1 juin 2011

Dominique Strauss-Kahn, Revêtu D'Une Camisolle De Force Pour Eviter Tout Acte De Violence.

 New York, le 01.06.2011.(Lien)  Aux dernières nouvelles, la société chargée de la surveillance de l'ex-Directeur du FMI a annoncé à la presse que l'état mental de DSK ne faisait qu'empirer et que son comportement étrange avait légitimé une réunion d'urgence entre les différentes parties concernées, famille, avocats, gardiens et psychiatre. Une décision avait été arrêtée: le prisonnier ne serait autorisé à se déplacer dans l'enceinte de sa "prison de luxe" (à $ 50 000 / mois ), uniquement vêtu d'une camisole de force. Ses fréquents hurlements de rage, ses hallucinations et ses colères imprévisibles ne faisaient que s'aggraver depuis son arrestation.  Sa dernière obsession, après celle qui l'a mené à la déchéance : une apparente passion pour le "vaudou". Des poupées à l'effigie de Sarkosy et Putin ont été retrouvées dans sa chambre, transpercées d'aiguilles et lacérées par quelque objet tranchant. Questionné sur les raisons de ses actes, l'hystérique DSK a répondu par des insultes, et a juré de venger le "sale coup" que Sarkosy et Putin avaient, selon lui,  fomenté pour nuire à sa réputation et l'empêcher de se présenter aux élections présidentielles de 2012 !
De l'avis  "du séducteur du FMI", Sarkosy et Putin seraient à l'origine de ses déboires avec la justice.
Sombrant dans la folie ou simulacre ?  
Le procureur du comté de New York, Cyrus Vance Jr., 56 ans, représentant de l’accusation, soupçonne les avocats de DSK de tenter une diversion pour faire ajourner les audiences prévues en Juin, en justifiant tout report par l'inaptitude médicale de leur client.
De son coté,  Sarkosy interrogé sur la situation de DSK et les accusations faites contre lui et Putin, n'a répondu que d'une mimique mais n'a pas prononcé un seul mot. (photo ci dessus)

Aucun commentaire: