7 déc. 2010

Wiki Leaks: Une Démonstration Publique Internationale Du Pouvoir Médiatique Judéo-Talmude. Les Chevaux De Troie Rothschildien En Algérie Répercutent Les Objectifs Du Mossad.

Par économie de temps et pour éviter de gaspiller des énergies précieuses à vouloir "ré-inventer la roue" je me limiterais à transcrire les commentaires d'observateurs spécialistes. Ceux qui résident et vivent au centre de la zone tellurique d'où jaillissent les explosions spasmodiques qui submergent l'attention de l'opinion internationale de son flot de révélations ("fuites" traduisant "leak"). Les documents divulguées frauduleusement et soit disant illégaux car obtenues par des dénonciateurs anonymes, majoritairement employés dans l'organisation dont ils dénoncent les malversations et les irrégularités, mais parce que portnt atteinte à la sécurité de l'occident. (sic)
Dans le monde de l'information, quadrillé par l'omniprésent Mossad, les manipulations et diversions de l'opinion sont les règles qui permettent de maintenir la dictature du sionisme-talmudisme sur l'ordre mondial, ou plus exactement désordre mondial. Pour permettre à une minorité juive de contrôler la majorité goyim (les veaux, non humains, selon le Talmude) il est impérieux de tenir l'opinion soumise et passive, par les armes silencieuses (voir excellent article "Armes secrètes pour guerres silencieuses", un classique de la littérature socio-politique de résistance au Nouvel ordre Mondial Juif, cité par William Cooper, Light Technology Publishing, 1991, dans son monumental "Behold a pale horse"). Devant le développement exponentiel de la circulation libre de l'information sur le web et son caractère imprévisible, incontrôlable, et souvent dérangeant pour le pouvoir dominant juif, des décisions sont prises pour contre carrer la tendance de l'éveil de la conscience d'une communauté grandissante d'opposants au NOM juif. 
Première étape :quadriller les acteurs des mouvements d'opposition, en les noyautant par des taupes placées au sein de groupes mobilisés pour une cause juste  telle la dénonciation 
-du terrorisme d'état et la suppression des libertés individuelles,
-du 9/11 et la responsabilité israélienne dans l'attentat des deux tours de NY,
-des guerres injustes et illégales d'agression en Irak-Afghanistan,
-des massacres de population, des emprisonnements arbitraires,
-de l'implication d'Israël dans toutes les attentats qui visent l'occident et les opérations du Mossad pour coller le blâme aux musulmans, etc...
Une multitude de sites internet administrés par l'oligarchie juive mondiale, sont découverts quotidiennement et dénoncés par les observateurs sérieux et intègres qui les confondent et les confrontent, même lorsque ces agents subversifs prennent, tel le caméléon, une teinte "contestataire" et jouent le rôle de "gardiens d'enceinte" pour surveiller l'opinion et l'orienter, au grès des objectifs de l'oligarchie, généralement dans des impasses stériles et improductives.
La guerre pour le monopole de l'information ne connait pas de trêve depuis Gutenberg. Elle est permanente et hautement prioritaire parmi les préoccupation du NOM Juif. Le Mossad, bras subversif international est la pieuvre dont les tentacules pénètrent tous les centres d'activité humaine, les guettant afin d'y saisir toute proie potentielle. La vague actuelle de révélations divulguées par Wikileaks est une illustration parfaite de la puissance de cette arme silencieuse, unique par les dimensions qu'elle s'est appropriée grâce à l'entremise des média dominants, les monstres du journalisme kosher, le Guardian, le New york Times, Le monde, El Pais et Der Spiegel ! Ces organes servant à lui garantir un certificat d'authenticité que le web seul n'aurait pas pu signé. La coordination de la campagne médiatique est planétaire. En parfait accord avec les visées du NMO juif car poursuivant ses objectifs avec insistance : l'Iran (quelle coincidence !), la Turquie (après la déconvenue de l'agression israélienne contre la flottille de la liberté pour Gaza), l'Afghanistan, quelques personnalités politiques "fusibles"  (ou "citrons pressés" et valets-alliés), jamais Israël, qui elle, est indemne. Partout les média  font écho aux annonces de nouvelles révélations, les chevaux de Troie Rothschildiens (quotidiens financés par BNP Paribas et implantés en Algérie) se sont tous convertis au dogme transmis par la Révélation wikileakienne, version locale, en conformité avec l'agenda de publications  d'insinuations malignes et d'attaques verbales dirigées contre Bouteflika ! (voir article suivant (Lien) élucidant l'adoption religieuse par El Watan de l'authenticité des fuites, et sa psalmodie des verses de la nouvelle  révélation divine, alimentant la logistique de sa croisade contre Bouteflika, idée fixe clouée par les généreux banquiers kosher de Paris, dans la petite cervelle des Semmar-et-acolytes .)
Pour un aperçu de la nature subversive de wikileaks, lire la version officielle de l'histoire du site et de ses organisateurs, sur "wikipedia". L'encyclopédie libre "on line" connue pour son subjectivisme pro-juif, laisse malgré tout, filtrer quelques données pertinentes sur la nature suspecte de "wikileaks". Mélange de bon grain et d'ivraie, des révélations sélectives authentiques, les demi vérités et naturellement de l'intox mossadienne. Ajoutez l'association de cette organisation à "reporters sans frontières" (Kissinger-Brezjinsky)  et aux dissidents iraniens et chinois (convenablement adaptée à l'offensive judéo-américaine contre ces deux pays). Le préjudice aux fomentateurs de trouble planétaire, le sionisme, Israël et le Mossad, est inexistant, ce qui a fait dire à Bibi Netanyahudi :
«Israel has not been damaged at all by the WikiLeaks publications. On the contrary, the documents showed support in many quarters for Israel’s assessments, especially on Iran.” (lien) Littéralement :
« Israël n'a pas subi de préjudices de Wikileaks, au contraire les documents réconfortent sous plusieurs angles les vues d'Israël, spécialement celles concernant l'Iran  »
Ce qui démontre comme toujours que le grand bénéficiaire de ce genre de campagnes médiatiques est Israël, le pays dont les services secrets initient et gèrent ce genre d'événements informationnels. Objectifs immédiats : redorer le blason terni de l'entité talmude après la déconvenue des crimes commis contre l'humanité, condamnés unanimement par la communauté internationale.   
Selon "www.therebel.org/opinion/war/"le profil du site et des ces administrateurs se résume à :
« Wikileaks : elle vous est offerte par la CIA» «Tout ce que vous souhaitez connaitre à propos de wikileaks, mais ne saviez comment l'obtenir»:
-«Julian Assage est un personnage au CV ambigu. Il sillonne le monde sans moyens financiers apparents. Ses parents sont membres d'une secte d'addictes au LSD abuseurs d'enfants. Il n'est pas opposé à la guerre. Il déteste les activistes et militants du mouvement pour "la vérité sur les attentats du 9/11". Il n'a rien à dévoiler sur Bush et Obama et sur la Federal Reserve Bank, ni sur Goldman Sachs, mais apporte son aide pour mener la Bank of America à la faillite.»  (Très suspect, car servant les intérêts des banksters)
-«Ses fuites décrivent le Pakistan comme une menace et les politiciens que la CIA ne gobe pas, comme des personnage provocateurs, arrogants, mesquins, égoïstes et sadiques.»
-«Il pense qu'Osama (Bin laden) est vivant et réfugié au ...Pakistan !»
-«Les média dominants l'adore, et les néo cons "aiment l'haïr ", pour justifier la censure de l'internet.»
-«Si ce bonhomme ressemble à un canard, parle comme un canard et sent le canard, c'est donc bien un.....» ( porteur de canular)
En conclusion l'auteur, blasé, termine par ces mots :
-«Un autre spectacle, organisé par l'intelligence agency !» (Mossad-CIA)
Longue est la liste des analystes qui lèvent le voile sur les dessous de Wikileaks. Consultez Rebel.news (Lien), pour mieux appréhender ce phénomène. 
La leçon à retenir pour éviter les pièges que tendent les média kosher-talmude aux moutons crédules conduits à l'abattoir, est de toujours marquer une pose et laisser ces tornades médiatiques se calmer d'elles mêmes, avant d'arrêter un jugement personnel sur le faux et le vrai, et séparer le bon grain de l'ivraie.

Aucun commentaire: