18 déc. 2015

LE POUVOIR DE L'OMBRE NE S'EST PAS EFFONDRÉ AVEC LA FIN DU RÈGNE DE QUELQUES UNS DE LEURS FIGURES DOMINANTES !


LE POUVOIR DE L'OMBRE NE S'EST PAS EFFONDRÉ AVEC LA FIN DU RÈGNE DE QUELQUES UNS DE LEURS FIGURES DOMINANTES ! IL EST PRÉSENT, TEMPORISE OU HIBERNE, SELON LA TACTIQUE DICTÉE PAR LES CIRCONSTANCES !
LE DIKTAT DE LA CLASSE DE PARASITES ET PRÉDATEURS aux commandes de l'économie et donc des ressources nationales n'est pas morte avec l'éclipse des généraux du DRS (leur couverture militaire).
Ce POUVOIR A ÉTÉ CHAGRINÉ PAR LA PERTE DE QUELQUES UNS DE SES PILIERS, ET SA RÉACTION A ÉTÉ violente (LA FURIE DES SES MÉDIA EST SIGNIFICATIVE, imaginez El-Watan le pourfendeur éternel de la "dictature militaire" en deuil après les condamnation des généraux Benhadid, Hassan, et c° !
Installée depuis 1965, sa présence tyrannique est indiscutable dans TOUS LES ROUAGES STRATÉGIQUES DU PAYS. Elle est tant subtile qu'elle demeure imperceptible aux observateurs agglutinés autour des débats stériles crées par les média aux ordres. Les apatrides, suprématistes, mondialistes, sont tournés vers Paris-Sion, leur temple !
APRÈS L'ÉCOLE PRIMAIRE, LE SECONDAIRE, L'AGENDA DE DOMINATION ET DE CONTRÔLE DU PAYS s'attaque AUJOURD'HUI AU SECTEUR DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR.
Après avoir détruit l'école algérienne, TOUT EN ASSURANT À leurs enfants une formation adéquate (localement ou à l'étranger, L'ÉLITE, OU POUVOIR OCCULTE D'ESSENCE JUDÉO-MAÇONNIQUE, DÉCIDE DE CRÉER SES UNIVERSITÉS PRIVÉES en algérie.
ABDELHAQ LAMIRI EN CAPTURE.
( http://tinyurl.com/np7neer)
(http://www.djazairess.com/fr/elwatan/17071)

Aucun commentaire: