30 mai 2010

Benbitour : Hydrocarbures = Malédiction Du Ciel !

Introduction
Dans son énoncé de la théorie de la "Richesse appauvrissante", le Doctor Benbitour expose à la communauté scientifique son approche négationniste, voir révisionniste du développement économique. Doctrine illustrée par les méfaits des hydrocarbures et leur impact négatif sur l'Algérie, dans son espace le plus large, à savoir économique-politique-social-et-civilisationnel !
Ma qualification académique et mon IQ n'étant pas aux normes requises  pour saisir la profondeur de la pensée Benbitourienne (personnellement pas du niveau universitaire requis pour aborder normalement un tel sujet, le PHD étant un prérequis minimal) je m'aventurerais à en interpréter schématiquement l'idée essentielle: l'extraction et la commercialisation des hydrocarbures sont loin de représenter une bénédiction mais une calamité et une malédiction. Ces ressources naturelles comme outil de financement du développement constitueraient, selon notre oracle, la source de tous nos malheurs passés, présents et futurs ! 
Signalons au passage l'approche donc révolutionnaire "négationniste-révisionniste" du penseur qui réfute toutes les doctrines et théories politiques, historiques et économiques qui accordent aux hydrocarbures un rôle prépondérant dans le déroulement d'événements majeurs des 19em, 20em, et 21em siècles. Cumulant la responsabilité de leurs crimes, à un choix erroné, les puissants de ce Monde, qui ont en fait l'objet de leur convoitise et le motif de guerres, de conflits interminables, de génocides, et de conquête coloniales, se seraient trompés. Tout celà inutilement, car gaz et pétrole sont en fait des malédictions même pour les nations (à l'image de l'Algérie) qui les possèdent et contrôlent leur exploitation !
Pourquoi ceux n'en possédant pas, ou peu, mobilisent armes, argent, hommes (et djinns)  pour tenter de s'en saisir ? 
Est-ce bien le cas ? Ces richesses constituent-elles une malédiction pour seulement les pays qui en sont propriétaires, et pas pour ceux qui souhaitent les accaparer à tout prix, même par la spoliation et l'éradication physique des propriétaires légitimes ?
Notre Doctor ne répond pas aux questions. Certainement pas par omission ou manque d'appréhension, mais par pédagogie, nous accordant le temps nécessaire à assimiler les préliminaires de ce paradigme, nous réservant des explications complémentaires ultérieures au grès de notre cheminement éducatif.
Nous tenterons dans un article prochain, d'étudier les contours de "la richesse appauvrissante", une théorie de l'histoire économique qui s'annonce inédite et novatrice, mais révolutionne notre connaissance des mécanismes du développement, dans un Monde complexe et en perpétuelle évolution .
A bientôt. (Prochainement:  Banque De Neurones  : La Clé Du Paradis ! )

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme vous l'avez bien dit vous n'avez pas le QI necessaire

wah fkir a dit…

A l’illettré anonyme à qui les nuances et la subtilité de la langue française échappent, et qui confond ironie et modestie, qu'il sache que les illusionnés de la nomenclatura parés de pompeux PhD se sont distingués d'abord par leur sens développé de la combine et de leur penchant pour le pillage et le délit. Un Chakib Khellil en est l'illustration. Pour ces illusionnés des sciences cabalistiques juives du marketing, repus d'usure bancaire, la parole de Rabelais "Science sans conscience n’est que ruine de l’âme" résume leur ruine morale et religieuse. La valeur de ces hommes ?
-«A ceux qui ont la foi et pratiquent les bonnes œuvres, Allah leur accordera leur récompense et les enrichira de Sa Propre Abondance.»(Coran, Sourate Annissâ, 4 :173)
-«L’esprit de l’homme supérieur est familier avec la droiture ; l’esprit de l’homme moyen est familier avec le gain.»
(Confucius 551 – 479 av. JC, philosophe chinois, Les Analectes, Livre IV, Chapitre XVI)
Et pour conclure sur le thème de la fraude de l'élitisme parasitaire et prédateur bercé d'illusions intellectuelles et conditionné par l’égoïsme, la perfidie, la trahison (agents du FMI-Banque Mondiale).
-«L’intérêt personnel parle toutes les langues et joue tous les rôles, même celui d’altruiste.»
(François de la Rochefoucauld 1613-1680, écrivain français, célèbre pour ses Maximes)
-«Tout ce qui brille n’est pas or. On vous l’a souvent répété.»
(William Shakespeare 1564-1616)