21 sept. 2013

Syrie Et Algérie : À Travers Le Prisme Des Média De La Subversion

Poursuivons notre survol de l'actualité en extrapolant les tendances qui  se dessinent au sein des média de la subversion...
 L'article précédent a tenté de décrire brièvement la situation géopolitique née de la crise syrienne, sous l'angle des enjeux occultes liés aux manigances de la Kosher Nostra.
Dans ce qui suit seront cités quelques exemples du travail de désinformation opéré par nos forcenés de la presse à façade démocratique et indépendante, de nature subversive, extension de l'intox sioniste internationale.
L'opinion est façonnée par les média et les différents vecteurs de l'information qui mettent la main à la pâte en y appliquant leur propre "technique". Par technique, entendons la projection de convictions et de motivations souvent dissimulées œuvrant uniquement à façonner la conscience collective pour faire admettre à l'opinion des idées que le bon sens rejetterait autrement.
À travers l'examen de la présentation par des média de deux sujets d'actualité, la crise syrienne et la situation politique en Algérie, nous tenterons de faire apparaître d'étranges ambiguïtés qui laissent le lecteur déconcerté et confus et l'empêchent de comprendre la réalité.
La confusion étant le meilleur moyen de maintenir le curieux dans l'ignorance et le décourager dans sa quête de connaissance.
La multitude de points de vue sur un thème donné et la diffusion d'analyses contradictoires posent un autre obstacle pour rebuter tout passionné de savoir et d'information fiable.
Dans un exposé pertinent écrit par H. Michael Sweeney, publié au site "vigilantcitizen", l'auteur dissèque et liste avec ample explication "The 25 Rules of Disinformation" ou "25 Règles de la Désinformation". règles employées par les "désinformationnistes", dont
Règle n°1 :
«N'entendre aucun mal, ne voire aucun mal, ne parler d'aucun mal. Indépendamment de ce que vous savez, ne pas en parler - surtout si vous êtes une personnalité publique, un journaliste d'information, etc...
Si rien n'est rapporté, rien n'a eu lieu, et vous n'aurez jamais à faire face à des problèmes.»
....................................................
Règle 3 :
«Répandre des polémiques crées par des rumeurs. Éviter de discuter les problèmes et décrire toutes les accusations, peu importe le lieu ou les éléments de preuve, comme de simples rumeurs et des accusations sauvages. D'autres termes péjoratifs mutuellement exclusifs de la vérité peuvent fonctionner aussi bien. Cette méthode fonctionne particulièrement bien avec une presse silencieuse, parce que la seule façon dont le public peut apprendre les faits est grâce à ces "rumeurs défendables». Si possible associer ces bruits avec l'Internet, utiliser ce moyen pour homologuer une "rumeur sauvage" qui peut être sans fondement dans la réalité.»
.....................................................
Règle 6 : 
«"Frapper et se dérober". Dans tout forum public, attaquer promptement l'adversaire ou la position qu'il défend puis se dérober avant qu'une réponse n'est pu être avancée, ou simplement ignorer toute réponse. Cela fonctionne très bien sur Internet et dans les rubriques "lettres à l'éditeur" un flux constant de nouvelles personnalités défile sans avoir à répondre aux critiques rationnelles- il suffit de porter une accusation ou lancer un défi, en n'élaborant pas les problèmes réels, et en ne donnant jamais suite à toute réaction ultérieure, car ce serait donner du crédit au point de vue de l'adversaire.» 
L'examen des "25 règles" donne un aperçu des techniques trompeuses que les gens activant dans le domaine de l'information sont en mesure d'assimiler et de pratiquer en vue de décevoir l'opinion et orienter le message et son contenu vers une interprétation précise prédéterminée.
Les sciences sociales appliquées, spécialement celles qui ont trait au fonctionnement du psychisme humain, sont le levier et les armes de la manipulation dirigés des mains de la secte talmude contre l'humanité. C'est la science occulte par excellence qu'ils réservent à leur cercle d'initiés et qui leur permet de contrôler et de diriger l'information dans tous ses formes, culturelle, éducationnelle, politique, économique, et religieuse. Le citoyen moyen du monde n'a aucune idée de la dimension, de l'étendue, de la puissance de cet outil qui l'a pratiquement enchaîné. Ceci nous ramène aux "armes silencieuses pour les guerres tranquilles" que des observateurs ont analysées et dénoncées, en lançant un appel pour tenter d'avertir l'opinion sur le complot qui se trame contre eux.
L'analyse de l'édition d'El-Watan et d'E-Khabar révèle une chose certaine : ces deux quotidiens sont des cas d'école pour l'étude des techniques de manipulation de l'opinion. Dans la mesure où ils étalent à l’œil averti le plus large éventail de moyens humains et logistiques (grâce à BNP Paribas et ses "conseillers clientèle "), de maîtrise des techniques sophistiquées de subversion médiatique mise en place en Algérie. Ces deux chevaux de Troie de Rothschild sont les fers de lance de l'offensive, ou plutôt de guerre non-déclarée, du Nouvel Ordre Mondial contre ce pays. Ses directeurs primés à New-York, ses personnels en formation/franc-maçonnerie continue chez Brezjinsky/Kissinger dans l'enceinte de la Freedom House, sont des éléments de preuve suffisamment persuasifs pour permettre une condamnation sans appel de ces intrigants, pour haute trahison et complot contre la nation !   
Pour illustration, prenons l'exemple de la Syrie vue à travers deux quotidiens El Moudjahid et El Watan. Deux quotidiens, un même pays, une même ville, tous deux publiant dans la même langue, possédant deux rédactions rompues aux chicanes de la profession, souscrivant aux mêmes règles de déontologie, soumis aux mêmes lois libérales, déclarant défendre les mêmes idéaux, rapportant le même événement, partageant donc beaucoup de similitudes, mais....  affichant paradoxalement des éditoriaux divergents et même antagonistes.
À propos de la Syrie 
- El moudjahid, :
 Dans Edit. 28.08.2013 publie "Le régime promet de se défendre" et détaille les vues de tous les partis présents dans le conflit.
Edition du 11.09.2013
«L’Algérie salue l’initiative de la Russie qui est de nature à contribuer à l’émergence d’«une nouvelle dynamique» pour résoudre la crise en Syrie, a indiqué hier le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.
«L’Algérie soutient toutes les initiatives dont la vocation est d’éloigner le spectre et les perspectives de la guerre. A ce titre, nous saluons l’initiative russe qui est de nature à contribuer à l’émergence d’une nouvelle dynamique visant à résoudre la crise en Syrie», a précisé M. Belani dans sa réponse à une question de l’APS sur la réaction de l’Algérie à l’initiative de la Russie consistant à «placer l’arsenal chimique de la Syrie sous contrôle international».

Une perspective claire et constructive qui reflète la position officielle de l'Algérie exprimée maintes fois et qui refuse toute intervention étrangère en Syrie en appelant au dialogue. Simple et gratuit !
- El-Watan (Note 1)
 Il rapporte sans discontinuité les déclarations des opposants au régime syrien, à savoir celles d'Obama, de Kerry, de personnages obscurs tel Anouar Malek. Ceci pour dénigrer la Syrie et verser de l'huile sur la feu avec le vœu d'éliminer Bashar El Assad à tout prix (Note 2), même par le génocide de tout un peuple, en prétendant le défendre.
*** Notez l'oxymore. (Note 3) .
M.Larbi ( 28.08.2013) «L'ultime acte» où il déclare, la bouche dégoulinante à l'idée de savourer bientôt le spectacle des tapis de bombes sur les "ex-envahisseurs" arabes.
«Il devient chaque jour plus évident que des pays s’apprêtent à lancer une action militaire contre la Syrie accusée d’avoir massacré sa propre population et recouru à des armes chimiques contre des zones d’habitation situées dans les environs immédiats de Damas»
«Que s’est-il donc passé au sujet de cette mission onusienne ? Certains auraient été surpris qu’elle ait pu être autorisée par Damas, ce qui veut dire que ceux-là s’attendaient à un refus. Et comme si certains sur le terrain n’en voulaient pas, elle a été contrainte hier de suspendre son travail. Des questions qui pourraient être dépassées, la machine de guerre semblant réellement lancée.»
Propos d'un journaliste d'El-Watan, qu'on a peine à distinguer de ceux des sionistes Washington Post, Libération, ou des autres hérauts de la propagande anti-syrienne qui dominent les réseaux planétaires de l'information. Même la presse israélienne rapportant l'utilisation du sarin tempère son enthousiasme pour l'offensive militaire, mais pas M. Larbi le larbin au service du pouvoir médiatique kosher qui délégue l'Agence France Presse pour la francophonie qui charge ses laquais serviles pour diffuser le "message officiel" fabriqués par les talmudipèdes experts de la désinformation. Remarquez le zèle du valet dans l'accomplissement des basses œuvres des ténébreux Enfants Élus de Satan. Le chien qui remue la queue pour gagner les faveurs de son maître garde un peu de dignité en comparaison avec la perruche qui répète mécaniquement les mensonges de son dresseur sans saisir le contenu de son ramage ! 
Un autre agent des réseaux talmudes de France, Anouar Malek, est questionné par deux spécialistes de la dissension, Adlène Meddi et Mélanie Matarese (une "ET" obtenue in vitro). À propos du personnage et pour un aperçu rapide de son profil, rien de mieux que l'article de "nouvelobs.com" : "Anouar Malek, "celui qui a torpillé la mission de la Ligue arabe" (Publié le 25-01-2012).
Remarque : L'ex-militaire de l'ANP, un sayanim (crypto juif) enfuit en France en 2006 après que la DRS ait découvert ses agissements au profit du MOSSAD, est une "taupe" installée à Paris et qui s'est infiltrée dans la section des droits de l'homme de la Ligue Arabe, organisation infestée d'agents des "services" israéliens.
Le nouvelobs : «A peine son gilet orange rendu, l'homme, défenseur des droits de l'homme, ancien officier dans l'armée algérienne, rentre en France où il réside depuis 2006, grâce à un statut de réfugié politique. Il est alors la cible des autorités algériennes. Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, rappelle qu'Anouar Malek ne représente pas l’État algérien.»
"Rapports mensongers" : L'homme a été choisi par le Comité arabe des droits de l'homme, dont le siège est à Paris, pour être le représentant de l'organisation. Dans une interview accordée au quotidien algérien El-Watan, il revient sur les déclarations du ministre algérien : " Ses propos illustrent une défense franche du régime de Bachar al-Assad (…) Il est la première personne à s'être désolidarisée de ma position.»
El Watan réitère son choix de personnages louches qui maîtrisent l'art de la Chutzpah (forme d'effronterie typiquement juive enseignée par les Rabbins pendant les séances d'endoctrinements judaïques dans le Yeshivas).
Le quotidien présente plusieurs fois le transfuge en élaborant sur les mensonges dont il a la maitrise et l'effronterie :
El watan (édition du 12/01/2012)
 «Mission accomplie pour Anouar Malek.
En démissionnant bruyamment de la mission d’observateurs de la Ligue arabe en Syrie, le journaliste et écrivain algérien Anouar Malek aura porté le coup de grâce à cette démarche.
Dans un entretien à Al Jazeera, l’ex-officier des services durant les années de braise, qui vient de passer 15 jours en Syrie, décrit au monde la guerre à huis clos que mène le régime d’Al Assad contre son peuple. De fait, cette mission d’observation est désormais totalement discréditée et avec elle ce «machin» de Ligue arabe qui prend eau de toutes parts. Toujours aussi truculent et percutant, Anouar Malek s’est fait un malin plaisir de parodier la mission à laquelle il a participé en Syrie. «J’ai présenté ma démission, car j’ai trouvé que je servais le régime (syrien).
 J’avais l’impression de donner à ce régime une plus grande chance de continuer à tuer et que je ne pouvais rien faire pour l’en empêcher.»
Il a donc fallu la présence d’un observateur algérien – en rupture de ban en plus – pour éventer publiquement la compromission de la Ligue arabe avec Damas.  
Tel un sous-marin, Anouar Malek désigné par la Fédération internationale des droits de l’homme et sans doute adoubé par Alger, a envoyé un uppercut foudroyant au régime d’Al Assad et à l’organisation de Nabil Al Arabi qui persiste dans son aveuglement. »
Et la saga du transfuge n'est pas à son dénouement final :
El Watan (édition du 30 Aout 2013)«Plusieurs responsables militaires et des soldats syriens ont fui». Un autre mensonge de l'effronté !
Le flot d'accusations non fondées portés contre Bashar El Assad sont pires que celles réunies de la coalition USA/Israél/UK/France/Qatar.
Quels nombreux "bons points" ($$$), le quotidien doit récolter pour son zèle à servir ses commanditaires !
Ses articles ignorent et occultent les vues de la Russie qui a fourni des preuves (Note 5) sur la responsabilité des terroristes d'El Nusra; preuves communiquées à l'ONU !
L'objet de ce commentaire n'est pas l'insipide Anouar Malek, qui n'est plus à présenter et qui fait son travail de désinformation en tant qu'agent double du MOSSAD et des droits de l'homme" auprès de la ligue arabe, mais les sournoiseries d'El Watan sur le conflit qui déchire la Syrie, et ses analyses partiales, écho sans fin de la propagande planétaire juive (AFP).
Un miracle survint le (11.09.2013), El Watan ayant pris note de mes dénonciations, publie dans la rubrique "Contributions" un article révolutionnaire de la plume de.... «Rémi Bachand. Professeur de droit international et directeur du Centre d’étude sur le droit international et la mondialisation. Université du Québec, à Montréal.»
Une seconde l'idée m'effleura que la meute des Majid Mekadhi, Hacen Ouali, Mohand Aziri, ou l'OGM Mélanie Matarese, informait le public de leur mea-culpa et présentait des excuses au peuple syrien victime des campagnes mensongères malveillantes lancées en coordination avec la nébuleuse talmude internationale et locale.
Fausse impression puisque c'est du Canada que Rémi Bachand révèle l'illégalité des manœuvres militaires internationales (conduites par d’Israël et ses proxies).
À propos d’Israël, il est impossible de déceler dans la marée mensongère des quotidiens de Rothschild, la moindre allusion même insinuative de la  responsabilité et de l'implication de Tel-Aviv dans les crimes commis, ni dans la fourniture d'armements aux "rebelles", ni dans la création et le soutien des cannibales d'El Nusra/ El Qaida. Les cartes postales dédicacées par Ferkhat M'Henni à ses fans de la maison Tahar Djaout après sa visite à Tel-Aviv, ont quelque peu attendri Belhouchet sur le sort de la grande nation talmude et de son peuple. Convaincu de la légitimité de Natanyahu à charcuter les Arabes (avec qui notre Zigomar a d'ailleurs des comptes à régler), il n'oserai enfreindre la loi du silence talmude stipulant de ne jamais témoigner contre un coreligionnaire !
Le pèlerinage à Tel Aviv accompli par ses copains du MIK-MAK, pour un re-nouveau spirituel dédié au culte de la Kahina, l'a tellement affecté qu'il s'est ouvertement engagé dans les sournoiserie de la renaissance judaïque en Algérie. L'indulgence envers l'entité criminelle juive est donc pleinement Kosher et théologiquement compatible.
Ce silence a duré jusqu'au 14.09.2013, après qu'un article inconsistant et superficiel de M.Larbi ait tenté de combler le vide créé par 20 ans d'omerta ! Fausse alerte ! Ce souillon de la désinformation ne connaîtra jamais le repenti, parce que garrotté par le proxénète BNP Paribas.
L'adoption de la règle n° 1  expliquerait le silence de la rédaction sur les crimes d’Israël, en accord encore une fois avec la loi talmude prohibant la dénonciation d'un coreligionnaire.

 Lisons le mensonge effrontée par le déculotté Hacen Ouali décrivant la situation le 28.08.2013 :«Les Alliés contre les pays de «l’Axe» (reprise de l'expression de Bush "Axe du Mal " collé aux pays récalcitrants opposés au NOM) :
 «Isolé au plan diplomatique, la Russie, seule face au monde, tente d’éviter une attaque militaire contre la Syrie. Indéfectible soutien du régime de Bachar Al Assad, Moscou ne désespère pas de voir la solution politique l’emporter.»
Une fourberie dialectique digne des enseignements dispensés par la "Freedom House" qui a formé tant de personnels à El watan !
"Isolé ? Face au monde ?"
D'un tour de main et une plume venimeuse dans l'autre, l'agent des Rothschildes tente une intrusion dans l'argumentation de la règle 7 : "Mettre en doute les motifs. Estropier ou amplifier tout fait qui pourrait insinuer que l'opposant opère à partir d'un agenda personnel occulte ou d'un autre subterfuge. Cela évite de discuter les questions sensibles et place l'accusé sur la défensive."
Dissimulation d'un fait majeur : l'opposition à l'aventure militaire étasunienne de dizaines de pays (dont l'Allemagne), et de celle de pratiquement la majorité de l'humanité (dont le peuple américain).
Que traduit l'article de ce journaliste crapuleux, sinon qu'il supporte la guerre en dénigrant la Russie qui elle, patiemment, tente d'éviter le pire en appelant au dialogue politique et au refus des armes ? La position de l'Algérie également ne cadre pas avec la ligne du quotidien depuis déjà bien longtemps, lorsque Bouteflika s'est refusé d'intervenir dans la guerre civile en Libye et au Mali.  
D'où provient cette animosité d'El Watan envers les arabes qui n'a d'égale que la haine des juifs envers eux ?
La réponse est simple, elle est due au fait que la rédaction d'El-Watan, depuis le lancement du quotidien, est impliquée dans la subversion dirigée de Paris-Sion, le géniteur de ce nids de sayanim en Algérie. Financé et conseillé par BNP Paribas, un outil des Rothschild, elle ne diffuse que la propagande brevetée Kosher, sinon les comptes en banque risquent d'être bloqués !
Aucune mention des terroristes d'El Nusra et de leurs actes barbares ni de leurs sponsors les défenseurs de la démoncratie : USA/Israél/UK/Qatar/Saoudia/Turquie ! Pas une seule accusation n'a jamais était dirigée contre leurs crimes et le danger qui menace la stabilité de la région ou carrément l'existence de la planète!
En un mot El Watan est un allié des agresseurs qui frappent à nos portes !
Autre explication de cette omission volontaire, en refusant de mentionner la participation prépondérante d’Israël (le fer de lance de la conspiration), est l'obédience à la  "Règle n°1" mentionnée plus haut. Les relations d'El-Watan avec les fondations de Brezjinsky ont été fructueuses, les scribouillards d'El- Watan ont parfaitement assimilé la science de la déception et du mensonge enseignée à New York et à Paris! (Note 4)
L'information pour éclairer et instruire, ou élever la conscience du lecteur, se fait rare et est l'apanage de très peu d'individus intègres respectueux de la morale, ou en général soumis à la volonté divine qui leur interdit le mensonge. Ces laïques aux penchants de tordus, de rebelles contre Dieu, d'islamophobes, d'avocats de toutes les abominations de la Fin des Temps, sont irrécupérables. Ils ont signé un pacte avec les Enfants de Satan et sont par conséquence alliés des démons et des forces maléfiques de la Terre, ce qui explique en partie leur arrogance provocatrice.
 L'impression générale qui domine l'esprit des observateurs avertis est que le mensonge est devenu la norme suite à la domination des média par les Kosher Nostra qui fait honneur à son Maître, en révélant leur talent de manipulateur, en inversant la réalité, et en falsifiant la perception des faits vécus.
D'autre part à El Watan, l'AFP est la source d'inspiration et la norme à respecter. La majorité des titres traitant de la Syrie sont une reprise littérales des dépêches de l'agence; rappelons encore une fois que cette coopération est due à la dépendance du quotidien envers la "propriété" des Rothschild", BNP Paribas ! La pratique du copier-coller chez le quotidien n'est pas le fruit d'un manque de lucidité, d'imagination, de moyens logistiques ou humains, d'esprit critique, de sens de l'observation, ou d'argumentation, mais parce que son contrat lui interdit de dévier d'une virgule du message officiel de la désinformation talmude !!
Algérie 
Les facultés, capacités, techniques d'intox, et l'esprit alerte d'El-Watan sont mobilisés uniquement pour remplir le rôle de Cheval de Troie servant des objectifs prédéterminés tels la démolition de Bouteflika et son programme; activer la sape sociale pour une démobilisation de l'opinion, distiller la désinformation dans toutes ses formes, etc...En un mot pratiquer le subversion.
L'offensive contre le gênant président Boutéflika par l'usage de la rumeur, des plus mesquines insinuations, et de la plus indigne forme de diffamation, est une fixation (de l'Agenda). Indisposé par son état de santé, Bouteflika et sa famille ont fait l'objet d'une des plus viles campagnes de calomnies, d'insultes, d'accusations non-fondées et de rumeurs malveillantes, enregistrée dans l'histoire de la presse nationale et peut être même internationale. Aucune retenue de la part de la nébuleuse de la désinformation. Toutes les crapules occupant le champ médiatique, ont célébré en chœur la mort prématurée de l'homme. Celui qui a redonné à l'Algérie sa stabilité, sa sécurité, son indépendance (après qu'elle ait été confisquée par les "clubs financiers" juifs), sa relance économique, son armée professionnelle, l'eau courante à pratiquement tout le pays, logé la moitié de la population, inauguré des autoroutes d'Alger à Tamanrasset, etc, etc.... ! Le pays s'est transformé en un gigantesque chantier !
Le revers de la médaille est la corruption. À propos de la corruption qui règne, qui en est responsable ?
La question est  à poser à ceux qui ont gouverné le pays avant son arrivée en 1999 : Hamrouche, Benbitour, Benflis, Ghozali et bien avant eux Boukharouba ! Sans oublier la nuée de ministres impotents des gouvernements "révolutionnaires" et populistes, carrément engagés dans les intrigues occultes et malveillantes du "pouvoir de l'ombre" d'essence maçonnique ! Pourquoi cet acharnement contre un homme malade, qu'on a tenté d'enterrer vivant ! La vie et la mort étant l'apanage d'ALLAH non celui des médecins qualifié ou de journalistes lanceurs de mauvais sorts.
Les "Tayabate El Hammam", aigries par l’excès de commérages, ont donc vendu la peau du lion avant de l'avoir tué (littéralement) ! Déshabillées et exposées par leur infâme nature et ayant empiété les normes de la déontologie, du civisme, de l'éthique morale (pour ne pas dire musulmane un palier auquel ces gens n'ont jamais accès), elles ruminent leur amertume
Au même moment le président sud africain était hospitalisé. Les press-tituées licenciées de la maisons close Tahar Djaout se lamentaient sur son sort et récitérent des prières pour que le stérile Mandéla surmonte ses troubles de santé. Pour outrager le peuple algérien et détourner son attention de l'enjeu de l'heure ils s'étalèrent sur l'état de santé de la mascotte du Nouvel Ordre Mondial qui a livré son pays aux banquiers shylock en échange d'un prix Nobel de la paix !
"Les écrits restent" et après décantation du tumulte médiatique qui a suivi l'aggravation de l'état de santé du président, une revue des attaques ricochet lancées contre l'Algérie via son président souffrant, et la tentative de déstabilisation orchestrée par les ennemis de l'intérieur, permettra de mettre à nu le complot et ses participants, et surtout d'étudier les possibilité de rétribution de ces parasites après leur tentative de coup d'état silencieux. Ayant échoué dans leur mésaventure, ils paniquent à l'idée de voir Bouteflika reprendre ses forces et se charger de nettoyer cette vermine des média. Allah dans son immense bonté a entendu les louanges des Musulmans reconnaissants des bienfaits répandus durant l'ère de Bouteflika, et retournera la vindicte des infidèles contre leur propre sort. 
Parce qu'avant tout, et après avoir supprimer les futilités rhétoriques et
l'étalage des arguments prouvant la mauvaise foi des opposants au Président, il est simplement facile de circonscrire le débat en précisant l'enjeu du combat et les camps adverses présents.
 Le combat qui se livre aujourd'hui oppose
1- le pouvoir de l'ombre qui englobe :
-la nébuleuse médiatique recrutée par les éternels prédateurs de la juiverie internationale
-les "employés" maçonniques de la branche "goyim" du Nouvel Ordre Mondial,
- les cupides et insatiables transfuges de la révolution, pilleurs des biens publiques d'antan, qui ne détiennent plus le pouvoir absolu conventionné par la gabegie du règne de Boukharouba,
-les égarés infidèles, arabophobes et islamophobes, des dogmes laïcs-athéistes, des mouvements sionistes amazighs qui prêchent un retour à la religion de la Kahina malgré le refus des Rabbins de Tel Aviv  à homologuer leur renouveau judaïque. Signe d'insanité et d'aliénation de ces aveugles le terme "immigration" est devenu "diaspora" ! Rêve-t-ils de quelque terre promise ? Débile !
2-les algériens patriotes qui militent pour une Algérie prospère  en déclarant
-leur appartenance à l'Islam sunnite malékite (répudiant le rite satanique wahhabite),
-leur adhésion et soutient à la politique engagée par le président Bouteflika qui a prouvé son efficacité à surmonter les grands défis lancés à la face de l'Algérie. Défis légués par les responsables précédents inaptes à gouverner. Ce soutien a d'ailleurs été réaffirmé à TROIS REPRISES. Malgré la tare de la corruption qui affecte le pays après les affres du socialisme mensonger, et en dépit du travail de sape (blocage des rouages de l'état) opéré par l'opposition acharnée furtive du groupe "1".
La perspective d'un QUATRIEME MANDAT a déclenché une hystérie dans le camp des judas qui s'agitent frénétiquement et abusent de la liberté d'expression en lançant des attaques personnelles contre Bouteflika.
Jugez en vous-même:
El-Watan (11.09.13): "Bouteflika a reçu trois fois Gaïd Salah et Sellal en une semaine. Des «audiences» et des interrogations".
«Depuis sa première apparition suite à son accident vasculaire cérébral aux Invalides, Bouteflika n’a reçu officiellement plus fréquemment que Sellal et Gaïd Salah, ce qui invite à croire en l’existence, si ce n’est d’une crise, d’une méfiance l’égard d’autres membres du sérail. Malade, il ne s’entoure que de ses proches et des personnes qu’il maîtrise. Le Premier ministre lui assurant une mainmise sur la gestion des affaires courantes et le chef d’état-major lui garantirait de manœuvrer la grande muette jusqu’à prémunir son clan de toute attaque interne. N’ayant que sept mois pour assurer le maintien de son clan au pouvoir, Bouteflika jouera toutes les cartes, même malade, afin de garantir si ce n’est son maintien, l’absolution de ses proches de toutes poursuites ou représailles. »  
Remarque importante :
Que penser du travail d'investigation de cette association d'imposteurs de l'information qui paraissent acculés par quelque échéance à respecter, ou par un objectif déterminé incontournable ?
Par peur de subir des représailles ou un châtiment sévère si leur mission n'est pas accomplie, ils semblerait qu'ils aient perdu toute sens de la modération, crainte de la loi anti-diffamation, ou de sanctions légales et pénales qui frapperaient leur hystérie de mensonges et d'accusations gratuites non-fondées.
Je crois que leurs puissants commanditaires leur ont fixé un objectif urgent et des délais à respecter. Au travers de leurs pirouettes et leurs sauts acrobatiques de cascadeurs téméraires ils dévoilent leur frayeur majeure : la ré-élection de Bouteflika !
Car ce dernier même physiquement éprouvé, présente une courbe de convalescence ascendante (une faveur d'Allah), ce qui pétrifie d'effroi les états-majors de la subversion. Dans la panique, ils ne savent plus où donner de la tête et ont lâché les démons du mensonge qui courent dans toutes les directions. Un vrai spectacle !
Les accusations relevant du divinatoire et du spéculatif, déferlent à un tel rythme sur notre Président qu'elles font tourner les rotatives de l'intox jusqu'à les chauffer à blanc, causant des incendies dans les imprimeries !
Une brève revue de ce nouveau genre de pratique journalistique (occulte) effectué par les presse-tituées de la démoncratie est présentée dans l'article qui suivra. En avant goût de ce que l'on découvrira est une vague d'ésotérisme médiatique qui a métamorphosé nos "tayyabates" de bain maure en "Gazzanates" et "Chouafates" (sorcières/magiciennes) !
_____________________________________________
Note 1  :
L'idée m'effleure parfois l'esprit, d'avoir injustement singularisé El-Watan et de l'avoir ciblé pour un diagnostique détaillé et en l'accablant spécialement des forfaitures que partagent consciemment ou par inadvertance d'autres quotidiens. La vérité est qu'astreint au respect de l'élaboration de commentaires objectifs, la nécessité de limiter le champ d'investigation au seul El Watan permet une meilleure analyse du sujet, car élargie aux autres quotidiens l'étude se "diluerait" et la pertinence des résultats en souffrirait. Disons qu'El watan constitue un cas d'école de la subversion talmude au cœur des média algériens.
Que le lecteur fortuit qui accéderait à ce blog, sache que les conclusions arrêtées sur les machinations subversives du quotidien sont valables pour un grand nombre d'autres supports de l'information. Car ils appartiennent souvent à une nébuleuse dont les membres ont des liens intimes, agissent selon des desseins occultes communs, ou poursuivent des objectifs concis tracés par les "éternels prédateurs", dans ce cas de la France Koshérisée. Une majorité se servent des média comme véhicule de la manipulation qui permet de perpétuer l'inculture de la masse et de la détourner des enjeux réels. La dévalorisation voulue de l'éducation a accompli un traitement préparatoire en supprimant la réflexion intelligente et en automatisant la pensée par des conditionnements pavloviens (les fameux systèmes communistes d'Europe de l'Est). L'opinion est ainsi désarmée et est une proie facile pour ceux dont le premier souci est la défense et la préservation d'intérêts acquis illicitement; intérêts divers gravitant autour des cercles de la franc-maçonnerie, des tenants du libéralisme parasite et pillard, de la fraude religieuse de l'islam-mimisme wahhabite (voir la débandade FM en Égypte), des adeptes d'idéologies utopiques, des politiciens véreux auteurs d'abus de pouvoir et de détournements, etc...
Note 2 :
Le message qui fixe les directives adressées aux média complices d’Israël se résume à :
priorité n° 1 : Le déclenchement de la guerre (au profit singulier d’Israël et de l'agenda des "Protocoles") doit être présenté comme une fatalité inévitable, une fin humanitaire, un service au peuple syrien, une punition du "tyran El assad", pour l'instauration de la démocratie, etc...
priorité n° 2 : Utiliser tous les prétextes imaginables justifiant cette guerre, mais synchroniser et mettre à jour les options traitées couramment, c.a.d celles "officielles" de l'AFP, Reuters, administration américaine, François Hollande et son gouvernement, etc..

Note 3 :
Le génocide tacite et programmé est enrobé de contre sens, de tournures de langage ambiguës, selon des techniques sophistiquées du langage mensonger de criminels de guerre récidivistes, et commercialisé en Droit De Protéger (Right To Protect). Le Mal est le Bien, Le Bien devient Le Mal. Les valeurs de l'humanité sont inversées : le pillage (usure des banques) est qualifié "d'aide"; l'agression outrancière (de l'OTAN/Israél) contre les Musulmans est la défense du monde civilisé; tandis que la légitime défense et la préservation de droits nationaux sont une violation du droit international;  dans le même contexte les genres sont dilués à travers le normalisation de la créature hybride classée "3em sexe". Le Monde dans sa totalité est dénaturé dans une offensive de Satan et de ses sous-fifres pour corrompre l'ordre divin et altérer le sens du licite et de l’illicite.
-Comment ne pas désapprouver la ligne éditoriale des média qui prennent position en faveur de toutes les calamités qui tourmentent l'humanité ?
Un choix justifié par quelques nobles idéaux ?
-Non !
-Uniquement au nom d'intérêts occultes ou d'utopies frauduleuses !  
-Le rang accordé à l'homme, élevé au dessus du reste de la création est la cible des intrigues qu'organisent les Enfants de Satan en vue de détourner l'humanité de sa mission. Tous les moyens sont mis en œuvre pour corrompre la nature humaine par des campagnes incessantes d'aliénation culturelle et spirituelle. Les flots quotidiens de mensonges et d'aberrations se déversent via les media sous contrôle pour banaliser les plus perverses et immorales, pratiques et convictions sociales.
Au sein de cette monstrueuse conspiration juive, des acteurs de différents horizons mus par l'intérêt activent en parfaite harmonie avec leurs maîtres talmudes. Les mieux documentés sont ceux appartenant aux loges maçonniques. Ajoutons les innombrables agents/mercenaires de toutes les classes sociales et professionnelles qui sont employés par les services étrangers (tous liés au MOSSAD).
 Qu'El-Watan soit complice de la mensongerie déversée par Israël et ses réseaux de la subversion est une malheureuse fatalité que les Algériens sauront gérer. Les dépêches d'AFP, les déclarations unilatérales des porte-paroles américains, français, ou anglais, sont répercutées intégralement, pour être en accord avec l'agenda du moment.
-Pourquoi ?
-Simplement parce que la chambre de résonance est réglée selon les exigences du sponsor, la main qui le nourrit, la succursale Rothschildienne  BNP Paribas !

Note 4 :
Les mêmes techniques sont utilisées lors de la couverture des agissements des fauteurs de trouble amazighs sectaires et de ceux qui sont affiliés au sionisme de France ! Le même traitement est inlassablement réservé à Bouteflika depuis 1999, avant même qu'il n'ait entamé son mandat, et de manière plus provocante depuis qu'il a démontré son habileté à éluder les pièges tendus à l'Algérie, la dette extérieure manigancée par les shylocks n'en étant pas des moindres.   
La subversion médiatique sur toute la ligne, au profit de la juiverie internationale, est la mission assigné à Belhouchet et à ses acolytes depuis la sortie du quotidien et son lancement par la Kosher Nostra parisienne. Examinés un par un, ou en tant que clique, TOUS les journalistes de ce quotidien adhèrent à la ligne éditoriale dictée de Paris-Sion.
Si la besogne sournoise accomplie par le quotidien ne mérite pas l'inculpation de haute trahison, il serait alors de notre devoir de rapatrier les Harkis de France, les indemniser, et leur présenter des excuses pour les peines qu'ils ont endurées !

Note 5 :
Veteranstoday.com (13 Sept. 2013) (Traduction) :
"Les preuves s'accumulent sur les "rebelles" syriens responsables des attaques d'Août 2013".
«.....
· E-mails piratés citant les sociétés contractantes américaines dans la planification et l'exécution de l'opération;
· Reportages de journalistes d'investigation en Géorgie;
·
Reportages de Press-TV en provenance de Turquie détaillant les ADM transitant vers la Syrie;
· Saisie
par la Turquie des livraisons Sarin destinées à Al Nusra;
· Les déclarations faites au FBI par Eric Haroon qui ont conduit à son arrestation, sa mise sous silence et les frottis de presse;
· L'arrestation d'un général turc à Alep il ya deux jours;
· Vidéos de rebelles utilisant le gaz sarin;
· Vidéos de chefs rebelles admettant l'utilisation d'armes chimiques;
· Témoignages et preuves matérielles présentées par la Russie;
. Avertissements de l'Iran aux États-Unis à partir de Mars, décrivant la contrebande de Sarin vers la Syrie
...»  

______________________________________________

 A Suivre..... "L'Algérie Face Aux Défis De La Désinformation Et Des Média Scélérats. "

Aucun commentaire: