19 oct. 2011

L’Agression Des Proxies D’Israël Contre La Libye : Un Vecteur Géostratégique Des Ambitions Talmudes En Afrique. (1ere Partie).

Introduction : Les Juifs n'ont jamais eu l'intention de vivre uniquement dans l'enclos appelé Israël.  Malgré la production littéraire massive, promotant le mot d'ordre sioniste de "Aliya / Retour des Juifs en Israël", servi sur le plateau de la "Shoa" et assaisonné de la "survie de la race dans une terre promise", l'idéologie est un leurre destiné aux juifs de rang inférieur et aux Goyim.
Le catalyseur de la mythologie entourant le retour à la terre promise, est le racisme purulent et suintant de la plaie ouverte dans l'Ancien Testament par le Rabbinat Talmude initié aux sciences ésotériques durant leur esclavage sous le joug de Babylone. Le Rabbinat ayant usurpé le pouvoir hiérarchique à la tête de la communauté juive, son autorité s'est consolidée grâce la maitrise des science occultes culminant dans la "cabale", un savoir hermétique réservé aux initiés à qui il procure des "pouvoirs" que les historiens s'accordent à qualifier en grande partie de sataniques. La sorcellerie et la magie en sont deux emplois qui aujourd'hui affectent leurs victimes individuellement et collectivement, physiquement et psycho-sociologiquement par les sévices des techniques d'ingénierie sociale développées dans le cadre de la recherche des sciences sociales. Un large éventail de documents traitant de ce sujet est disponible sur le web et les projets secrets développés aux USA sous couvert de programmes militaires font l'objet de publications et d'enquêtes exhaustives. (Lien , Lien , Lien). Ceux qui souhaitent s'informer sur les différents enjeux qui découlent de la maitrise de techniques de manipulation des individus et des masses ont la possibilité de découvrir la face cachée d'un monde où la connaissance n'est pas destiné à ce qu'affichent les versions mensongères, officielles et académiques, "d'avance scientifique" destinée au progrès humain, mais d'armes subversives aux mains d'une élite et dirigées contre une majorité. La masse populaire sous l'emprise de la manipulation psychologique est destinée à former les futurs troupeaux d'esclaves. La guerre psychologique, en temps de paix et de conflit est superficiellement décrite par les historiens et les analystes mais en vérité dissimulée sous le manteau du secret militaire. Le marketing, l'arbre qui cache la forêt du tripotage social en est une application commerciale et économique reconnue et souvent réprouvée pour son maniement des goûts et habitudes du consommateur via la publicité. 
Une américaine du nom de Brice Taylor, une "monarque" (Lien) parmi des milliers ayant survis au programme MK-Ultra, décrit l'utilisation des prisons comme laboratoires d'expérimentation (traduction des éditions NENKI, extrait au Lien)  :
 
Chapitre 11
CONTRÔLE DE L'ESPRIT DANS LES PRISONS
«Vêtue de sandales blanches, d'une chemise et d'une jupe rouges, je m'envolais en hélicoptère pour Sacramento en Californie, arrivant à la Prison de Vacaville. C'était une autre expérience de contrôle mental, mais seulement cette fois, ce n'était pas sur moi. Les programmes de contrôle mental étaient mis à l'essai sur les détenus - les programmes qu'ils voudraient éventuellement implémenter sur les criminels, les soldats, etc., s'ils fonctionnaient. Le Gouverneur Reagan, qui était occupé à visiter les installations, n'était pas dans les environs quand ils torturèrent et programmèrent les prisonniers.»
Les prisons ! La guerre contre le terrorisme décrétée par Bush, a autorisé la détention arbitraire de prisonniers déclarés "ennemis combattants" par l'armée des USA dans des camps où la torture était systématiquement exercée contre les détenus. Guantanamo en est le plus célèbre, mais la publicité que lui vouaient les média dominants servait à dissimuler la dizaine d'autres (secrets) et disséminés sur toute la planète, parfois sur des navires en mer spécialement aménagés. L'emprisonnement de ces anciens d'Afghanistan et de civils souvent kidnappés et arbitrairement  maintenus en détention, avait pour but de former le plus grand nombre de zombies-mercenaires qui allaient être acheminés vers des zones de combat où les conflits sont déclenchés, afin de préparer l'invasion de forces militaires généralement sous tutelle de l'OTAN, le bras armé du NOM juif. 
Cynthia McKinney (Lien) :
«Ordre après le Chaos? Une répétition du trouble et pandémonium généré à l'intérieur de l'Afghanistan est en préparation pour l'Afrique. Les États-Unis, avec l'aide de la Grande-Bretagne, le Pakistan et l'Arabie saoudite, ont créé les violents talibans  et finalement fait la guerre à ces alliés talibans. De même, à travers l'Afrique, les États-Unis et ses alliés sont derrière la création d'une nouvelle série de futurs ennemis à combattre, mais après avoir initialement travailler avec eux ou les avoir utilisés pour semer les graines du chaos en Afrique. Washington a littéralement aidé les insurrections par la mobilisation de fonds et les projets de changement de régime en Afrique. «Les droits de l'homme» et «la démocratisation» sont également utilisés comme écran de fumée pour le colonialisme et la guerre. Les soi-disant droits de l'homme et les organisations humanitaires sont désormais des partenaires dans ce projet impérialiste dirigée contre l'Afrique.»
«La France et Israël : Sous Traitants de Washington dans son sale boulot en Afrique ? »
«L'Afrique est juste un front international pour un système d'expansion de l'empire. Les mécanismes d'un véritable système global de l'Empire sont à l'œuvre dans ce domaine. Washington est par l'intermédiaire de l'OTAN et ses alliés en Afrique. Chacun des alliés de Washington et des satellites a un rôle spécifique à jouer dans ce système mondial de l'empire. Tel-Aviv a joué un rôle très actif sur le continent africain. Israël a été un grand défenseur de l'Afrique du Sud sous l'apartheid. Tel-Aviv a également aidé la contrebande d'armes vers le Soudan et l'Afrique orientale pour balkaniser ce pays d'Afrique important tout en contribuant à la déstabilisation de l'Afrique orientale. Les Israéliens ont été très actifs au Kenya et en Ouganda. Israël a été présente partout où il y avait des conflits, y compris ceux relatifs aux "diamants du sang". Israël est maintenant en train de travailler avec Washington pour établir l'hégémonie totale sur le continent africain. Tel Aviv est activement impliquée - grâce à ses liens d'affaires et les opérations de renseignement - à obtenir des contacts et des accords requis par Washington pour l'extension de ses intérêts en Afrique. Un des objectifs majeurs de Washington est de perturber le développement de l'influence chinoise en Afrique. Israël et think-tanks israéliens ont également joué un rôle majeur dans le façonnement du géo-stratagème US en Afrique. La France d'autre part, comme ancien maître colonial et puissance en déclin, a traditionnellement été un rival et concurrent de Washington sur le continent africain. Avec la montée de l'influence des puissances non traditionnels en Afrique telles la République populaire de Chine, Washington et Paris ont envisagé des moyens de coopérer. Ceci est aussi évident sur l'ensemble de la scène mondiale. Les Etats-Unis et dans plusieurs des grandes puissances de l'Union européenne considèrent la Chine et d'autres puissances mondiales émergentes comme une menace. Ils ont décidé de mettre fin à leurs rivalités et de travailler ensemble. Ainsi, un consensus entre Washington et les E.U. est arrêté, conduisant à certaines formes d'intégration politique. Ce consensus peut aussi avoir été fabriqué par l'influence américaine croissante dans les capitales de l'UE . Dans tous les cas, il a été stimulée depuis le début de la présidence de Nicolas Sarkozy en 2007. Le président Sarkozy n'a également pas perdu de temps pour pousser à la réintégration de la structure de commandement militaire français au sein de l'OTAN. La conséquence de cette action a conduit à la subordination de l'armée française au Pentagone.
En 1966, le président Charles de Gaulle retiré les forces françaises de l'OTAN et retiré la France de la structure de commandement militaire de l'OTAN comme  moyen de maintenir l'indépendance française. Nicolas Sarkozy a inversé tout cela. En 2009, Nicolas Sarkozy a ordonné que la France rejoindre la structure de commandement militaire intégré de l'OTAN. En 2010, il a également signé un accord pour commencer la fusion des armées britannique et française. Sur le continent africain, Paris a une place spéciale ou un créneau dans le système américain de l'empire mondial. Ce rôle est celui d'un gendarme régional en Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest, Afrique centrale, et tous les pays qui étaient d'anciennes colonies françaises. Rôle particulier de la France, en d'autres termes, est due à son histoire et à l'existence, quoiqu'en baisse, de la position de la France en Afrique, notamment à travers la «Françafrique». L'Union de la Méditerranée, que Sarkozy a officiellement lancée, est un exemple des intérêts  français en Afrique du Nord.» (Fin de citation)Quand à la Libye aujourd'hui, ce n'est qu'un autre corridor dans lequel s’engouffre l'offensive généralisée israélienne dans sa tentative de contrôle du continent. Qui dit israélien n'implique pas la présence directe de Tsahal, mais celle de proxies recrutés par les nombreuses officines étatiques que les juifs dirigent grâce à leur double nationalités ou dans des pays où les lobbies juifs ont pris possession de tous les rouages de la politique nationale.
-Directement avec la complicité d'agents, comme dans le cas de Sarkosy en France, Cameron au Royaume Uni, les premiers ministres du Canada, d'Australie et Nouvelle Zélande (Lien), etc..
-ou de pantins-hommes de main, aux Usa (Obama), dans les pays scandinaves, les pays européens de l'Est, ou d'autres régions sous contrôle crypto-juifs,
-même ceux issus de pays émergeants tels le Brésil, le Mexique et l'Argentine.
-des zombies-mercenaires, véritables machines coupe-gorges, majoritairement sous l'autorité des CIA-Mossad.     
Ce bref  survol de la vaste toile tissée par le sionisme dans sa conquête de la planète n'effleure que superficiellement ce syndrome de la conspiration talmude régie par les lignes tracées dans les "protocoles".  Un autre trait majeur de la stratégie sioniste élaborée durant essentiellement les 19 et 20 ième siècles, par la maison Rothschild (la hiérarchie Ashkenaz-Khazar) est la dissémination des juifs dans le monde pour saisir les commandes du pouvoir des nations-hôtes.
La plus grande déception opérée est celle d'avoir "fait croire", que la diaspora aspirait à créer un refuge aux juifs persécutés à travers le monde et les réunir en terre de Palestine, un mythe, un mirroir aux alouettes, destiné à attiré les juifs de bas rang social, les Sépharades, Falashas et ceux de second rang, qui d'ailleurs ressentent la descrimination institutionnalisée par l'état et ont exprimé dernièrement leur mécontentement lors de manifestations à Tel Aviv.  Parallèlement, c'est d'abord une distraction pour les Goyim, qui regardant vers le lointain Moyen orient omettent de regarder chez eux où la "grande colonisation" furtive a lieu. La vraie stratégie des démons de Sion a été d'inonder, tous les pays, de communautés juives qui se fondaient dans la masse et bénéficiaient de l'appui des banquiers pour graduellement se hisser aux reines des commandes politiques et financières. Sous différents déguisements idéologiques, selon la convenance et dénomination locale appropriée, nationalisme, socialisme, guerres de libération, révolutions et les utopies qu'elles propagent, pour servir le même dessein : la prise du pouvoir. En plus du pouvoir politique, il va de soi que le pillage des ressources sert à affirmer le pouvoir financier et économique, leviers de l'instauration de leur dictature. En ce qui est de l'Afrique, où les particularismes ethniques et raciales, le sous-développement, les guerres incessante, ne permettent pas la présence de juifs en nombre suffisant pour élire des dirigeants aux postes de commande des pays africains. Des solutions de substitution sont parfois adoptées, l'épouse d'un président est juive, promue pour fournir, après une génération des crypto juifs africains qui pourront aspirer à gouverner. Le cas de la Côte D'Ivoire est un exemple récent nous rappelant cette stratégie du mariage "mixte". (voir mon article sur le sujet Les Vrais Motifs De La Guerre Civile En Côte D'Ivoire.) Dans le contexte actuel, l'Afrique est ciblée pour deux raisons principales :
1- mettre en application le plan de génocide à grande échelle prévu pour diminuer la population mondiale de 2/3, étape par étape, région par région. Et ce continent, parce que le plus pauvre et le plus désorganisé à cause du néo-colonialisme, des troubles qui y règnent, des conflits fratricides, et de ses nombreux dirigeants renégats (valets du pouvoir juif d'Occident, les flibustiers Sarkosy, DSK, Atali, etc ), constitue la cible idéale et le laboratoire le mieux adapté pour exécuter la "grande manoeuvre" : l'élimination physique massive de ses habitants. 
2- L'objectif précédent n'empêchent pas entre temps, un second, le pillage multiforme, qui peut l'accompagner tout en le stimulant et en aggravant les calamités accablant le continent le plus riche en ressources, mais le plus misérable par son standing de vie. Les méfaits programmés de cette ingérence des banquiers sont les épidémies introduites via les vaccins (car les big pharma leur appartiennent), la dette engendrée par "l'aide" généreuse (sic) fournie par les entremetteurs FMI-Banque Mondiale, la famine, la désorganisation politique et sociale résultant en l'absence de l'état (Somalie, Congo, Libye) et toutes les calamités qui y sévissent, pendant que les média talmudes les banalisent pour en détourner l'attention de l'opinion internationale. Seul demeure plantée dans le subconscient de l'humanité, la pitié ou "horreur sacrée" envers ce désastre africain aberrant.
Dans l'espoir d'économiser du temps et éviter de "ré-inventer la roue" je propose la lecture d'un article d'actualité (10 Octobre 2011, au Lien), de la plume de la courageuse Cynthia McKinney. (biographie très intéressante, mais purement chronologique; Lien), Elle apporte des éclaircissements importants sur le sujet de la stratégie sioniste-juive en Afrique. A lire impérativement la traduction proposée plus loin, car des zones d'ombre du paradigme africain sont illuminées par l'exposé de cette femme exemplaire et intègre, qui plus est, affronte le sionisme, aux USA et ses filiales internationales. Qu'Allah la prenne sous sa protection ! 

( A suivre)

______________________________
(1)W.G. Tarpley (Lien) date le début de cette conquête à la série d'invasion de l'Angleterre par les banquiers Vénitiens et la réussite de leurs machinations contre les rois qui les opposèrent. L'empire britannique devint ensuite un outil des banquiers pour étendre leur pouvoir et amasser le butin provenant du pillage du monde. 

Aucun commentaire: