22 nov. 2010

Wassyla Tamzali Prochainement À L'Île De Wight (Grande Bretagne): Mission Humanitaire De Défense Des Libertés (Sexuelles) Au Profit Des Adolescentes De Moins 13 Ans.(N'en croyez pas un mot ! )

À première vue, le titre de cet article étonnera le lecteur qui doute de découvrir en Algérie des spécialistes qui abordent et maitrisent le sujet de la liberté sexuelle chez les adolescentes de cette tranche d'âge (-13 ans). Mais heureusement que si : Wassyla Tamzali, une personnalité française d'origine algérienne, scribouillarde et militante au sein d'ONG (UNESCO) pour les libertés en général, mais avec insistance sur celle des femmes en Algérie et dans les pays musulmans. Précisant que "Liberté" est définie selon les préceptes des plus "modernes", dictés par son employeur et directement alignée sur le dogme religieux de la laïcité si astucieusement prêché par les bienfaiteurs de l'humanité, Kissinger et Breijzensky. L'importance de cette visite de travail au pays de la perfide Albion de notre héroïne des Droits de la Femme , est justifiée à mon avis par la dernière mesure décrétée par le gouvernement britannique et qu'a rapportée la presse internationale. Le site "creapharma.ch" spécialisé dans les questions de santé (Lien)  le mentionne, dont extraits :  
«LONDRES - Les adolescentes d'au moins 13 ans peuvent acheter la pilule sans l'autorisation de leurs parents dans le cadre d'une expérience lancée lundi dans le sud de la Grande-Bretagne. Le pays détient un record de grossesses adolescentes.»
«Depuis 1998, les adolescentes d'au moins 13 ans peuvent obtenir en pharmacie la pilule du lendemain en Grande-Bretagne. Mais selon le programme expérimental
(pauvres cobayes) lancé lundi, dix des 30 pharmacies de l'île de Wight, dans le sud de l'Angleterre, peuvent désormais vendre la pilule aux jeunes filles d'au moins 13 ans sans le feu vert de leurs parents. Cette initiative intervient alors que la Grande-Bretagne détient le taux le plus élevé des grossesses adolescentes en Europe. En 2008, 6% des jeunes filles âgées de 15 à 19 ans sont tombées enceintes en Angleterre et au Pays de Galles. Ce taux était de 0,8% pour les adolescentes de 13 à 15 ans. "Le but principal (de cette expérience) est de protéger (sic) les jeunes gens qui, dans certains circonstances, trouvent compliqué de parler avec leurs parents de ces problèmes importants", a expliqué Jenifer Smith, responsable sur l'île de Wight de l'équivalent britannique de la sécurité sociale.»

Jugez donc de la pertinence de cette visite de travail que notre glorieuse militante effectuerait et qui permettrait un transfert technologique appréciable au service de la modernité qui reste quelque peu à la traine chez nous.
Sans oublier les bienfaits économiques (limitations des naissances) et les retombées éducationnelles ("ouverture" d'esprit sur le progrès) ! Les pétitions appuyant cette opération humanitaire devraient bientôt être signées et  transmises au gouvernement pour assurer au moins une prise en charge financière. Les sites spécialistes en propagande médiatique (des "droits et libertés"), devraient naturellement lancer une campagne pour cette "mise à niveau sociale", objet de tant de lutte et de sacrifices de la part des militants de (l'abominable) laicité-laxisme-permissivité. 

Dans un cadre plus général, rien n'empêcherait le gouvernement de nommer Wassyla Tamzali, ou tout autre personne qualifiée, je pense bien sûr à toutes ces bonnes volontés, Salima Ghezali, Boualem Sansal, Mourad Yelles, Kamel Daoud, Leila Babes, Said Saadi, ou tout autre signataire du "Manifeste des libertés" (Lien), au poste de ministre de la "liberté et de la gaité".   Une mesure encore plus "engagée" serait de désigner des représentants permanents aux organismes susceptibles de fournir en permanence des méthodes révolutionnaires pour une entrée définitive dans l'ère "moderne", voir même une équipe nationale participante aux rencontres internationales éducatives, genre "Gay
Babes Miss Gay-parade ?  Pas catholique, mais original !
Parade",
Participante ? L'âge l'en excluant, organisatrice peut être.
"Féminisme contre islam", etc... Les sources d'inspiration ne manquant pas, il est seulement regrettable de dénoncer le manque de volonté politique pour bouleverser les mentalités religieuses rétrogrades qui rejettent les recommandations de personnes louables de la trempe de W.Tamzali. Cette dernière s'exportant si bien, au Canada (lien au site québécois islamophobe), mais ne rencontrant hélas aucune attention en Algérie.
En résumé, cette histoire assez banale en elle même, de préservatif pour adolescentes, nous fait découvrir  un vaste champ de recherche sur le thème de la liberté pure et dure, sans contraintes morales, ni discrimination d'âge, et ses potentialités innombrables dans les domaines sociaux, culturels et économiques. Un sujet donc que l'écrivaine Tamzali a tort  d'ignorer et qu'elle devrait approfondir, ou mieux encore étirer vue son élasticité (chiche pour un best seller). D'autre part grâce au féminisme et à la laïcité-laxiste-laxative, beaucoup de constipés aux idées fixes rétrogrades, et tous les convertis au dogme, reprendraient le goût de vivre, malgré les insultes de l'âge.

Aucun commentaire: