30 sept. 2013

L'Algérie Face À La Désinformation. Les Charognards Des Média Paniquent.

Pour compléter l'analyse de l'article précédent , nous allons tenter d'examiner la déferlante d'écrits virulents qui submergent la presse écrite et le web depuis le retour de Bouteflika et son miraculeux rétablissement.
Le Lion et Les Charognards
Le lion absent, les hyènes et les chacals étaient accourus pensant pouvoir enfin conquérir la savane. Bien mal leur en a pris d'avoir vendu la peau du lion avant que le destin n'ait décrété sa fin. Dans la panique et le désordre ils tentent maintenant d'échapper à ses crocs dont la puissance briserait leurs os. Pour dissimuler leur effroi elles n'ont que les ricanements stridents et des aboiements lugubres pour couvrir leur fuite. Malgré le vacarme des charognards, le lion a commencé à remettre de l'ordre dans son royaume, les bêtes impudentes sont exécutées !
Le champ médiatique est aujourd'hui livré à des mercenaires au service d'objectifs occultes fixés par un pouvoir de l'ombre. L'information n'informe plus mais sert à manipuler, à façonner, et surtout à désorienter l'opinion.
Le combat mené au nom de la défense de la liberté d'expression n'avait pour fin que l'instauration d'un monopole de l'information aux mains d'une nébuleuse subversive dont les ramifications s'étendent jusqu'au cartel des média talmude. En étroite coordination avec le pouvoir juif, ces média, majoritairement "indépendants", œuvrent à faciliter et à cautionner toutes les incursions locales du Nouvel Ordre Mondial Juif canalisées dans :
- le "diviser pour régner", par la promotion de la gabegie du renouveau judaïque amazigh aux intonations sionistes ou des groupes marginaux laïcs/athées légués par le colonisateur français,
- le féminisme décousu qui mène à la détresse de la femme dû au déséquilibre psychique du célibat, à la frustration de ne pouvoir remplir son rôle hautement gratifiant de mère, et en la transformant en un simple rouage/esclave du progrès matériel; ce qui disloque la cellule familiale et enfante un antagonisme factice entre hommes et femmes;
- l’accommodation du redéploiement des banques juives dans le système financier et économique du pays sous le camouflage du néo-libéralisme chimérique, avec la tentative de généralisation de la pratique de l'usure maudite par Dieu et ses Prophètes; 
- la banalisation des mouvements associatifs et tendances sociales qui militent pour les abominations de la laïcité, de l'athéisme, des pratiques de sodome, des arts et de la culture dégénérés au contenu satanique;
- la consécration des sciences sociales frauduleuses qui déprécient l'homme en lui déniant sa nature spirituelle et en l'assimilant à un "tube digestif" à la quête d'un maximum de plaisir (les théories microéconomiques de l'utilité);
- le déploiement des ONG financées par les tenants du NOM qui
brandissent ces organisations comme fer de lance des campagnes de déstabilisation (révolutions de couleur) et le détonateur des printemps arabes (oxymores de déstabilisation, guerres civiles et conflits internes).
Devant cette offensive généralisée permanente, à plusieurs fronts, le naïf citoyen est témoin de cette guerre silencieuse, mais amorphe, ne réagit pas paralysé par l'intox des média en qui il a foi. Il ingurgite tout ce que lui délivrent les "news", là où elles sont disponibles. Sans discernement ni méfiance, il ne peut admettre que les services d'information ont des motivations autres que de dire la vérité. Cette infirmité du citoyen-récipient est d'autant plus accentuée lorsque le message est enveloppé de l'imposture qui consiste à attribuer des dires et des vues à quelque personnalité célébre avec le titre : "doctor", "détenteur d'un PhD ", "expert".  "Le docteur Benbitour a déclaré : «bla, bla, bla» est un additif qui aide à faire passer la pillule (le mensonge).
La majorité de l'opinion ne réalise pas que les média constituent des armes dirigées contre la nation et le peuple. Les "nouvelles" sont en réalité modelées par des experts en communication et deviennent des projectiles enrobés d'un venin puissant : l'intox. Ce venin pénètre le conscient et le subconscient de la victime, floue sa perception de la réalité, et sape son moral. Un mensonge répété "en boucle" est perçu comme vérité, selon la technique manipulatrice du "faire croire". Les média mercenaires qui se réclamaient de la défense de la liberté d'expression avaient donc pour objectif d'occuper la place publique et de prendre en otage la communication/information. Commandité à distance (exemple des dépêches AFP d'El Watan), l'opinion est à l'écoute des maîtres talmudes et a livré son destin à la manipulation ennemi. L'offensive visant le contrôle des esprits et la manipulation des masses est l'enjeu de tous les pouvoirs, bienfaisants ou malveillants. Les média qui se sont accoquinés avec la Kosher Nostra sont des mercenaires, des harkis d'un nouveau genre, armés d'une plume et non d'un fusil. Mais leurs méfaits et les dégâts qu'ils occasionnent sont plus importants car ils provoquent l'amnésie et préparent l'individu à l'esclavage. Esclavage qu'il finit tristement par adorer, car le percevant faussement comme "démocratie", "liberté", "progrès", ne fusse que pour les dépassements moraux et religieux (permissivité, débauche) qu'il autorise. Une fois le cycle de conditionnement accompli, les tubes digestifs sont alors présentés en offrande au petit architecte du Nouvel Ordre Mondial, lors d'orgies de sacrifice humain qui ont pour nom "guerre civile", "printemps arabe", "révolution de jasmin", "changement de régime", etc ...
Les techniques subtiles du mensonge, des contre vérités, des insinuations malveillantes, des rumeurs désobligeantes, et de l'oxymore, font partie des cursus offerts aux journalistes bénéficiaires de bourses de formation dans les instituts (Lille, etc...) gérés par la Kosher Nostra. Ces mercenaires de la plume introduits parmi nous sont plus nocifs que les soldats des armées d'envahisseurs, ils sont "l'ennemi de l'intérieur", danger que Ciceron a immortalisé dans la tirade
« Une nation peut survivre à ses fous et même à ses ambitieux. Mais, elle ne peut survivre à la trahison provenant de l’intérieur. Un ennemi aux portes est moins redoutable, car il est bien connu et il transporte ses bannières ouvertement. Mais, les traîtres se promènent parmi eux entrant par les portes librement, leurs murmures cachés circulent à travers toutes les ruelles et sont  entendus dans les couloirs même du gouvernement. Pour que le traître ne paraisse pas comme un traître, il doit parler avec les accents familiers à ses victimes, et il doit arborer leur visage et leurs vêtements, et il doit faire appel à la bassesse qui se trouve profondément dans le cœur de tous les hommes. Le traître pourrit l’âme d’une nation et il travaille en secret et comme un inconnu dans la nuit afin de miner les piliers d’une ville, et il infecte le corps politique de sorte qu’il ne puisse plus résister. Un meurtrier est moins à craindre. »
Il est indispensable pour tout ardent chercheur et défenseur de la vérité, sans laquelle la réalité ne peut être perçue, de reconnaître que le flot d'information qui inonde le champ audiovisuel et l'écrit n'est pas destiné à éclairer, à instruire, à éduquer, ni à faire de lui un meilleur citoyen.
Il est surtout le levier de pouvoir de centres d'intérêts divers, politiques, économiques, idéologiques, religieux et surtout occultes/secrets. Cette perversion de l'information est essentiellement due à la machination subversive entreprise par les "démons de Sion" qui furent les premiers à saisir l'importance de son contrôle et de son exploitation. Ce projet de domination des média de masse (depuis Gutenberg) n'a épargné aucun pays ni continent, ni l'Algérie. L'incursion du pouvoir talmude dans nos média s'est faite d'abord par leurs mandataires et idiots utiles de la franc-maçonnerie recrutés par les loges européennes, et elle se poursuit par le biais de nombreux quotidiens, sites internet, chaînes de TV et de Radio, qui investissent le monde de l'information depuis 1988.
L'exemple typique est celui des quotidiens "El-Watan" et "El Khabar" directement financés par la juiverie de France (banque Paribas).
L'étude de nombreux autres organes devrait dévoiler les sponsors déclarés ou occultes (en arrière plan) servant :
- le monde des affaires et du néo-libéralisme prédateur cheval-de-Troie des usuriers shilocks (ex: Issad Rebrab et son projet Djen-Djen de 30 milliards de $),
- les partis de la dissension (laics et islamimiques) dirigés de New York et plus obscènement de Riadh/Doha (les cornes de Satan ou Najd)
- les associations militant pour le régionalisme et la division sous différents prétextes (culturels, économiques, linguistiques, sectaires et religieux)
- les "candidats à la présidence" (de la république maçonnique et des vaches à traire, système légué par le GM Boukharouba) et
- les porte-paroles des manigances visant la déstabilisation du pays sous couvert des leurres mondialistes des ONG juives (ONU, Brezjinsky, Kissinger, Soros) mobilisées pour la défense des "droits" (sélectifs, discriminatoires, sectaires, improvisés, à vitesse variable et "élastiques" car adaptés au client ou à l'ami ! ). 
Quelle méthode adopter pour sortir du carcan ?
D'abord les objectifs :
- rester informé,
- être conscient des enjeux capitaux qui pèsent sur notre devenir,
- être mobilisé pour les causes justes, le patriotisme étant un prérequis à tout engagement et non une vue de l'esprit, ou une mode du passé,
- se protéger du travail de sape psychologique des média (les harraguas en sont victimes),
- se distancer du militantisme prêché par les agents de la dissension et du diviser-pour-régner, mouvement se réclamant comme ouverture vers la démocratie (laïcité satanique), ou califat islamiste (wahhabisme, autre arcade satanique)  
- se protéger physiquement des attaques malveillantes à caractère génocidaire ciblant les tubes digestifs et les goyim en général (intoxication alimentaire chimique, vaccination massive nocive, etc...),
- connaître son ennemi, et rallier les causes d'autres patriotes (*) qui se sacrifient pour l'intérêt collectif,
- se documenter en consultant les sites qui s'investissent dans le combat contre le Nouvel Ordre Mondial et ses principaux tenants, la juiverie internationale ou caste des enfants de Satan, et
- en lisant les œuvres d'historiens intègres (nombreuses en langue Anglaise, mais facilement traduisibles avec les outils de traduction du Net)
qui élucident les grands événements des siècles derniers en dévoilant les dessous des comptes rendus frauduleux publiés par la Kosher Nostra dans tous les manuels et les média. Sans une perception de l'histoire réelle (pas l'officielle !), le présent ne peut être appréhendé et les chicanes de la conspiration talmude contre nous demeureront imperceptibles.  
                                                            À Suivre....
___________________________________________
(*) Note :
 À ce propos et tout au long de ce blog mon opinion et mes convictions demeurent inébranlables sur le rôle historique de Boutéflika et ses choix stratégiques qui ont sauvé le pays grâce
- au rétablissement de la sécurité, éradication du terrorisme, et modernisation/professionnalisation de l'ANP,
- au recouvrement de l'indépendance nationale (financière et politique) après liquidation irréversible de la dette auprès des banques shylocks qui saignent les peuples de la planète et dictent leurs conditions impitoyables,
- à la réorganisation de l'OPEP et la revalorisation du prix des hydrocarbures avec cumul de réserves monétaires (le FMI frappant à nos portes pour une aide !)
- au lancement de plans de développement colossaux appuyés par la modernisation de l'agriculture, des infrastructures, de la santé, de l'éducation, de l'habitat, du transport, etc...
-au soutien et encouragement aux jeunes par leur intégration dans la vie économique et pour lutter contre le chômage, grâce à des mesures sociales et financières uniques et innovatrices, qu'aucun autre pays ne pourrait entreprendre dans la conjoncture actuelle,
- au soutien (indéfectible) aux produits alimentaires de base malgré la pression des FMI/BM/OMC (lors négociations d'adhésion à l'OMC),
- au maintien et à la préservation de la paix et de la stabilité dans un environnement universel chaotique, et grâce à une diplomatie intelligente et à des mesures préventives ( sécurisation avancée de nos frontières).
Ces accomplissements exceptionnels n'ont pas mis fin au harcèlement ininterrompu des mercenaires des média, qui ont axé leur diatribe calomnieuse contre le Président de tous les Algériens, sous prétexte de dénoncer les méfaits de la corruption. Les faits sont pervertis. Les responsables réels, issus de la nébuleuse héritée du socialisme spécifique et des cercles occultes du pouvoir (dont ceux des 'très chers frères") et qui étend ses tentacules dans toute l'administration sont intentionnellement épargnés et graciés. Aucune mention des judas qui pullulent dans les rouages de l'état et que Bouteflika a dû malgré lui côtoyer pour entamer ses travaux. Planqués dans tous les ministères, les administrations, les entreprises publiques, les entreprises privées, la société civile, les partis politiques toutes tendances, en un mot un monstre enfanté par la débauche du socialisme spécifique et de sa nomenklatura prédatrice, qui se saisit de tout ce qui est matériellment exploitable. Toutes ces sangsues parasitaires collées aux caisses de l'état auraient du logiquement achevé leur victime si ce n'était la bénédiction d'Allah qui l'ait maintenu en vie.
Le grand miracle est donc que le bateau "Algérie", malgré ses innombrables prises d'eau, puisse continuer à naviguer, encore une fois il faut le répéter, grâce aux prouesses de son commandant de bord !  
Le comble et le plus révoltant est l'ingratitude affichée par le peuple devant une telle générosité divine, et le manque de discernement devant le déferlement de propagande que les média mercenaires (l'ennemi de l'intérieur de dépendance étrangère) déversent quotidiennement depuis l'hospitalisation, et pire depuis le retour, du Président Boutéflika 
(qu'Allah aide à son rétablissement! ) 
_________________________________________

Aucun commentaire: