17 juil. 2012

El Watan Et Shoah-Banana : Le Quotidien De La Perfidie S'Engage dans La Chasse Aux Nazis !

On ne peut rester insensible à l'arrogance et à l'insolence du cheval de Troie Rothschildien "El Watan" qui ne cesse d'afficher son entière disponibilité au service de la juiverie internationale. 
Les années passent, mais sa ligne rédactionnelle demeure fidèle à son engagement subversif anti-algérien.
Reportant les attentats terroristes contre les populations civiles et les agents de l'ordre, le quotidien s'est toujours lancé dans la diatribe contre l'autorité qui "n'assure pas la sécurité des citoyens", couvrant minutieusement les marches de protestation, les manifestations, les déclarations des partis politiques locaux, et toutes les lamentations des mères ayant perdu leur enfants, des veuves leur mari, etc..
Concernant les victimes dénombrés parmi les militaires et les forces de l'ordre, seul le chiffre des victimes est mentionné !
Jamais, pendant 20 ans, n'a le quotidien publié un seul mot de condoléance, ou un message de compassion envers les milliers de jeunes algériens tombés victimes de la barbarie wahhabite. 
Par contre, pour les quatre Pères Blancs assassinés il y a 17 ans
toute une chronique leur est réservée avec les "oraisons funèbres" et "les cérémonies de recueillement", et les "discours des ambassadeurs ", et "les témoignages", et "les biographies", et les "gerbes de fleurs". 
De la même façon, le décès de Maatoub Lounes. Victime du prosélytisme évangélique des prédateurs de la croix, "Pères Blancs" ennemis de l'Algérie et éclaireurs de la sauvagerie coloniale, une commémoration internationale fut célébrée en son déshonneur car  frôlant l'hystérie religieuse et glorifiant le rebelle contre Allah.
Quel état moral désolant accable les égarés de la foi!
Objets d'une manipulation démoniaque des puissants agents de l'Église de Satan(*)  (Voir Lien :  "Le diable est à l'œuvre à l'intérieur du Vatican") ces transfuges de l'Islam ont perdu tout sens de la réalité et sont livrés à leurs instincts et fantasmes.
Leurs lamentations sont en fait légitimes, non pas suite à la mort violente du "rebelle" (un nom de guerre aux connotations peu flatteuses), mais pour son abandon de la religion authentique des Prophètes Abraham, Moise, Jésus et Mohamed (QPASSE), qu'il a troquée pour le paganisme du Vatican.
D'où  El-Watan détient-il sa haine des Algériens ?
Réponse simple : ses convictions religieuses (chrétiennes et juives !) et les choix culturels/politiques de l'amazighité sectaire et raciste qui ont divisé la socièté au grand bonheur des maitres de la conspiration talmude !
Pas un seul martyr de la cause nationale, soldat, gendarme, garde communal, policier, n'a mérité un seul mot de sympathie, ou une brève référence civique. Placés dans la balance des valeurs morales/religieuses/historiques/politiques d'El Watan, les milliers de Chouhadas ayant péri en braves patriotes algériens, défendant leur patrie, ne pèsent pas le poids de papier nécessaire à couvrir un minimum de détails sur leur existence sur Terre ! 
Par contraste, El Watan mobilise sa rédaction de mercenaires sionistes, et déverse intox provocante et insultes camouflées, lorsqu'il s'agit de promouvoir des valeurs allogènes, contraires à celles de la majorité. Ainsi une mythologie est fabriquée sur le corps de disparus dont l'existence a été dédiée à la dissension et la division du peuple algérien. Exploiter le capital historique de la discorde en inventant des héros/martyrs est une technique classique talmude du diviser pour régner. El Watan, à l'image de la nébuleuse sectaire juive (MIM-MAK et ANAWAD), invente des faits, les sur-dimensionne et les amplifie pour sanctifier l'existence galvaudée de personnages dénués de tout apport à l'humanité ou à leur communauté, sinon leur héritage de la haine et de la querelle :
-un chanteur de cabaret porté au devant de la scène publique par les puissants média sionistes dont la nocivité est connue et les intentions reconnues, 
-des pauvres moines illusionnés par leur propre dérive spirituelle,  qui auraient mieux fait de balayer devant leur porte les tares de leur société en décomposition morale/spirituelle/existentielle !
A propos des criminels juifs :
El Watan est toujours prudent et méticuleux lorsqu'il rapporte les méfaits et actes criminels de la tribu des talmudipèdes.
Les guerres mondiales, le léninisme/stalinisme, les guerres coloniales, le Vietnam, les agressions au Moyen Orient/Palestine, et les génocides commis tout au long des siècles passés, directement ou par tiers parti (proxy), ne reçoivent jamais les "soins" qu'ils méritent. Par contre, les pigistes/journalistes du quotidien sont en alerte lorsque l'intérêt de leurs commanditaires est en jeu, ils étalent alors leur science de l'analyse chirurgicale. L'article donne la nausée, tant il transpire le sentiment de vengeance maladive, démoniaque, que les juifs perpétuent allégrement de génération en génération. Ils découvrent leur nature malveillante inhumaine et leur rancune impitoyable, le pivot de leur haine envers les Goyim.
Et c'est le perfide El Watan, chambre de résonance du sionisme, qui répercute l'information dans le moindre détail, car tout écart ou omission lui couterait le gel de son financement par BNP Paribas, et qui nous enjoint de rester vigilant et veiller à ce que la Shoah-Banana demeure impunie. La poursuite de la vendetta juive contre ses ennemis (fictifs) est toujours de rigueur.
L'AFP  l'annonce sans pudeur : vindicte juive contre un vieillards de 97 ans !
De quelles normes de justice El Watan peut-il se revendiquer en
devenant l'avocat d'une tyrannie mondiale coupable de crimes génocidaires indescriptibles, d'une tyrannie (Israël-OTAN) qui piétine quotidiennement la légalité internationale, et dont les agressions meurtrières n'ont pas de précédents dans l'histoire du monde  ? 
Pour les mêmes raisons, El Watan s'agite depuis le "printemps arabe", et s'érige en champion de la destruction des pays arabes (Libye, Syrie, Irak). Prétextant l'instauration de la démocratie, mais en réalité au nom de rancœurs et d'animosités viscérales, héritées des fables contées par les Pères Blancs, qui d'ailleurs sillonnent toujours les contrées signalées pour leurs taux élevés de primitifs écervelés. 
L'objet de l'annonce de la découverte d'un nazi hongrois n'est pas d'informer, mais de créer la crainte et l'effroi dans l'opinion Goyim face à la sévérité et l'intransigeance du pouvoir juif, en prélude à la dictature du Nouvel Ordre Mondial. Il sert à aviser les Goyim des conséquences graves de leur éventuelle révolte "anti sémite" contre cette dictature. En un mot, nul ne peut échapper à la justice (sélective) du peuple élu (sic).
El Watan vous a avertis !
________________________
(*) «Don Gabriele Amorth, l'exorciste en chef du Vatican affirme que les multiples scandales d'abus sexuels des prêtres catholiques sur des enfants, partout dans le monde, sont la preuve que «le diable est à l'œuvre à l'intérieur du Vatican».
Le père Gabriele Amorth, 85, qui a été exorciste en chef du Vatican pendant 25 ans, affirme avoir traité 70.000 cas de possession démoniaque. Selon lui, les conséquences de l'infiltration satanique sont illustrées par les luttes de pouvoir au Vatican ainsi que des «cardinaux qui ne croient pas en Jésus, et les évêques qui sont liées au Démon".»
  

Aucun commentaire: