10 mars 2012

Algérie :La Nébuleuse De La Trahison Finalement Sous Les Projecteurs.





Une information importante de dernière minute complémentant cet article :(Lien !!) «Boumala a rencontré Obama ! » et "Ahmed Bensaada écrit à "algeriepatriotique.com"
Déniché Sur le web, au Lien http://algeriepatriotique.com/article/parution-dun-livre-qui-evoque-le-role-subversif-des-etats-unis-en-algerie. Article | 4. mars 2012 - 6:11
«Fodil Boumala,Pantin des Américains.»
«Il s’agit d’un opuscule d’une centaine de pages mais ô combien édifiant. Que dire, même explosif ! Car s’agissant de l’Algérie, l’auteur cite, en ultime révélation, le nom d’associations et de membres de la «société civile» algériennes qui auraient bénéficié de subsides d’organismes américains qui «exportent» actuellement la démocratie dans le Monde arabe. Mais, d’abord, revenons au titre, Arabesque américaine, le rôle des États-Unis dans les révoltes de la rue arabe : il tient, en quelques pages, toutes ses promesses de mise à nu de cette vaste manipulation qui bouleverse actuellement le Monde arabe. Ce travail de recherche, «naïf et primaire» selon l’auteur, démontre comment la «spontanéité» de ces révoltes a été suscitée notamment grâce à un outil qui s’appelle Internet. L’auteur, Ahmed Bensaâda, docteur en physique de l’université de Montréal, qui a exercé notamment comme enseignant à l’université d’Oran, a dû remonter jusqu’aux révolutions colorées (Serbie, Géorgie, Ukraine et Kirghizistan) pour expliquer que, finalement, «le mode opératoire de ces révoltes a toutes les caractéristiques des révolutions colorées qui avaient secoué les pays de l’Est ». Et d’ajouter un peu plus loin : «Comme il est de notoriété publique que ces révolutions ont été structurées, formées et financées par des organismes américains, il serait logique de conclure qu’il y a présence d’une main américaine derrière ces révoltes de la rue arabe.» Parmi ces organismes américains qui «exportent» la «démocratie», l’auteur cite notamment l’US AID, la NED, Freedom House et Open Society Institute. Pour les nouvelles technologies, il cite bien sûr Google, Facebook et Twitter. Il y a également le redoutable logiciel de contournement de la censure, le fameux TOR. Concernant les Algériens qui auraient succombé au chant des sirènes de ces organismes américains, l’auteur cite, d’emblée, des membres de la défunte CNCD, boudée par les Algériens. Il cite, en l'occurrence, la LADDH de Mostefa Bouchachi qui aurait bénéficié, selon lui, de subventions de la NED au titre des exercices 2002, 2004 et 2005. Il y aussi le Snapap qui serait, selon l’auteur, en étroite relation avec le Solidarity Center, un des quatre satellites de la NED, spécialisé dans le mouvement syndical. Il citera, enfin, le nom de Fodil Boumala, l’ancien animateur de l’ENTV dont le récent voyage en Amérique du Nord n’est pas passé inaperçu. Pour conclure, ce livre, dont la vente-dédicace est prévue aujourd’hui dimanche à 14h à la librairie du Tiers-Monde (Alger), est à recommander même s’il s’agit dans le cas d’espèce de prêcher en Algérie des convertis. Depuis des siècles, les Algériens savent en effet reconnaître l’envahisseur (et ses affidés) de loin. Ce n’est sûrement pas la trahison de quelques «brebis galeuses» qui va ternir à la fin la réputation d’un pays connu précisément pour sa résistance sans fin.»
Aïcha K. (Fin de la citation) ____________________________________ 
Un article réconfortant car il annonce enfin un réveil de l'intelligentzia, représentée dans ce cas par Mr A.Bensaada, devant la multitude d'abus que les algériens subissent de la part "d'ennemis de l'intérieur" sans scrupules et apatrides. L'exemple de "l'Enflure", F.Boumala, est typique et trace un profil de ce genre d'énergumène qu'il est facile de repérer en suivant la piste des prétendus démocrates et ceux de l'opposition acharnée contre Boutéflika et le "système". Ce travail d'enquête pour exposer la nébuleuse de la trahison est accompli ici sur ce blog depuis 2008, les arguments sont détaillés et couvrent différents domaines d'activité des agents au service de la perfidie occidentale personnifiée par la talmuderie internationale. Rien n'échappe à leur travail de sape et toutes les activités humaines imaginables et les constantes nationales sont la cible de leur sabotage : l'économie, la culture, la religion, l'éducation, l'unité nationale, la santé publique, l'histoire, etc... L'infiltration des rouages de l'état, des média, des partis politiques, du secteur économique, par les harkis de la nouvelle colonisation étrangère est opérée depuis plusieurs décennies avec l'appui de la Franc-maçonnerie locale entièrement subordonnée à la haute hiérarchie des grandes loges de Paris/Londres/New York. Fodil Boumala, l'arrogante Enflure truffée d'animosité et de perfidie, à qui le Parlement européen ouvre ses portes pour faire entendre sa vindicte contre Boutéflika et l'Algérie, n'est que l'arbre qui cache la forêt des Benbitour, Said Saadi, Lamari (El Watan), Hidouci, Ghozali, Hadj Nacer, Belhouchet, et tant d'autres, que je dénonce, à cor et à cri tout au long de ce blog depuis 2008, certes sans l'envergure médiatique du célébrissime et autoritatif Dr. Bensaada (Allah ya-hafdhouh !)
Un heureux événement : la publication de l'étude du Dr. Bensaada, est un jalon dans le travail d'information indispensable à la prise de conscience par l'opinion des dangers qui guettent le pays. Sous forme "d'armes silencieuses", les menaces dirigées contre nous par les sou-fifres du NOM juif , ne sont pas reconnaissables par les outils traditionnels d'analyse politique et sociale, mais nécessitent une révision des concepts inculqués par ces agents du mensonge. Car le mensonge enrobé de pédantisme, d'oxymore, d'abstraction stériles, de statistiques orientées, d'utopies, d'absurdités scientifiques, et d'euphémisme, est le véhicule principal de leur travail de sape et d'aliénation : les fameuses "armes silencieuses" fournies par les laboratoires et think-tanks du NOM talmude. (Lien-EN , Lien-EN , Lien-FR , Lien-FR)


Bonne lecture !

Aucun commentaire: