a pas de licence/permis pour pratiquer la médecine.
Le succès du football algérien dérange ceux qui œuvrent à dénigrer le pays et à semer le dégoût, le sentiment de mal vie, la démobilisation, le "rejet de soi ", et en un mot ...l'intox !
Même le sport national et les vedettes algériennes n'échappent pas à la furie des media de la subversion et bien sûr leur rédaction de sayyanime, chez "TSA", "Algérie-Focus", "Le Matindz", etc..
Le canular est bien sûr repris par la presse française toujours "bien intentionnée" envers nos athlète et l'Algérie en général !
  Sous prétexte de rapporter le "scandale du dopage " en GB, ils désignent Ryad Mahrez en le citant comme impliqué dans cette affaire, alors que JAMAIS, ni lui ni tout autre athlète n'ont été explicitement nommés !
 Après l'équipe nationale de football et la saga de l'entraineur Gurcouff (toujours en cours), c'est une offensive contre ce jeune joueur vedette dont le succès est promoteur de l'image de l'Algérie dans le monde et en particulier dans le pays inventeur du football même, l'Angleterre !
La vérité est qu'un médecin de Londres, Mark Bonar, est cité par le Sunday Times,  comme avoir annoncé dans une vidéo (et donc fait des aveux) qu'il avait traité avec des substances interdites
- les footballeurs,
- les cyclistes et
- les joueurs de tennis !
La UKDA ( l'organisation UK-Anti Doping ) par la voix de son porte parole OFFICIEL Nicole Sapstead, précise :
«En ce qui concerne ce cas précis, UKAD ouvert une enquête sur le Dr Bonar suite à des entretiens avec un sportif en .......Avril et Mai 2014 » «A la suite de ces entretiens et après enquête, UKAD a trouvé QU'IL N'Y AVAIT RIEN pour indiquer que le Dr Bonar était conventionné par un quelconque sport et l'UKAD n'a aucun autre renseignement pour corroborer les allégations du sportif." (déjà en 2014 !)
En conséquence, l'UKAD recommande à tous sportif plus d'informations. Le Dr Bonar ne relevant pas de la compétence de l'UKAD, cette information pourrait être transmise, le cas échéant, au General Medical Council, qui a le pouvoir d'enquêter sur une possible médicale faute professionnelle et de ....le poursuivre si nécessaire.»

Remarque : des pays paient chèrement pour redorer l'image de politiciens et celle du pays par la diffusion de documents les montrant en compagnie de vedettes et stars du sport. Nos média de la subversion sont eux, à l'affût pour détruire les vedettes, et ruiner leur potentiel de publicité !   (voir Netanyahu et l'équipe de Barcelone, et Messie en exemple)



Liens :
-http://www.soccernews.com/inquiry-launched-into-ukad-following-doping-claims/197516/)
-
- http://www.dailymail.co.uk/news/article-3522071/Doctor-doped-sports-stars-lied-woman-terminal-cancer-does-not-licence-practise-medicine.html
- http://www.lematindz.net/news/20346-ryad-mahrez-cite-dans-un-enorme-scandale-de-dopage-en-angleterre.html

Aucun commentaire: