20 juin 2011

Des preuves médico-légales laissent apparaitre que la " superbactérie européenne E.coli " a été manipulée génétiquement pour causer des pertes en vies humaines.

Des preuves médico-légales laissent apparaitre que la " superbactérie européenne E.coli "   a été manipulée génétiquement pour causer des pertes en vies humaines. (Natural.News)
Mike Adams, le "Health Ranger" démontre dans son article du 06 Juin dernier, que la bactérie a été manipulée génétiquement pour la rendre résistante à pas moins de 08 antibiotiques couramment employés en pharmacie !
Huit antibiotiques ! Du jamais vu dans l'histoire de la pharmacopée mondiale. Il arrive qu'une bactérie résiste à un, peut être deux, dans un cas limite théorique et extrême à trois, mais à HUIT....... jamais !!
Sauf si comme l'explique clairement M. Adams, la souche 0104 de cette "super bactérie E.coli " a été cultivée et génétiquement manipulée en laboratoire !
Adams : « Alors même que le jeu du blâme mutuel a cours entre les autorités à travers l'UE, où une souche résistante de super E.coli accable les patients et les hôpitaux en Allemagne qui sont débordés d'urgences, pratiquement personne n'a enquêté sur la manière dont E. coli a pu " par magie " devenir résistante à huit différentes classes de traitements antibiotiques et, ensuite brusquement, jaillir dans la chaine alimentaire.» 
«Cette variante particulière E.coli fait partie de la souche O104,  et les souches O104 ne sont presque jamais (normalement) résistantes aux antibiotiques. Pour leur permettre d'acquérir cette résistance ou immunité, ils doivent être exposés de façon répétée aux antibiotiques afin de fournir la "pression de mutation» qui les pousse vers l'immunité complète ». 
«Ceux qui seraient soucieux de connaître les origines d'une telle souche, peuvent, essentiellement par  l'ingénierie génétique, inverser le code génétique de la bactérie E. coli et déterminer assez précisément à quels antibiotiques elle a été exposée pendant son développement. Cette étape a été faite (voir ci-dessous), et quand vous observez le code génétique de cette souche O104 qui menace aujourd'hui la chaine alimentaire à travers l'UE, il se dégage une vue fascinante de la façon avec laquelle elle est apparue
«Le code génétique révèle l'histoire de la bactérie»
«Quand les scientifiques à l'Institut Robert Koch en Allemagne ont déchiffré la
structure génétique de la souche O104, ils l'ont trouvée résistante à toutes les classes suivantes de combinaisons d'antibiotiques: 
pénicillines
tétracycline
l'acide nalidixique
triméthoprime-sulfamethoxazol
les céphalosporines
amoxicilline / acide clavulanique
pipéracilline-sulbactam
pipéracilline-tazobactam
 
«De plus, cette souche O104 possède une capacité à produire des enzymes spéciales qui lui donnent le caractère de ce qu'on pourrait appeler une «bactérie superpuissance", connue techniquement comme ESBL.
Comme l'explique la Health Protection Agency au Royaume-Uni (hpa.org.uk) : Extended-Spectrum Beta-Lactamases" ou "β-lactamines à Spectre Étendu "(BLSE), sont des enzymes qui peuvent être produites par les bactéries qui les rendent résistantes aux céphalosporines (cf wikipedia), par exemple le céfuroxime, céfotaxime et ceftazidime - qui sont les antibiotiques les plus largement utilisés dans de nombreux hôpitaux ". 
«En plus de cela, cette souche O104 possède deux gènes - TEM-1 et CTX-M-15 - "qui inquiètent les médecins  depuis les années 1990", rapporte The Guardian (guardian.co. ukhttp://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/jun/05/deadly-ecoli-resistance-antibiotic-misuse ). Et pourquoi les inquiètent-ils ? Parce qu'ils sont si meurtriers que de nombreuses personnes infectées par des bactéries subissent une défaillance d'un organe vital et tout simplement, périssent. »
 Résumé :
«Une superbactérie meurtrière grâce à la Bio-ingénierie (ingénierie-génie biologique)»
«Alors,
comment exactement, une souche bactérienne est apparue, résistant à une douzaine d'antibiotiques dans huit classes de médicaments différents, et dispose de deux mutations génétiques mortelles en plus des capacités d'enzymes BLSE? » 
«Il n'y a vraiment qu'une seule façon (et unique façon) pour que cela se produise - vous avez à exposer cette souche de E. coli à l'ensemble des huit classes de médicaments antibiotiques. Habituellement, ceci n'est pas effectué en même temps, bien sûr: Vous devez d'abord l'exposer à la pénicilline et trouver les colonies qui survivent et sont résistantes à la pénicilline. Vous prenez alors ces colonies survivantes et les exposez à la tétracycline. Les colonies qui survivent sont maintenant résistantes à la pénicilline et la tétracycline. Vous pouvez ensuite les exposer à un sulfamide et recueillir les colonies survivantes , et ainsi de suite...
Il s'agit d'un processus de sélection génétique effectué en laboratoire pour un résultat programmé. C'est essentiellement la façon dont certaines armes biologiques ont été développées par l'armée américaine dans ses installations des laboratoires de Fort Detrick, au Maryland (wikipedia.org). »
«...cette souche E.coli, " superbactérie " n'aurait pas été créé à l'état sauvage. Ce qui ne laisse qu'une seule explication à son origine : elle provient d'un laboratoire.»

"Fabriquée" et ensuite lâchée dans la nature.«Les preuves pointent désormais vers l'hypothèse que cette souche mortelle de la bactérie E.coli a été conçue et ensuite, soit libérée dans la chaine alimentaire, ou " s'est échappée " d'un laboratoire et s'est introduite dans la chaine alimentaire par inadvertance. Si vous êtes en désaccord avec cette conclusion - et vous avez le droit de l'être-  vous êtes alors contraints de conclure que cette superbactérie octobiotic (résistante à huit classes d'antibiotiques) s'est développé de façon aléatoire selon ses propres moyens. Mais cette conclusion est de loin encore plus effrayante que celle offerte par le "génie génétique", parce que cela impliquerait la possibilité que ces superbactéries octobiotiques ont la capacité d'apparaître aléatoirement, n'importe où et n'importe quand, sans motif prévisible. Théorie quelque peu....exotique ! »

«Mes conclusions ont en fait plus sens: Cette souche de E. coli a été presque certainement conçue puis libérée dans l'approvisionnement alimentaire dans un but précis. Quelle serait cette fin ? Elle est à mon avis évidente, et je l'espère pour vous.»La dialectique Hégélienne En pleine action :
«C'est tout le processus du paragdime "Problème + Réaction = Solution " 
 à l'œuvre. 
-D'abord poser un problème (une souche mortelle de la bactérie E. coli dans la chaine alimentaire). 
-Puis  attendre la réaction du public (énorme tollé général de la population terrorisée par E.coli).  
En réponse à cela, on adopter la solution désirée : un contrôle total sur la chaine alimentaire mondiale et l'interdiction de la consommation de germes naturels (germes de graines), du lait cru et des légumes frais

« Et
l'à propos de tout cela est bien sûr, que la FDA s'est basée sur le même phénomène aux Etats-Unis en poussant la récente " loi de modernisation de la sécurité des aliments ", qui proscrit l'essentiel des petites exploitations biologiques familiales, sauf si elles lèchent les bottes des régulateurs de la FDA. La FDA a pu abolir la liberté des fermiers en Amérique par l'utilisation du ferroutage de la peur généralisée qui a suivi des flambées de E. coli dans l'approvisionnement alimentaire des États-Unis. Quand les gens ont peur, rappelez-vous, il n'est pas difficile de les amener à accepter presque n'importe quel degré de régulation tyrannique. Rendre les gens effrayés par leur nourriture est facile : une presse gouvernementale, quelques communiqués par courrier électronique aux affiliés des news des médias dominants, est tout ce qu'il faut
D'abord interdire la médecine naturelle, ensuite attaquer la chaine alimentaire.
En janvier 2011, j'avais déjà reporté ("L'Union Européenne Complice Des Big Pharma") la revue d'un article
de " Natural.News " qui dévoilé la stratégie des multinationales du médicament s'assurant la complicité du Parlemement Européen pour réglementer de manière prohibitive la distribution et vente des herbes médicinales.
Adams : «Maintenant, rappelez-vous: Tout ce qui se passe consécutivement à l'interdiction de l'UE sur les herbes médicinales et les suppléments nutritionnels - une interdiction abusive des thérapies nutritionnelles qui aident les gens à rester sains et exempts de maladie. Maintenant que toutes ces herbes et les suppléments sont illégaux, la prochaine étape est de rendre les gens méfiants des aliments frais, parce que les légumes frais sont bénéfiques, et aussi longtemps que le public a le droit d'acheter des légumes frais, ils peuvent toujours se prémunir des maladies.» 
«Mais si vous pouvez faire peur aux gens à propos de la consommation de légumes frais - ou même les proscrire totalement vous pouvez alors forcer la population entière à un régime alimentaire basé sur des aliments " sans vie " et  conditionnés, ce qui favorise les maladies dégénératives et soutient les profits des compagnies pharmaceutiques puissantes
«Ceci fait partie de " l'agenda " même : Garder les personnes malades, leur refuser l'accès aux herbes médicinales et les suppléments alimentaires, puis tirer profit de leurs souffrances au profit des cartels du médicament 
« Les OGM jouent un rôle similaire dans tout cela : Ils sont conçus pour contaminer la chaîne alimentaire avec un code génétique qui provoque l'infertilité à grande échelle chez les humains. Et ceux qui sont en quelque sorte capables de se reproduire malgré les méfaits des OGM, continuent de souffrir de maladies dégénératives qui enrichissent les compagnies pharmaceutiques grâce aux "ordonnances".»
« Quel est le pays ciblé par cette crise récente " E.coli " ? L'Espagne. Pourquoi l'Espagne ? Rappelez-vous les révélations de Wikileaks, l'Espagne résistait à l'introduction d'OGM dans son système agricole, alors même que le gouvernement américain la menaçait 
secrètement de représailles politiques pour sa résistance. 
Le blâme initial, injustifié, de la responsabilité de l'Espagne, n'est-il une forme de représailles, après son refus de sauter dans le train des OGM. (naturalnews.com) ? »
J'ajouterai au commentaire de l'auteur, la remarque sur le choix des pays victimes de cette campagne de génocide et de guerre économique : l’Allemagne n'est-elle pas, elle visée par les représailles du Nouvel Ordre Mondial Talmude pour son refus de participer à l'invasion de la Libye ? Directement après l'annonce du retrait des troupes et navires allemands de la coalition de l'OTAN, Angela Merkel avait failli subir le sort du président polonais mort dans un accident d'avion après sa confrontation avec la kosher-nostra qui qualifiait sa politique d'antisémite !  

Adams : «Ceci est la véritable histoire derrière la dévastation économique des cultivateurs de légumes d'Espagne. C'est l'une des intrigues secondaires se poursuivant parallèlement au schéma " E.coli, super-bactérie. " »
L'alimentaire comme arme de guerre
créé par Big Pharma ?
«Par ailleurs, l'endroit le plus probable où cette souche de 
E. coli a été manipulée transgéniquement est évidente et n'est-ce pas les géants du médicament qui l'ont ramenée dans leurs propres laboratoires ? Qui d'autre a accès à tous les antibiotiques et les équipements nécessaires pour gérer les mutations ciblées, de potentiellement plusieurs milliers de colonies E. coli ? Les compagnies pharmaceutiques sont bien placées pour exécuter cette fois l'intrigue et en tirer profit. En d'autres termes, ils ont les moyens et la motivation à s'engager précisément dans de telles actions.» 

Aucun commentaire: