29 avr. 2014

Algérie : La Nébuleuse De La Subversion Médiatique Se Réunit Pour Le Partage Du Butin Et Fêter Des Retrouvailles !



 
 Les lauréats du prix Ali Bey Boudoukha hier à l'hôtel Sofitel d'Alger.
Absolument burlesque, El Watan s'auto-gratifie des Prix de jouirnalisme ! El Watan = Barakat est une équation que même les enfants de la maternelle savent résoudre. Une équation également solvable
par les maternels est El Watan = Maghreb Émergent. Ce qu'ils ne pourront pas résoudre c'est une nouvelle relation
 Subversion = El Watan + Barakat + M-Émergent   !
Plus difficile, même pour des mathématiciens agguerris est la transformation :
Maghreb Émergent --------> remet des Prix à El Watan !
Comment une organisation criminelle s'auto-accorde-t-elle des Prix consacrant son professionnalisme et les services rendus à la déontologie des média lorsque ses agissements subversifs ont été recensés et classés, plus gravement ceux contractés comme mercenaire commandité du PC siégeant à Paris-Sion et du juif BHL ?
Seule explication, l’indécence, le manque de pudeur et une lente descente vers la schizophrénie journalistique !
Plus paradoxale dans cette "rencontre incestueuse"
(s'en est une) est la participation de "personnalités distinguées" !
El Watan : «Une cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs professionnels de la presse et de personnalités politiques du pays, à l’image de l’ancien chef de gouvernement des années 1990, Mouloud Hamrouche, Mohamed Ghrib, ancien ministre du Travail et de la Sécurité sociale, ainsi que de Abdelaziz Rahabi, ancien ministre de la Communication.»
Vous constatez que ces personnalités venues cautionner cette rencontre de la crypto-kosher Nostra ont nécessairement des affinités suspectes, simple conclusion du dicton "dis moi qui tu fréquente je te dirais qui tu es ". Un ex-premier ministre et chef de protocole qui ne serait pas au courant des agissements d'El Watan, là où des adolescents sur Facebook en dévoilent les dessous  ?
Mr Hamrouche souffrerait-il d'Alzheimer, ou devient-il sénile (suite aux D'aâwat e'char) ?
Les flatteries à son encontre d'El Kadi Ihsane (sic) (en fait mécréant et impie) de Maghreb Emergent :
«Il est parmi nos invités, car sans lui, on n’aurait pas aujourd’hui cette liberté de la presse». Voyez donc, une vraie réunion fraternelle, plus exactement entre "très chers frères", d'auto gratification burlesque !
Ajoutez à ce rendez-vous Mohamed Ghrib, ancien ministre du Travail et de la Sécurité sociale, ainsi que de Abdelaziz Rahabi, vous vous poserez des questions sur la nature réelle de cette réunion euphorique où les participants se sont adonnés à une orgie de tapes dans le dos, de bousboussates, de félicitations, sous les "you-you" dissonants de Mélanie Mataresse et.... peut être cachée derrière les tentures, d'Amira Bouraoui !
MM s'initiant au coutumes algéroises !
 


Aucun commentaire: