8 sept. 2011

La Filiale Algérienne Du Nouvel Ordre Mondial Judéo-Maçonnique S'Active. (Partie 2)

(Suite de partie1)

Pour poursuivre notre discussion précédente je suggère d'abord un retour à la déclaration du DoKtOr A.Lamiri (Djazairess-Liberté) dans laquelle il propose la création de Think Tank calqués sur ceux en existence aux USA (ou plus exactement..ceux sévissant aux USA !)

Faisant l'effort de le lire en assumant que l'expert glorifié par la presse indépendante (El Watan !!) nous ramène plein d'idées yankees qui éclaireront la route de ce pèlerinage vers la connaissance, car les universitaires du crû local sont stigmatisés par beaucoup d'agents de l'intox qui leur reprochent leur impotence intellectuelle à percevoir les intrigues économico-financières qui règnent au delà de nos frontières pour assurer le "bonheur de l'humanité" vers lequel l'aimable Nouvel Ordre Mondial Talmude se promet de nous conduire.  Le manque de réflexion de la part des intellectuels locaux devenant un handicape majeur pénalisant le développement national, le meilleur moyen d'y remédier est de lancer des think tank, des "réservoirs de neurones et de matière grise" qui produiront donc des idées lumineuses qui définitivement nous sortira de notre retard civilisationnel et nous placera en orbite parmi les pays avancés. En mettant nos pendules à l'heure, qui feront désormais "Tic Tac" correctementvoir scientifiquement, notre ami Lamiri présage un avenir resplendissant à l'entreprise locale "entre-eux-prenante". Dans un élan de générosité débordante il partage avec nous, commun des mortels, un secret que le "pape du management" Peter Drucker lui a soufflé à l'oreille lors d'une de ses trance-formation kabbalistique: la tac-tic à adopter réside dans le copie-coller du modèle "American Entreprise Institute" (AEI), en calquant les méthodes miraculeuses qui y sont stockées grâce à la féconde activité de ses cerveaux. Lamiri néglige de nous citer quelques uns des génies qui hantent les couloirs de l'AEI, mais une brève requête sur Google nous renvoie suffisamment d'information pour nous faire une idée claire des mérites de cet organisme "vertueux". Rien de mieux que de constater la stature de l'élite en charge de l'organisation et de la gestion (sulfureuse) des affaires de ce vrai mastodonte institutionnel (Lien) :

Convaincant le talent de nos chercheurs en management, des références dans le "Doing Business", et leurs idées ont fait de l'Oncle Tom le plus grand charcutier de l'Histoire, avec en spécialité la viande Hallal musulmane (Irak, Afghanistan, Liban, Somalie). Félicitations Dr Lamiri !



«L'American Enterprise Institute pour la recherche en politique publique (AEI) est un think tank très influent, pro-business, conservateur, fondé en 1943 par Lewis H. Brown. Il favorise l'avancement du capitalisme de la libre entreprise, et réussit à placer ses gens dans les positions gouvernementales les plus importantes. Il est le quartier général de nombreux néo-conservateurs.» (sourcewatch.org)

Selon "Voltaire.net" :



Un personnage illustre génie qui a marqué de son empreinte l'AEI et dont le fantôme doit errer dans ses bureaux est sans aucun doute Irving Kristol (1920-2009), le "Parrain du Néo-conservatisme" (Parrain ? Kosher Nostra ?)
à qui Wikipedia  réserve un article détaillé, dont extraits :
"Shalom, chers Goyim !"

« Irving Kristol, né le 22 janvier 1920 à Brooklyn, à New York et mort le 18 septembre 2009 à Falls Church en Virginie, est un journaliste, éditeur et intellectuel américain considéré comme le fondateur du néo-conservatisme américain
 «Irving Kristol est né dans une famille juive non pratiquante, et pauvre : d'ouvriers du textile, immigrée d'Europe de l'Est. Lors de ses études d'histoire, il a été membre de la Quatrième Internationale, fondée par Léon Trotsky. Qualifié parfois de néomarxiste, néotrotskiste, néosocialiste ou de néolibéral, il s'éloigne de la gauche et l'idéologie progressiste après la Deuxième Guerre mondiale,..»
Notons que William Kristol, fils d'Irving, est lui à la tête du "Project for the New American Century" (PNAC, 1997), un autre T-T plein d'idées et de projets charitables au profit de l'humanité. Les T-T US sont les sponsors et les conseillers des présidents gouvernant les USA, depuis des décennies. Parmi eux, Bush et aujourd'hui Obama, en sont les plus représentatifs pour l'amour qu'ils portent aux Musulmans et Arabes, confirmant l'option judicieuse d'émuler les T-T US en les adaptant à nos besoins. Bravo encore une fois au Dr Lamiri pour nous avoir introduits à ce concept organisationnel passionnant. Par ailleurs, il est de plus en plus évident chez Dr Lamiri qu'en suggérant la création de Think Tank modelé sur l'AEI, il a vu grand, 'Big" comme dirait Drucker son maitre, ce qui souligne sa vision carrément prophétique de ce projet. A notre respect du personnage et à l'hommage de son mérite intellectuel, s'ajoute notre reconnaissance du service rendu pour les efforts qu'il investit dans notre initiation managériale.  N'oublions pas de le remercier pour avoir atterri parmi nous du haut de la mythique Université de Californie et rehaussé le niveau des débats, partageant le savoir acquis si durement dans la jungle talmude des USA. Ayant noté la large participation des enfants de Rabbins dans l'AEI, il faut reconnaitre la miraculeuse perspicacité de notre doctor qui a su acquérir ce précieux savoir en des lieux si inhospitaliers où un décret  talmudien interdit aux enfants de Satan "de partager le savoir pratique et de prodiguer aux enfants de Goyim la connaissance des métiers." 
(Peter Drucker dans sa tombe: Ha ! Ha ! Ha !   )
____________________________________________
En marge de l'ébauche de ce thème de "réservoir d'idées", je ne dois pas oublier de mentionner l'adhésion particulière d'un personnage célèbre, celle de Miss Ayaan Hirsi Magan Ali (à qui j'ai réservé un article (Lien)), fille adoptée de l'AEI comme chercheuse spécialiste. A son propos wikipedia donne un aperçu de ses idées tranchantes : «Ayan Hirsi Ali souhaite l'interdiction des circoncisions perpétrées sur des jeunes garçons au nom de l'islam et du judaïsme.» 
_________________________________________________________________
Résumé :
Le débat sur les Think Tank prenant de l'ampleur et associant des intellectuels de grande valeur (appréciation d'El Watan et de ses acolytes ) et des intérêts privés considérables, mon souhait est d'enrichir ce dossier en examinant les opinions de nombreux participants à cette initiative louable (certainement pas innocente ni relevant uniquement du cadre intellectuel), d'examen de l'introduction des T-T en Algérie. A la lumière des expériences singulières enregistrées en Occident, il est évident que le sujet n'est pas insignifiant et devrait retenir l'attention de tous tant par ses implications économiques que politiques. Les enjeux décisifs que les forces présentes dans ce débat tentent d'en éluder les contours réels exigent beaucoup de circonspection, de prudence et d'alerte. La suite du dossier tentera de dévoiler les dessous de cette entreprise au premier abord, scientifique, mais qui s’avérera ultérieurement, étrangement idéologique et dissimulant des intentions occultes autres que celles prêchées par les protagonistes.

Aucun commentaire: