21 janv. 2012

Media 2012: L’Algérie Soumise Au Pressing De la Nébuleuse Subversive Des Réseaux Talmudes.

 Ces réseaux recrutent des sous-fifres parmi
-1- les Harkis de la plume (principalement agents des Rothschilds-BNP Paribas dans la presse),
-2- les mercenaires islam-mimiques locaux dirigés principalement de Londres, et plus récemment de Qatar,
-3- des adhérents aux utopies mondialistes(*) dont se réclament les ONG sponsorisées par les fondations US (Brezjinsky-Soros-Kissinger), et leurs ramifications dans certains partis politiques séculaires, sectaires ou autonomistes,
-4- la multitude de "chers frères" dont l'allégeance est, exclusivement, sous serment, réservée à la hiérarchie de leur obédience maçonnique (loges françaises et italiennes !) et dont le trait principal est la poursuite des jouissances terrestres et les rétributions matérielles,
  tendues de la main de la haute hiérarchie de la franc-maçonnerie (étrangère). Quel pauvre transaction que leur commerce, qui s'effectue, généralement à leur insu, sous l'autorité du "petit architecte", l'éternel Grand Menteur.
Rien que ça ! 
-5- Ceci sans compter les ennemis traditionnels qui travaillent d'arrache pied, à travers les canaux diplomatiques officiels et secrets, et harcèlent le gouvernement pour le soumettre au diktat du NWO, en exigeant par exemple, et pour le provoquer, sa participation, sinon son approbation, aux opérations menées depuis 2003 en Afghanistan, Irak, Liban, Libye, et autres pays. Tous aujourd'hui détruits et soumis à la domination des proxies sous les ordres des démons de Sion.
Devant la multitude et la variété des forces subversives qui œuvrent à instaurer sur toute la planète le chaos, prélude au nuevo ordem mundial,  l'Algérie est confrontée à une tentative de déstabilisation identique à celle exercée contre les pays qui occupent le devant de la scène médiatique, Iran, Syrie, Somalie, Liban, et hier, la défunte Libye. Plus subtile cette campagne, contre le pays des martyrs béni et défendu par le Tout Puissant Allah, et présente une particularité dans ce qu’elle ne trouve pas l'occasion d'avancer un prétexte qui puisse servir de motif à l'adversité, grâce à la transparence de la politique extérieure algérienne, à son respect de la légalité internationale, et à son refus d'ingérence dans les affaires d'autrui. Il en découle que le pays vogue sans heurt entre les écueils qui se dressent sur sa course, et navigue sereinement vers un avenir radieux. Le gouvernail est, par la bénédiction divine, aux mains d'un commandant de bord prédestiné pour cette mission périlleuse qui exige la maitrise dans les manœuvres délicates dans une conjoncture difficile et hostile, de cette fin des temps.
Le miracle est manifeste, dans l'environnement  tumultueux de crises et de tragédies humaines marquant la scène internationale. Cette réalité est hélas occultée intentionnellement sous un barrage de mensonges et d'intox déversés sans répit par les média affiliés à la nébuleuse de la désolation, selon les techniques d'ingénierie sociale élaborées,  maniant l'oxymore et la destructive tournure "bouteille à moitié vide" qui est à la base du travail de sape et le catalyseur du mécontentement populaire.  Depuis l'ouverture du champ médiatique en 1989, la presse indépendante (majoritairement financée de l'étranger !) a investi et occupé les canaux de l'information, avec la complicité d'un gouvernement suspect (Hamrouche) qui a livré l'opinion à la manipulation d'experts en intox. La présence de BNP Paribas (Rothschild !) comme financier de quotidiens imposants, est suffisamment éloquent de leur duplicité. Dans la mesure où les banquiers juifs contrôlent les organes d'information de la planète, vérité devenue aujourd'hui une lapalissade, et ont utilisé ce monopole pour assoir leur domination, il serait naïf de croire qu'ils font une exception de l'Algérie et s'y sont introduits uniquement pour nous associer à la grande kermesse démon-cratique qu'ils organisent en notre honneur... 
Une majorité de nos concitoyens sont victimes du travail de sape et d'aliénation des chevaux de Troie rothschildiens qui déroutent volontairement l'esprit des citoyens "moyens" et faussent leur perception saine du monde. L'opinion publique devrait, sans l'influence néfaste de ces média, préfigurer objectivement les bienfaits dont elle jouit depuis 1999,  mais absorbés par leurs préoccupations quotidiennes (légitimes),elle n'est  pas consciente des dangers qui la menacent. 
Des traitres(**) à la nation, agents provocateurs,  manipulateurs de l'information, et des mercenaires de la plume, les guettent pendant qu'eux, innocents "h'chicha talaba el m'iicha", s'affairent paisiblement au train-train routinier des activités qui assurent leur existence et survie. Leur état d'assoupissement est le résultat de plusieurs contraintes. Entre autres: la fainéantise,  l'ignorance, la démobilisation, l'aliénation, la désinformation, le conditionnement, soient brièvement, les causes de ce détachement psychologique et de l'indifférence qui les affligent. Ceci, en dépit des dangers qui les menacent et des ennemis sournois, à l'affut, qui rassemblent leurs forces en ce début d'année et mijotent une situation propice à quelque nouvelle tentative d'agression. L'expérience nous enseigne que leur agitation est loin de signaler des intentions bienfaisantes, et les millions de victimes de part le monde qui endurent dans la chair leurs sévices sont témoins de leur haine et hostilité contre l'humanité, particulièrement envers les Musulmans et Arabes.
Je tenterais dans ce qui suit, de recenser et d'énoncer les périls et leurs initiateurs,majoritairement des traitres(**) de la pire espèce, qui brandissent des stylos au lieu de fusils, et qui nous menacent individuellement et collectivement. Je tenterais de démontrer aussi clairement que possible comment et pourquoi tous les patriotes de ce digne pays doivent prendre conscience des enjeux authentiques qui se dessinent à l'horizon en ce début d'année.
Par soucis d'organisation de cet exposé, et de façon à le présenter méthodiquement, je procéderai par étapes en réservant un chapitre à chacun des groupes potentiellement nuisibles qui s'activent sur la scène publique, via les média. Ils se présentent comme les acteurs importants de la campagne qui s'annonce et qui cible l'opinion en lui faisant miroiter différents slogans et projets politiques mensongers. 
Remarque :
Tout au long de ce blog vous trouverez l'essentiel des informations qui élucident les complots que les disciples de Satan,  adulateurs du NWO, fomentent contre l'Algérie. Vous y découvrirez, si vous prenez la peine de le consulter, l'essentiel des grands axes de la conspiration talmude et des réseaux qui s'attèlent à détruire le pays, de l'intérieur et de l'extérieur. 
En vain !  Car, soyons ré-assurés le pays est protégé, défendu et fortifié !

                                                 A suivre..............>
_____________________________
(*)Les idiots utiles en Algérie, affiliés au mouvement se réclamant de la défense de la démocratie, des droits de l'homme, des égalités multiformes, des libertés, et autres abstractions sociales et abominations morales cultivées par les Rabbins dans le Talmude et résumées dans les "Protocoles des Démons de Sion ". 
_____________________________
(**) Le terme est modéré n'est pas excessif, car l'appellation "ennemis de l'intérieur" leur convient le mieux, comme le décrit si pertinemment Cicéron, dans une citation que j'aime à rappeler :« Une nation peut survivre à ses imbéciles, et même à ses ambitieux. Mais elle ne peut survivre à la trahison de l'intérieur. Un ennemi aux portes est moins redoutable, parce qu'il est connu et il porte ses bannières ouvertement. Mais le traître se déplace parmi ceux dans l'enceinte, librement. Ses chuchotements astucieux bruissant par toutes les ruelles, entendues dans les halls mêmes du gouvernement. Parce que le traître n'apparaît pas traître, il parle dans des accents familiers à ses victimes, et il porte leur visage et leurs vêtements, et il fait appel à la bassesse qui se situe profondément aux cœurs de tous les hommes. Il décompose l'âme d'une nation, il travaille secrètement et en inconnu pendant la nuit pour miner les piliers de la cité, il infecte le corps politique de sorte qu'il ne puisse plus lui résister. Un meurtrier est moins à craindre que le traitre.»

Aucun commentaire: