11 mai 2011

Provocation Et Coup De Pub : L'Imposteur-Menteur Mordékhra Benchicou, Et Son Associé Le Raciste Ariel AÏT-LARBI, Bravent L'Opinion Et Narguent 35 Millions D'Algériens !

Comme à son accoutumé, pour donner un coup de pub à ses vexations contre l'Algérie et son peuple, Mordékhai Benchicou choisit la controverse pour alimenter les polémiques stériles et les débats improductifs. "Mensonge de Dieu", ou "Ruse de Dieu" est le titre provocateur, équivoque, cherchant intentionnellement à attirer l'attention d'un public croyant, sensible aux quiproquos explicites ou implicites qui déprécient les valeurs sacrées pour lesquelles aucun écart de langage n'est admissible. Pourquoi cette insistance de l'imposteur-escroc, sujet d'articles précédents (Lien, Lien, Lien, Lien ), à braver l'opinion et la narguer de son confortable refuge parisien en lançant ses missiles portés par les rampes kosher des éditions juives? Pas gêné par la déconfiture subie par ses publications frauduleuses antérieures, couvertes par les tentatives d'escroquerie littéraire accommodée essentiellement de divination occulte et de vindicte personnelle.  Son travail est dépourvu d'authentiques témoignages historiques, d'observations objectives, d'analyses politiques fécondes. L'effronté s'attaque de nouveau au pays et engage des escarmouches avec l'autorité en persistant dans la nuisance programmée par la maffia kosher des média et de l'édition.
Allié et associé de Mordékhai et recruté dernièrement comme valet du NOM, l'islamophobe raciste Ariel AÏT-LARBI, est un arabe renégat, qui après avoir renié ses origines, s'est inventé d'autres,  "judéo-berbère" (sic). Partisan de toutes les confrontations fratricides: les tentatives de balkanisation, l'indépendance-autonomie de la Kabylie réclamée par le néo harki M'Henni (*), les troubles provoqués par le MIK-MAK, les révoltes de jeunes aliénés et manipulés, le dénigrement  de la langue nationale, la promotion de la culture française au détriment de celle ancestrale arabo-musulmane, etc, etc...  Il publie ses articles sur "makabylie.org", pratiquant un double jeu de provocateur séparatiste et de porte parole de la démocratie pour tous les algériens, algériens qu'il méprise de sa suffisance hautaine et de ses déclarations hypocrites anti-Islam.  Il ne limite pas son travail déstabilisateur à l'insulte de la religion de la majorité des 35 millions d'algériens, en la dévalorisant et l'amalgamant avec "obscurantisme". Fier de son idolâtrie francophone et du rituel des commérages de café aux terrasses des avenues parisiennes, il s'appuie 
-sur les cercles de la propagande de la DGSE pour confronter le "système" algérien et,
-les ONG onusiennes pour assurer son impunité. 
Diffamant les élus et les représentants légaux de ses ex-compatriotes, l'arrogant opportuniste,  avait confondu tolérance et impuissance lorsque confronté à la loi et placé sous détention. Prêchant la "démocratie" définie par les préceptes de la laïcité, il utilise le pouvoir du Nouvel Ordre mondial qui le soutient, pour tenter d'imposer des vues et des valeurs étrangères aux traditions arabo-musulmanes et surtout berbères de la majorité. Un Kamikaze de la version coloniale de la liberté ou de la justice, c'est la nébuleuse laico-judaïque de Paris qui le sponsorise. Il garde une vision étroite et modulable de la liberté et du choix de la majorité. Vue clairement fasciste et allogène, du fait qu'elle agresse l'intégrité morale et les valeurs religieuse de la masse, soit au  moins 35 Millions de citoyens, et s'appuie sur des concepts religieux frauduleux de la laïcité,  propagés par "l'Empire" du Nouvel Ordre Mondial . Chaque provocation de ces mercenaires néo harki est "spontanément" suivie d'une levée de boucliers des média et ONG sionistes qui crient  au scandale et au viol des libertés chaque fois que l'État Algérien décide de défendre ses constantes nationales. 
C'est en vraie "chèvre de Mr Seguin" que notre "démocrate" s'est livré aux mains des éternels conspirateurs qui lui dictent ses mouvements, ses "idées", et ses discours.  
Dans la conjoncture actuelle d'agression impérialo-sioniste généralisée  contre les pays musulmans, les renégats se disputent les faveurs des autorités européennes et étasuniennes pour une reconnaissance de leur "combat".  Un exemple de la mauvaise foi de ces hypocrites du laxisme et de la perversion, le tapage démesuré fait autour du n° d'ISBN  qui avait été refusé à la "La ruse de Dieu"
A ce propos Ariel Ait Larbi  déclare :« Je souhaite qu’à l’avenir les autorités qui gèrent la culture restent sur ces dispositions responsables et normales pour un pays qui aspire à la démocratie et renoncent à vouloir régenter la conscience des gens dans ce qu’ils doivent lire ou ne pas lire.» 
Erreur ! Ce qui n'est pas régenté est disponible sur le Net,
et à la disposition de tous, en particulier la dégénérescence spirituelle et morale, fruits de toutes les abominations que la religion satanique de la laïcité a déversées dans la culture mondiale. Ici chez nous, la majorité indépendante et fidèle à ses engagements envers Allah et Son Prophète (SAAWS), refuse de voir votre laxisme et libertinage se greffer à leurs convictions. Les enjeux sont en vérité simples à définir : il s'agit de préserver notre nature humaine authentique face aux complots ourdis par le NOM talmude et véhiculés par ses agents dévergondés de la laïcité. Le reste n'est que mise en scène théâtrale destinée à leurrer la populace. La gestion des affaires courantes, appropriée ou inadéquate, n'est qu'un prétexte pour couvrir l'offensive plus subtile et furtive, dirigée contre l'âme de la nation. Si tel n'était pas le cas, en prenant l'exemple de la corruption, les dénonciateurs qui accusent aléatoirement les individus au poste de responsabilité en les accablant de tous les maux, même ceux en existence depuis 50 ans, éviteraient le délit de diffamation en avancent des preuves appuyant leur revendication. Les média ont tous la liberté et l'amplitude de les publier. Beaucoup le font et contribuent à l'établissment de l'État de droit. Pourquoi accomplir ce rôle d'investigation et de contrôle par l'intermédiaire des Figaro-Le Monde-France 24, sinon par malveillance et pour des raisons occultes ?    
N'est-ce pas le cas, Mr Benchicou ? 
Dans "L'imposture" vous étalez vos talents de divination, de témoin-juge-et-arbitre mais étiez plus indulgent envers vous-même lorsque avec vos acolytes de la presse indépendante, Omar Belhouchete et Ahmed Fattani, vous rejoigniez El Khalifa pour exploiter l'Eldorado parisien investi par l'escroc Abdelmounen (Voir Lien assez pertinent).
N'aviez-vous pas fait recruter votre dilettante Nassima, par le généreux mécène comme présentatrice à AlKhalifa-TV ?
Le survol du CV de votre progéniture à la sobriété morale douteuse, placardé au marché des artistes de " l'agencesartistiques ", est très révélateur de la bonne éducation française que son moralisateur hypocrite de père lui a inculquée. Un modèle culturel calqué sur les  marques du spectacle parisien, à étudier pour qui souhaiterait introduire en Algérie le cursus de l'école laïque, basé sur la subversion menée par la religion satanique de l'humanisme-sécularisme.  Si ce dogme venait à dominer nos institutions et notre culture, ce qu'Allah interdit.
Notez au passage le genre de théâtre et de cinéma glorifié par les œuvres du metteur-en-scène Nassima 
(titres révélateurs et moralement très motivants)  
- " All men are whores : an inquiry ", 
- " Sentiments et Petites pudeurs ", 
- " ça s’en va et ça revient ",
- " Quelqu’un a dormi dans mon lit ", 
- " Sexshop ", 
-  etc..

Mordékhra Benchicou ressasse donc son coup de pub et obtient encore une fois, l'appui de la nébuleuse sioniste de l'intox, en France et au Canada. Son "œuvre" ne risque pas de nous enrichir spirituellement, d'élever notre conscience, ou de faire de nous des êtres plus éduqués ou des citoyens responsables. Son unique but  est d'alimenter la dissension, la polémique stérile, agacer et narguer l'opinion. 
La nuisance des essaims d'insectes lancés par la NED étasunienne contre les peuples musulmans fomente le chaos, ou à un degré moindre dissiper notre pouvoir de discernement et épuiser nos énergies mentales autour de débats stériles. Méthodes classiques conformes aux techniques dressées et enseignées par le talmude qui visent à occulter les vrais enjeux. Allah dans sa Sagesse et Connaissance suprêmes nous prévient de leurs méfaits en décrivant leur nature néfaste: 
«يلبسون الحقّ بالباطل» !
Mordékhai Benchicou par sa longue adoption de la laïcité satanique et de son acoquinement des média juif a définitivement rejoint les néo harkis de la plume, ennemis subversifs de l'Algérie et de son peuple, mercenaires de l'éternel Maitre de l'Intrigue (✡). Combien ironique que Benchicou reportait sur "benchicou.unblog", en 2007, un interview du philosophe Français Georges Labica, dans lequel ce dernier offrait une analyse critique sur Sarkosy :
«2. Sarkozy est hostile à l’Algérie : Il a une attitude de principe plus hostile qu’amicale. Il suffit d’évoquer son discours de Dakar, dont les considérants paternalistes et coloniaux, qui révélaient le mépris de l’Africain, avaient suscité une juste indignation bien au-delà du Sénégal, ou son appui déclaré à la politique marocaine envers le Sahara occidental, ou encore ses proclamations réitérées d’inféodation aux USA et à Israël, émaillées de propos islamophobes, pour dissiper tout doute quant aux intentions du personnage».
«5. Sarkozy c’est le lobby d’Israël : Ses déclarations d’allégeance envers les USA se confondent, en bonne logique, avec celles qu’il réserve à Israël. A l’occasion de son dernier voyage officiel outre-Atlantique, il a emmené dans ses bagages, auprès de ministres et de patrons, M. Richard Prasquier, nouveau Président du CRIF, organe du tout puissant lobby sioniste, dont la présence n’a curieusement pas été signalée par les journalistes les plus influents (et les plus serviles).» 
Certitude indéniable, Benchicou et les disciples de la laïcité, les militants de l'autonomie et les "démocrates des Champs Elysés", sont conscients de l'orientation actuelle de la politique sioniste de la France (colonisée), et des menaces qui pèsent sur l'Algérie. L'exemple de la Libye est là pour illustrer le potentiel néfaste du juif Sarkosy envers tous les Arabes. A partir de ce constat, comment est-il permis à nos divers contestataires, des partis autonomistes, des mouvements amazighistes, des défenseurs des libertés, et autres opposants frauduleux, de joindre leurs efforts à ceux de "l'ennemi d'hier" et d'alimenter les critiques visant à déstabiliser l'Algérie, même lorsqu'on suppose que la gouvernance y est défectueuse et inadaptée ? 
Un seul mot résume leur attitude: la trahison. 
Une trahison tacite ou volontaire, inadmissible. Cette réalité devrait réveiller l'algérien et le sortir de sa somnolence car les ennemis sont parmi nous, embusqués derrière leur claviers ou brandissant leurs plumes empoisonnées. Les partisans des révolutions de "jasmin", quelques soient leurs griefs, devraient réviser leurs méthodes d'action et leurs alliances, particulièrement celles des ONG sous tutelle étrangère. Le danger est autre que celui présenté par la propagande des média dominants nationaux et étrangers qui le résument en un mécontentement populaire des jeunes, des travailleurs, des unions professionnelles, qui souhaitent améliorer leurs conditions de vie. Le vrai danger est le chaos, ou comme le qualifie W.Tapley, un "Tsunami" au conséquences désastreuses et imprévisibles. Les innocents manifestants qui envahissent les rues, n'ont aucune mesure des conséquences que le désordre peut créer dans le pays. Pays qui a été éternellement la cible de nombreux prédateurs, qui au moment de bondir sur leur proie, se présentent en défenseurs des populations civils.
Le pyromane qui revêt la tenue de pompier !
Aujourd'hui la bannière de la prédation ne suit pas la croix,
elle adopte l'habit plus subtil de l'oxymore :
intervention militaire = aide humanitaire !
        En résumé : Le roman est un recueil de notes verbieuses et d'insanités, une insulte à la littérature qu'il prétend servir, dans la forme et le fond, mais surtout une arnaque que le lecteur perspicace devrait ignorer en refusant d'alimenter les caisses des deux acolytes, l'auteur-imposteur et l'éditeur-provocateur.  
_____________________________________
(*)Agent des CIA-MOSSAD, le dangereux (غير) M'henni, président marionnette de n'importe quoi, est partisan de la révolte populaire pour, selon lui, "renverser le pouvoir dictatorial" et "gagner l'indépendance de la Kabylie". D'une perfidie  extrême, l'idiot utile de la conspiration juive répète ses voyages chez les maitres de la subversion aux USA. 
Les très hospitaliers Think-Tanks des Kissinger-Rockefeller-Brezjinsky,  sont mobilisés pour le guider, l'orienter et le former à la subversion. Il est mis au contact d'autres mouvements séparatistes, Kurdes, Sudistes-Soudanais, et autres groupes dissidents des pays musulmans. (Lire compte rendu article suivant Lien). 

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut;
selon toi, pourquoi un (sous)homme se présentant ministre du ce qu'ils appellent GPK (MAK) roule en Algérie publiquement et normalement : Alger et ailleurs...? je dis cela parce que ta vision me parait fausse dans la mesure où elle considère nos gouverneurs comme de patriotes. or, pour moi, l'opposition et les gouvernants : la peste et choléra, aussi sionistes qu'antinationaux.

wah fkir a dit…

Commentaire hors sujet par rapport à l'article, mais j'y répondrais tout de même :
La conjoncture internationale impose des concessions, et c'est ce que font nos gouvernants pour ne pas donner de prétextes aux "pires ennemis" qui ne demandent qu'à lancer une attaque contre le pays. Si tu comprends ça tu verras les choses différemment et éviteras les généralisations faciles "peste-choléra". La dualité gouvernants-opposition est un artifice pour diviser et bloquer l'initiative de progrès et de construction du pays. Bouteflika a proposé la participation à tous les partis pour travailler ensemble et débattre, pas polémiquer inutilement, certains ont accepté, d'autres malhonnêtes choisissent le conflit stérile et diviseur. Le mythe droite-gauche, gouvernement-opposition, etc, est l'outil du "diviser pour régner" instauré dans le monde et permettre au sionisme de tout contrôler, dans les coulisses...

Anonyme a dit…

En fin de compte tu n'es qu'un piètre petit chakam de Bouteflika à qui tu trouves des vertus dont tu es le seul avec ceux qui se gavent avec notre fakhamatouhou.
Na'alat allah alyak

wah fkir a dit…

Petit impudent d'anonyme qui multiplie les insultes contrairement aux règles d'éthiques du Net.
On l'appelle la "Net ethics". Je tiens à te faire savoir que caché derrière son clavier, une vache sortie du parc naturel de Millevaches demeure visible avec une IP "89.95.122.89" de chez Bouygues Telecom, surtout lorsqu'elle racole dans les rues de Guéret. Les vaches se font souvent heurter par les camions à la sortie du bois...

wah fkir a dit…

Un autre impudent qui se signale par des insultes.
Cet émigré naturalisé canadien, de Scarborough, Ontario, donc bon serviteur de la reine Elisabeth II, ne sait pas que la Livingston road est mal éclairée la nuit et que des rôdeurs sillonnent le quartier. Grâce à une IP adresse "174.88.225.173" de chez Bell-Canada, Freddy pourrait, de ses ongles métalliques, gratter la porte de ce mal élevé, par une nuit de tonnerre....

Anonyme a dit…

impudent oui tu peux le penser et le réécrire mille et une fois , mais d’après ce que je viens de lire attentivement , ça m'a tout l'air de quelqu'un qui mène une vie aisée,à la haute classe
car il me semble que si tu avais un brin ,je tiens à préciser '' un brin '' de patriotisme , tu n'aurai pas versé tout ton venin , toutes les affaires de corruption ne t'on pas bouleversé , tout l'argent de la mane pétrolière partagé entre amis (les violeurs d’esprit , les moralisateurs du crime parfait ) ; oui parfaitement d'accord si tu es de l'autre bord
profites-en , et dis toi bien quelque soit votre aisance ce sera autant pour la souffrance de l'au-delà ... t’inquiètes pas frero tu auras tout ce que tu veux ...un plat varié quoi..