7 sept. 2011

La Filiale Algérienne Du Nouvel Ordre Mondial Judéo-Maçonnique S'Active. (Partie 1)

Un article lu en Mars 2011, intitulé «Un Nouveau “think tank” ou la Naissance d'un Espoir», au lien Djazairess, rédigé par A. Lamiri et publié par le quotidien Liberté, du magnat de l'industrie RebRab, avait soulevé de nombreuses interrogations sur la définition et le bref historique des "groupes de réflexion" connus aux États Unis sous l’appellation "Think Tank". Le thème développé par le "docteur en gestion des entreprises", intellectuel conventionné par la presse indépendante et les alchimistes de la démocratie prônée par Brezjinsky et Rockefeller, reflète les vues des porte-paroles en Algérie du Nouvel Ordre Mondial . La "Filiale Algérienne du Nouvel Ordre Mondial" est la nébuleuse démocrato-laique et son réseau de nouveaux riches convertis au néo libéralisme économique de la Banque Mondiale et du FMI. Son idéologie, ses affiliations locales et internationales, et ses positions politiques, sont axées essentiellement sur l'opposition aveugle et sans concession, au Président Bouteflika, l'homme qui a dérangé l'ordre prescrit par les adeptes des utopies New-yorkaises en signant l'arrêt de mort de la dette extérieure, fer de lance de l'usurerie pratiquée par les organismes banquiers talmudes et pilier de leur plan subversif d'endettement des nations.
Le prétexte "d'aide au développement", devise de l'usure internationale juive, réfutée par nombre d'experts intègres (lire Jean Ziegler l'autorité dans ce domaine) , s’avéra être la pierre tombale de l'Algérie, comme pour tant d'autres pays, durant les années '90. Une autre oxymore mensongère couvrant la guerre silencieuse des banksters dirigée contre l'humanité en général, et servant leur plan d'asservissement des Goyim.  
Tous mes articles antérieures se sont appliqués à dévoiler ce complot majeur contre l'Algérie, polarisé dans le travail :
-des média indépendants privés (El Watan, El Khabar, Liberté, Ecchourouk, etc..),
-des partis politiques d'opposition, partisans de la laïcité et
des mouvances racistes sectaires (MIK-MAK, RCD, FFS, etc...) 
-des intellectuels de la francophonie "baisse culotte", transfuges de l'Islam et de l'Arabéité, adeptes des "abominations" de la laïcité, dont l'athéisme n'est pas des moindres  (K Daoud, B.Sansal, W.Tamzali, F.Boumala, M.Benchicou, A.Benmalek, les chroniqueurs de la presse écrite, les "essaims" de médiocres pigistes, etc...) 
-les "experts" de quelque "chose", tous agents actifs et taupes employées des banksters du FMI, BM, BNP Paribas, HSBC Londres, et autres organismes prédateurs financiers de l'élite talmude ( A.Benbitour, G.Hidouci, A.Hadj Nacer, A.Brahimi, etc...), 
-les rejetons et les frustrés de l'ancien système qui tentent de "régler des comptes" ou de se positionner dans l'éventualité d'un changement qui leur serait plus clément ($$$) car la gouvernance actuelle les a balayés de l'histoire (Général Major R.Benyelles commandant de l'Alliance des anciens pilleurs de l'Algérie "socialiste" soignant son début de cervelle ramollie (gagaterie) en Suisse, en compagnie de H.Ait ahmed, T. El- Ibrahimi, Ali Yahia Abdenour, etc...)
-la "nouvelle vague" du capitalisme féodal logée chez la "Doing Business" (Banque Mondiale) et qui regroupe les requins du Easy-Business, pillage à ciel ouvert de l'Algérie.
Au risque d'être traité d'envieux ou de jaloux, un reproche exprimé par un lecteur, je me vois obligé de réserver à ce sujet un article spécial, dans lequel je tenterais de mon mieux de documenter la question qui retient l'attention depuis le changement de cap de la nébuleuse subversive. De confrontation directe avec le système de gouvernance nationaliste actuel, qui a ses insuffisances mais ne peut être accusé de trahison, la guerre est maintenant menée sur le front de l'intox et de méthodes de gouvernance et de gestion scientifique, le leurre ultime, grâce à l'aura déceptive qui entoure le concept de "science", qui est hélas toujours détourné pour tromper l'auditoire, car en fait la vérité qui l'entoure réside plus dans la maxime "science sans conscience n'est que ruine de l'âme ".        
On découvre des qualités chez nos ambitieux managers qui donne le frisson dans le dos, leur appétit gargantuesque est dissimulé de slogans humanitaires drapés de philanthropie. Selon eux l'Algérie est au centre de leur préoccupation et leur passion est de la servir. Une déclaration mensongère qui cache leurs desseins réels : ruiner le secteur publique et dépecer les richesses économiques du pays, et celà sans partage!  Leurs associations nous mènent toutes, directement sur le sentier du NOM, sponsor et père adoptif de ces entreprises qui cadrent avec le plan de globalisation ou Mondialisme !    
Le contexte politique, la situation de confusion générale qui règne sur la planète et l'odeur du sang qui s'élève du charnier libyen semble avoir réveillé les hyènes assoupies depuis la déconvenues des tentatives, en janvier 2011, d'entrainer l'Algérie dans la spirale de l'anarchie révolutionnaire. Les spéculations sur la santé du Président Boutéflika, d'autre part, aiguisent les appétits de ces prédateurs opportunistes qui de tous les horizons accourent en pointant le nez au vent dans l'espoir de déceler quelque charnier et le dépecer. 
Leur premier objectif : contrôler toutes les entreprises en détournant les moyens de production d'intérêt général à leur unique profit, et ceci avec l'appui d'experts internationaux nationaux et étrangers, de la finance internationale (les banquiers usuriers), et de l'appui des ONG et gouvernements occidentaux (tous aux mains de la Kosher Nostra).
Le deuxième: créer des centres de réflexion pour influencer, modeler, orienter les débats et fixer les priorités (avec l'aide de leurs média), et s'accaparer le pouvoir de décision.
Le troisième : rendre publique son allégeance au NOM, sa soumission à l'oligarchie financière des FMI-BM et à son bras armé l'OTAN, et pour livrer le pays à leur hiérarchie judéo-maçonnique.
Les mercenaires de la plume des média privés, travaillent naturellement d’arraché pour concrétiser ce plan machiavélique enrobé d'utopie humaniste et de déclarations faussement patriotiques. Le pillage opéré depuis l'indépendance sous le régime scélérat du socialisme "révolutionnaire" s'est muté en capitalisme néo-libéral fidèle au modèle prêché de New York par le kabbaliste juif, Peter Drucker ("Pape du management", adepte du stade avancée de l'occultisme talmude).
Ses théories sont aujourd'hui répercutée par ses élèves récipients ayant subis quelque  travail d'ingénierie sociale des mains de l'élite mondialiste supervisant l'éducation aux USA. La pègre qui a ruiné le pays, avant 1999 et l'arrivée de Bouteflika, étoffe ses armes en éduquant sa progéniture aux sciences du management et tentant de se recycler dans la "free entreprise" du libre marché qui a mené l'économie mondiale au bord du gouffre actuel. Que personne ne se berce d'illusions, le capitalisme basé sur le principe de l'usurerie rabbinique, quelque soit sa nature, son idéologie, ou sa provenance est la source de destruction de l'humanité. Pollution, crises, pauvreté, exploitation intensive exagérée des ressources, inégalités sociales et régimes dictatoriaux, sont l’apanage de l’égoïsme sans limites, de cette classe d'individus adorateurs du veau d'or : appât de Satan à ses serviteurs.
Il ne peut y avoir de substitut au rôle de l'état dans la gestion des biens et intérêts publiques, lorsque la gouvernance pivote autour d'un homme éclairé visible aux yeux de l'opinion et redevable de ses actions au jugement libre du citoyen. Pas à celle (gérance) des participants aux réunions dans les salles obscures d'organisations occultes qui se disent servir l'humanité tout en dépendant de pouvoirs siégeant à New York ! Ceci est de facto un transfert d'autorité, un abandon de la souveraineté et une mise en esclavage, sous les bottes des FMI, BM, Rotary Club, Loges Maçonniques, ou autres cercles internationaux occultes.
TOUS SOUS CONTRÔLE JUDÉO-TALMUDE !! 
Ce thème sera ultérieurement développé plus amplement et l'évidence présentée qui démontrera que ce mouvement entrepreneurial est un tort aux intérêts nationaux, en contradiction avec ses slogans pompeux et l'agitation médiatique d'idiots utiles (victimes dupes, ou complices consentants) qui "flashant" et arborant des Phd et MA en management se sont embarqués dans ce stratagème conçu par les instigateurs du NOM. Les arguments sont disponibles et répertoriés et seront présentés prochainement, 
Incha Allah .
 (Plus d'information est disponible dans la suite de cet article.... ) 
                                                                                    ====>

Aucun commentaire: