9 juin 2011

La Syrie Harcelée Par Les Politiques-Média-ONG, Du Nouvel Ordre Mondial Juif. En Algérie, Ses Agents Et Chevaux De Troie Participent À L’Opération.

Pour percevoir la réalité de la situation qui prévaut dans les pays arabes, Irak, soudan, Tunisie, Libye, Égypte, Syrie, Yémen,  où des remous politiques et des protestations populaires menacent l'existence de l'état-nation, il est nécessaire de s'adresser à des sources d'information, objectives et neutres.
Il faut impérativement survoler avec circonspection et prudence les média occidentaux, et faire fi de l'intox qui y est déversée. Média tous contrôlés par la pègre juive de l'information,  ils tendent le traquenard de l'oxymore(*) de " printemps " collé au processus d'anéantissement, de guerre civile et de génocide qui est en cours. C'est en réalité une offensive généralisée, orchestrée par les ennemis de l'humanité et leurs proxies-mercenaires (Alliés du judaïsme-talmudisme, Européens, OTAN), contre l'Islam et les Musulmans.
Les Juifs qui sont derrière ce carnage des "printemps arabes"  n'arrêtent plus de se marrer de la crédulité des "opposants au régime", les Goyim qu'ils ont ralliés à leur offensive au nom d'utopies idéologiques : la démocratie, la liberté-égalité-fraternité, les droits de l'homme, l'égalité femme-homme, des accords commerciaux secrets, etc... 
Un par un, ces slogans et abstractions sont des concepts théoriques qu'ils méprisent et piétinent quotidiennement en long et en large, sur chaque mètre carré à la surface de la Terre. Dans leurs cercles de réunion restreinte, leurs sarcasmes retentissent au point de briser la quiétude du voisinage. Les échanges d'accolades et les d'embrassades fraternelles ne cessent jamais tant ils jubilent de la crédulité chronique des goyim, qu'ils se félicitent d'embobiner grâce à leur génie de la mystification. Non content de piller leurs richesses, ils les incitent à s'immoler, à mettre le feu à leur demeure, à s'entretuer, à accueillir l'envahisseur en brandissant son drapeau, etc..  Situation surréaliste. Situation actuelle, réelle et rendue possible grâce à un travail d'ingénierie sociale, patient et méthodique.   « L'ennemi infiltré dans nos rang » , en échange de "Prix Internationaux", de rétribution matérielle, d'invitation aux débats télévisés qui flattent et enflent leur égo de crétin lettré, exécute le travail de sape psychologique préparatoire, autorisant l'adversité, l'antagonisme, le conflit entre groupes autochtones, et à un stade ultérieur l'anarchie. La presse " indépendante, démocratique, moderne, émancipée " (voir tous les qualificatifs que les maitres de l'intrigue lui endossent pour dissimuler sa vraie nature, subversive ) est la chaine de transmission de la guerre psychologique, du travail préparatoire à l'invasion, à l'agression militaire, à l'occupation. C'est le cheval de Troie par excellence de la conspiration talmude, de ses visées hégémoniques, de ses intérêts.  L'éternel conspirateur recrute ces complices (nos harkis de la plume ) afin de modeler l'opinion et la démobiliser, neutralisant ainsi toute opposition à ses plans hégémoniques. Les habitants du pays ciblé sont tellement aliénés qu'ils finissent par accepter le pire en pensant se révolter et mener leur nation vers un "changement", bénéfique, printanier, balayé d'une brise de liberté, pendant que l'anarchie et la destruction règnent et balaient les fondements élémentaires de leur existence.
Les oxymores répandus par l'intox sont plus meurtriers que les armes atomiques, ils détruisent la capacité de penser des victimes, les asservissent, les aveuglent, les rendent malléables et corvéables. L'ingénierie sociale est une arme de destruction massive dont le développement en laboratoire a échoué dans les mains des  chercheurs juifs qui ont été les pionniers. Prolongement naturel des enseignements diaboliques de leur livre sacré le Talmude, des pratiques magiques de la kabbale, et fruit de l'esprit pervers des Rabbins révoltés contre Dieu, ce poison de l'esprit (intox) avait besoin d'un support pour être diffusé et propagé. Fonction assignée aux média, qu'ils contrôlent sans partage, ici même, par le truffement de certains de nos "démocrates" qu'ils ont recrutés. 
L'Afghanistan, l'Irak, la Libye, témoignent et dénoncent le leurre de la démocratie que le Nouvel Ordre Mondial leur a concocté. Leur situation est dramatique, parce que le chaos, suivi de l'invasion militaire étrangère, a libéré les chevaux de l'Apocalypse. La démocratie n'est pas au rendez vous, pour la simple raison que ce fantasme n'a jamais été l'objectif de l'occupation, occupation dirigée par l'oligarchie talmude.
Avocat et militant des révoltes arabes, El Watan, "répercute" une dépêche du quartier général de ses commanditaires, l'AFP :
«Depuis la révolte populaire qui a donné en janvier le coup d’envoi du   «printemps arabe», la Tunisie a retrouvé un calme relatif, mais le climat social et sécuritaire reste précaire.»
«Cependant, selon certains experts, la situation n’est pas encore catastrophique.»
Observez avec quel cynisme nos islamophobes d'El Watan, avocats des 120 victimes du "printemps noir" décrivent la situation des arabes en Libye, d'une humour malsaine et ricaneuse :
Pour la Syrie, selon les média du Nouvel Ordre Mondial, auxquels s'associent la presse algérienne "indépendante", la situation qui prévaut dans le pays est faussement décrite de catastrophique et de crise humanitaire. La censure pratiquée par les autorités contre les journalistes des média kosher est de rigueur. Abandonnant l'exercice de leur profession pour se convertir en organisateurs des réseaux de la contestation, plusieurs ont été expulsés et certains soumis à l'interrogatoire, parfois dans des conditions que les lois internationales réprouvent dans les conditions normales. Mais peut-on parler de situation normale lorsque le pays est victime d'une agression étrangère coordonnée avec des groupes locaux dont l'allégeance et les alliances sont douteuses ? 
"Que se passe-t-il en Syrie ?" (Lien sur Voltairenet.org) :
«Alors que des centaines de Syriens, civils et militaires, viennent de tomber sous les coups de snipers financés par les saidiris et encadrés par la CIA, les médias occidentaux accusent le gouvernement de Bachar el-Assad de tirer sur sa population et sur ses propres forces de l’ordre. Cette campagne de désinformation vise à justifier une possible intervention militaire occidentale. Le philosophe Domenico Losurdo rappelle que la méthode n’est pas nouvelle. Simplement, les nouveaux moyens de communication l’ont rendue plus sophistiquée. Désormais, le mensonge n’est pas seulement véhiculé par la presse écrite et audiovisuelle, il passe aussi par Facebook et YouTube.»
Un autre article (Lien) dénonce le mensonge d'AlJazira et «la fin du professionnalisme » (photo) :
Les moyens mobilisés par la propagande juive sioniste  contre la Syrie sont massifs, mais la présence sur le terrain d'agitateurs étrangers a été circonscrite. Pour détourner la barrière des services de sécurité syriens, les prédateurs juifs ont tenté de se servir d'Algériens pour déjouer les mesures de surveillance, pensant abuser des sentiments de fraternité existant entre nos deux pays. La naïveté et la crédulité n'étant pas au rendez-vous, les journalistes furent refoulés. 
-Le premier, Khaled Sid Mohand, un chrétien français d'origine algérienne, militant du berbérisme islamophobe et collaborateur du judaïque  " France culture ". Une taupe et agent dormant du Mossad, assigné en mission d'espionnage à  Damas depuis deux ans, il dévoile ses fourberies en essayant de recruter des agents de l'opposition et obtenir des informations. Les Moukhabarates lui infligent une correction exemplaire et l'expulsent. Un branle bas de combat suspect est déclenché par les cercles juifs de France et d'ailleurs pour exiger sa libération (pétitions et vacarme médiatique, comme quoi les Juifs n'abandonnent pas facilement les leurs)
 -Le second, n'est que l'autonomiste-islamophobe-agitateur Zine Cherfaoui. Délégué par l'AFP, le rédacteur-en-chef d'El Watan avait tenté de s'infiltrer en Syrie, muni d'un passeport algérien, mais fut refoulé intempestivement par la "sécurité" syrienne. (le ministère des affaires étrangères et de l'intérieur  devraient être saisis de ce cas grave d'abus de confiance et de mauvais usage d'un document officiel, avec préjudice affectant la réputation de l'Algérie et de ses citoyens) .

(Article à suivre prochainement, Incha Allah ! )
  ________________________________________________
 
(*) Un mot à usage "sorcier", à appréhender impérativement pour déjouer la manipulation dont est victime la majorité des "goyim", à cause de cet outil linguistique aux mains des "enfants de Satan", qui confond l'opinion et la désoriente. Wikipedia détaille sa signification linguistique, mais élude son utilisation en psychologie-propagande.
«Un terme qui est une figure de style, qui consiste à placer l'un à côté de l'autre deux mots opposés.» 
Dans "La politique de l'oxymore", ou "Comment ceux qui nous gouvernent nous masquent la réalité du monde", Bertrand MÉHEUST, philosophe spécialiste de l’histoire de la psychologie, dévoile un secret de la science de l'ingénierie sociale :  
«Un univers mental ne renonce jamais à lui-même si des forces extérieures ne l’y contraignent pas. Le système a saturé tout l’espace disponible et est à l’origine de tensions de plus en plus fortes. Pour les masquer, ceux qui nous gouvernent pratiquent la politique de l’oxymore. Forgés artificiellement pour paralyser les oppositions potentielles, les oxymores font fusionner deux réalités contradictoires :  
" développement durable ", " agriculture raisonnée ", " marché civilisationnel ", " flexisécurité ", 
" moralisation du capitalisme ", " mal propre ", etc.  
Ou en exemple littéraire: " une obscure clarté " (Corneille).
«Ils (les oxymores) favorisent la destruction des esprits, deviennent des facteurs de pathologie et des outils de mensonge.  Plus l’on produit d’oxymores et plus les gens sont désorientés et inaptes à penser. Utilisés à doses massives, ils rendent fou. Ainsi, si le pouvoir de Sarkozy fait rupture, c’est par la production et l’usage cynique, sans précédent dans la démocratie française, d’oxymores à grande échelle.»
C'est cette technique qu'un crypto-juif au nom de Kamel Daôud utilise massivement et répétitivement dans sa chronique "Raina Raikoum" du "quotidien d'Oran". 
Elle a pour but de désorienter l'opinion et le public, et les pousser vers la névrose.
  Le résultat : lorsque les oxymores sont consommés quotidiennement : "Utilisés à doses massives, ils rendent fou."  
D'où l'expression populaire : " Un fou dans la foule et c'est la folie générale " !!
Kamel Daôud est un écrivain dont la réputation a été magnifiée par la Kosher Nostra, pour service rendu au NOM juif, par sa provocation et agression du lectorat algérien (musulman ), par son travail de sape et les dérèglements qu'il occasionne parmi les crédules qui ingurgitent ses œuvres démoniaques d'alchimie littéraire. 
Une conséquence immédiate de l'adoption des pensées sataniques de cet agent de la prédation juive est l'adhésion à la religion de la laïcité, étape intermédiaire préparant la société aux abominations de l'homosexualité, de la confusion des genres, de l'athéisme, du blasphème, de l'outrage à Dieu et à ses Prophètes. Ce personnage n'est pas un solitaire, il est membre de réseaux partageant les mêmes convictions et objectifs et ayant des ramifications dans  les média; dans certains partis politiques; parmi les militants kabyles, racistes,  autonomistes, et islamophobes;  dans les ONG; la franc-maçonnerie; le Rotary; les réseaux sociaux sur le Net; etc... Cette nébuleuse subversive, agissant selon un agenda occulte, s'est bien sûr tissée des relations 
" fraternelles " avec leurs correspondants étrangers qui les appuient dans leur mission déstabilisatrice et insurrectionnelle. Elle est l'instrument du Nouvel Ordre Mondial, et est gratifiée pour la poursuite de l'Agenda.  En termes plus simples, elle est la " trahison interne "qui sacrifie les intérêts de la majorité au bénéfice d'une minorité d'idiots utiles qui servent aveuglément, souvent à leur insu,  leurs maitres tacites suprêmes, Satan et ses enfants talmudes.
Certains décrivent ces remarques, d'exagération conspirationniste, d'intolérance,  d'anti-sémitisme, de vision cauchemardesque, d'insanité morale, etc...,....aussi longtemps que la déception dure. Mais la vérité émerge rapidement des canaux informels de dissidents au NOM, sur le Net, la Planète se réveille.

Aucun commentaire: